FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire

Voici une parti de mes poèmes que j'ai écris pendant ma période dépressif, ils parlent tous de près ou de loin de la Mort...


Comme je l'ai déjà dis ces poèmes ont été écris par moi, durant ma période de dépression profonde, je ne suis jamais allé plus bas pour le moment. Tous ces poèmes sortent tout droit du fond de mon coeur !

Grâce ces poèmes, j'ai pu voir qui étais mes vrais amis, il n'y a pas longtemps de cela, je rentrai de vacances, je venais de passer une semaine (22 février au 1 mars 2003) à Perpignan durant laquelle j'ai décidé de ne pas appeler Stefanie, car je devais mettre au clair mes sentiments pour elle. Ce fut une semaine longue, car tous les soirs j'avais envie de l'appeler ou de lui envoyer un SMS, mais comme je ne trahis jamais une parole, je ne fit rien, à chaque jour qui passait était un peu plus difficile car je pouvais seulement l'imaginai, mais en même temps ils me rapprochaient de mon retour à Grenoble. Et je savais que la première chose que je ferait entrant le samedi 1 mars 2003 ce serai de l'appeler pour prendre de ses nouvelles, et savoir ce qu'elle a fait de beau durant cette semaine. Elle était toute heureuse de m'avoir au téléphone, elle me demanda si je pouvais passer chez elle le soir même, je ne pût refuser cette invitation. Donc je descendis du train très vite, et me précipita dans la voiture de mon père, et je lui dis que j'allais voir une amie, et que je serai de retour avant 20h30. Il me dit qu'il était d'accord, donc je jeta mes affaires dans ma chambre, je pris les trois Toblerone au chocolat noir que j'avais acheté en Espagne pour elle. Donc je lui parla de ma semaine à Perpignan, et des nombreuses sortis avec mes amis. L'heure tournai, je devais rentrer chez moi, et au moment de partir elle me demanda si je pouvais passer chez le lendemain pour rencontrer sa mère, je lui dit qu'il n'y avait aucun soucis. Donc le lendemain, je suis allé chez elle pour rencontrer sa mère, je ne l'ai vu que très brièvement car elle est partis faire les courses avec le beau-père de Stefanie. Puis, une fois sa mère et son beau-père partis, nous nous installâmes à la table de la cuisine pour parler de nos vacances, tout en préparant un gâteau, donc nous commençâmes à parler de nos vacances, de ce que nous avons fait durant cette première semaine. Je lui raconta que j'étais sortis tous les soirs avec des amis, que cela m'a fait du bien de les revoir. Donc à force de parler, et comme je trouve cette fille magnifique, même si elle ne le croit pas, elle me demanda d'arrêter de la regarder, ce que je fis, pas très longtemps car mon regard replongea dans ses yeux. Puis à ce moment-là, je ne sais pas ce qui c'est passé dans ma tête mais je lui dis que je l'appréciais plus que tout au monde, elle me répondit qu'elle ne servait à rien sur cette Terre, qu'elle m'apporterait que des choses mal, et là je lui dis tout ce que j'éprouvais pour elle, je lui fis ma déclaration, et je lui demanda de m'écouter jusqu'au bout. Je ne regrette rien de ce que je lui ai dit puisque je le pense vraiment.
