Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mékong : Or rouge

Un héros à la quête de lui-même, une princesse à sauver, des pirates : la BD renoue avec la grande Aventure...


"Saigon, Cochinchine. Dans une fumerie d'opium, Alan Thomas vient en aide à un certain Jonquière, agressé par deux truands. Recueilli à bord de son bateau, il lui raconte son destin d'officier déchu de la marine marchande, tout en déclamant du Baudelaire à Meïlin, sa charmante fille. Alan et Jonquière ont un point commun : ils ont tous deux été victimes des agissements d'un certain Duranton. Mais à la suite d'une attaque de pirates, Alan Thomas va apprendre de la bouche d'un vieux devin que son destin est lié à celui de Meïlin... " (Présentation Dargaud)


Bartoll et Coyère signent une nouvelle série, Mékong, qui ne présente pourtant rien de neuf. Le scénariste, Jean-Claude Bartoll, place lui-même son récit sous le patronage de Jean-Michel Charlier, l'illustre scénariste de grandes séries cultes de la BD, Buck Danny, Barbe Rouge, Michel Tanguy ou encore Blueberry. Mékong renoue, en effet, avec le genre de la grande Aventure. Tout y est : le cadre exotique de l'Indochine, la jeune fille intrépide qui se révèle être une princesse, les pirates, le méchant trafiquant d'armes et ses sbires... Une impression de déjà vu envahit rapidement le lecteur. On ne peut s'empêcher de penser à la série Tramp de Jean-Charles Kraehn et Patrick Jusseaume pour le thème du marin accusé à tort, qui est à la quête de lui-même en Indochine.


Bien sûr, les amateurs du genre apprécieront et se laisseront prendre au jeu du suspense qu'essaye de créer Jean-Claude Bartoll. Celui-ci saupoudre son histoire de mystère, de passé caché, de secret qu'il nous reste à découvrir au fil de la série. On sent déjà que les personnages principaux, même antagonistes, sont liés les uns aux autres. Pas vraiment d'effet de surprise donc, mais on espère que le tome 2 nous démentira.


On reconnaîtra cependant au scénariste une maîtrise parfaite du rythme. Ce premier album de présentation des personnages et de l'histoire évite les lourdeurs et les trop longues explications. L'action est tout de suite au rendez-vous et l'album est soutenu par un dynamisme continu. Le dosage entre scène de dialogue et scène de combat est bien réalisé.


Si le graphisme est lui aussi emprunt de classicisme, il s'avère particulièrement efficace. Xavier Coyère s'est déjà exercé longtemps dans l'illustration pour la publicité et le dessin animé, mais c'est la première fois qu'il prend complètement en charge le dessin d'une bande dessinée. Sa mise en page permet une lecture fluide grâce à un enchaînement cohérent des cases et des différents plans. Certains regretteront le décor minimaliste de certaines planches en fond. Mais ce choix laisse la part belle à l'action et aux mouvements des personnages, notamment lors de l'attaque des pirates.


Mékong offre un moment de lecture distrayant mais ne marquera pas les esprits.


Série : Mékong
Titre : Or rouge
Auteurs : Bartoll - Coyère
Editeur : Dargaud
blog de Jean-Claude Bartoll : http://bartoll.blogspot.com/
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 25 avril 2006
Modifié le 02 septembre 2007
Lu 3 426 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