"Stefanie, tu es une fille très sympa et intéressante, je suis heureux de t'avoir connu, on peut parler de tout et de rien avec toi, des problèmes qui nous perturbent, mais tu as déjà tes propres problèmes qui ne sont pas faciles à résoudre. La vie n'est pas rose pour toi, mais plutôt noire comme la mienne. A tes côtés, je me sens bien, le monde me paraît moins néfaste, tu es ma petite lumière qui brille dans mes ténèbres, et à chaque nouveau pas que je fais vers toi tu grandis, mais tu t'éloignes aussi, pourquoi ? Les sentiments que j'éprouve pour toi ne sont pas de simples sentiments d'amitié, c'est pour cela que je ne suis pas indifférent à ton charme. Pourquoi est-ce si difficile de t'écrire ce que je ressens ? C'est plus que de l'amitié, mais ce n'est pas tout à fais de l'amour, je suis entre les deux. Je sais que tu n'es pas prête à retomber amoureuse, mais je suis prêt à attendre le temps qu'il faudra, mais j'aimerai te montrer que toi aussi tu peux être heureuse, que tu as le droit au bonheur comme tout le monde, que tu peux redécouvrir ce mot, toi plus que tout le monde car tu es passée par des épreuves difficiles ! J'espère qu'un jour tu pourras oublier tous tes soucis, et être à nouveau heureuse. J'ai de l'espoir, et l'espoir nous aide à vivre, sans espoir il n'y a pas de vie, et sans vie il n'y a pas d'amour. Mais voilà, je ne pensais pas trouver une fille aussi sympa, agréable, et gentille que toi, je ne pensais pas pouvoir tomber amoureux aussi vite d'une fille comme toi, je ne sais pas si je te mérite, tu es une perle unique, et je suis content de t'avoir rencontrer, et connu. Voilà je pense pouvoir dire que les sentiments que j'ai à ton égard sont de l'amour, autant du côté amis que du côté amant. Tout cela pour te dire quelque chose de difficile, mais pourtant si simple à dire : "Je t'aime Stefanie. ""
Le soir je devais recevoir un coup de téléphone de Léo, mais malheureusement mon portable est tombé en panne de batterie, donc je l'ai mis à recharger. Comme je voyais l'heure tourner il était déjà 22h15, quand je reçu un appel de Marwan, qui me demandait ce que je faisais, je lui répondit que j'étais chez lui dans 5 minutes, je suis parti très vite, et en oubliant mon portable, et Léo qui devait m'appeler. Ce qu'il fit, il essaya de me joindre plusieurs fois, et comme je ne répondais pas, il s'est inquiété, il appela Stefanie, qui lui raconta ce qui s'était passé, et là ils s'imaginèrent les pires scénarios. Ni une, ni deux Léo appelle Flo et Mandou, pour les prévenir, il était minuit, inquiètes, elles décident de partir à ma recherche dans tout Grenoble, elles ont fait tout le tour du centre ville, elles sont montées à la Bastille, en battant le record de montée dans la même occasion. Et pendant ce temps moi, j'étais au chaud chez Marwan en train de boire un thé, et de parler de mes vacances à Perpignan, d'informatique, et de shit. Je ne me doutais pas que Flo et Mandou courraient dans toute la ville pour me trouver. Sur le coup de 2h du matin, je décide de rentrer chez moi pour dormir un peu, arrivé à mon appartement je regarde mon portable pour voir si j'ai reçu un appel, et quelle ne fut pas ma surprise quand je vis 21 appels en absence, 7 messages sur mon répondeur, et 5 sms. De suite j'appela Léo pour m'excuser de la peur que je lui avais faite, mais je suis tomber sur son répondeur donc je lui laisse un message pour tout lui expliquer. Après avoir raccrocher, j'appelle Stefanie pour lui dire que j'allais bien, et que je n'avais pas fais de conneries, et enfin j'appelais Flo et Mandou pour leur dire que j'étais chez moi, et je leur expliquai toute l'histoire. Une fois que tout le monde était rassuré que je n'avais pas fait de conneries, je reçu un appel de Léo, et là je lui expliqua toute l'histoire en détail, en m'excusant plusieurs fois. Ce type est vraiment génial, je suis fier de dire qu'il fait parti de mes amis. Et tout est rentré dans l'ordre, mais je vois maintenant que je suis important pour certaines personnes, et cela me fais plaisir.


Mais voilà je me suis fait une belle illusion en pensant que ce gars serai vraiment là quand j'aurai besoin de lui, je me suis retrouver dos au mur, et je pensais pouvoir lui parler, mais il a retourné sa veste. Et en plus, il essaye de retourner certaines personnes contre moi.
Alors les gens un conseil, si vous avez confiance en quelqu'un faite toujours attention, on ne sait jamais ce qu'il peut se passer.



Voici quelques uns de mes textes qui sont à l'origine de la peur de que j'ai provoqué chez certaines personnes. Pour ceux qui diront : "mais je les ai déjà vus", c'est normal que je les mis sur un autre site sur le net.




Dépérir

Si tu peux voir dépérir l'espoir de ta vie,
Et sans une larme, un autre vouloir entretenir,
Si tu peux perdre tout ce qui te semblais acquis,
Mais continuer à vivre sans jamais plus souffrir;
Si tu as la force de survivre à cette douleur,
Malgrè la torture, les tourments et les pleurs,
Ou la force, et l'égoïsme de vouloir mourir,
Sans pour autant le regretter, et tout détruire;
Si tu peux sentir les fleurs dans l'arbre éclore,
Alors qu'il n'en reste aujourd'hui que des cendres,
Si tu peux entendre les oiseaux là-haut chanter,
Et oublier que ces vautours attendent ta mort,
Si tu peux réussir à accepter la défaite,
Pour être le vainqueur à ta prochaine conquête,
Et si autrui réussis là où tu es tombé,
Aide-le, lorsqu'il chutera, à se relever,
Car si tu as cru pouvoir vaincre sans te blesser,
Apprend à les regarder tout autour de toi,
Ceux, qui comme toi, ont eu le coeur déchiré,
Puisqu'il est aisé de sombrer dans ces sous-bois,
Si au purgatoire on te demande le pardon,
Penses qu'en ces jours noirs tu as perdu la raison,
Mais tu n'es pas accepté dans les Eternelles,
Repentis-toi d'avoir cru pour lui être sa belle;
Si tu peux surmonter qu'un seul de ces supplices,
Qui que tu sais, quel qu'en soit le prix ou le vice,
Je t'en supplie, de l'enfer je ne me satisfais,
Alors par pitié, dis moi comment tu as fais !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire
Posté par female le 20/08/2004 07:50:05
je trouve tes textes particulierement beau tu es doue tu devrais l'utiliser
Re: Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire
Posté par adbd le 20/08/2004 07:50:05
oui ,tu es doué pour ecrire,comment on peut le dire c'est parceque tu as reussi à nous emouvoir,bravo !ton histoire ainsi que ton poeme sont magnifique.
jje ne connais pa leo ,ni flo mais je connais mandou et elle je pe te dire qu'elle ferai enormement de chose pour toi.tu es son ami et elle la tienne et je doute que cela change donc cela ne m'etonne pa qu'elle t'ai cherchée et qu'elle se soit inquietée pour toi dc surtt n'oublies pas que tu as des amis et de vrai amis mais ke oui il yen a kome leo qui seront là une foi mai pa tout le tps.bon ct juste pour te dire ke ton est "belle" et ton poeme ....(il n'ya pa de mots).encore bravo
Re: Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire
Posté par la fille de saturne le 20/08/2004 07:50:05
Moi je dirai aussi qui c inspiré de "si" de R. Kipling

Si tu peux voir détruit l’ouvrage de ta vie
Et sans dire un mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre d’un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir ;
Si tu peux être amant sans être fou d’amour,
Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un seul mot ;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu’aucun d’eux soit tout pour toi ;

Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,
Penser sans n’être qu’un penseur ;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent ;
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant ;

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d’un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis,
Et ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,
Tu seras un homme, mon fils.
Re: Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire
Posté par grunge le 20/08/2004 07:50:05
ton poème est bo...c sur...mé très inspiré dun poème...de R.Kipling ....nan??lol
Re: Mes poèmes sont à l'origine de cette histoire
Posté par rikku le 20/08/2004 07:50:05
Slt ! Franchement bravo , tu as l'âme d'un grand poète , moi qui adore les oeuvres des plus grand,je nevais pas dire que tu les égales encore mais tu n'en est pas loin!
J'ai déja lu plusieurs de tes histoires et a chaque fois c'est un plaisir, merci et bonne continuation!

Pi pr prendre part a la conversation, c'est vrai que les moments de dépriment révèlent en chacun de nous des sentiments parfois inavoués qu'il est alors plus facile de coucher sur le papier!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Publié le 06 juin 2003
Modifié le 06 juin 2003
Lu 1 977 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143