Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mon coeur, mon ange...

Pour toi, Nicolas, tu m'as redonné le sourire, tu m'as redonné l'amour... Rien que ton nom me fait sourire. Je t'ecris cette lettre pour te dire ce que je pense... Merci pour le bonheur que tu m'apportes, je suis a nouveau heureuse...


Coucou mon cœur,

Voilà, j'écris cette lettre, alors que je sais pertinemment que je ne te la donnerai pas, ce qui est totalement con... Mais bon... ça m'occupe l'esprit et je peux donc écrire ce que je pense...

Il est 10h00, et je pense à toi, ça fait 2 semaines que l'on est ensemble, et tu comptes pour moi, comme ce n'est pas permis... Tu me manques comme ce n'est pas permis... Je suis toujours dans l'attente de tes messages, je sais que je devrais ranger mon téléphone, pour ne pas le regarder sans arrêt, pour essayer d'oublier le mot Texto... Mais je n'ai pas la force, et je n'ai pas envie, j'ai envie de pouvoir lire ton message dès son arrivé... Alors je patiente, encore et encore...
Je m'en veux, mais c'est plus fort que moi, j'ai envie de retrouver le sourire quand je lirais ton message, je sais que je le retrouverai parce que tous tes messages jusque là étaient dignes de toi, de ce que je voulais entendre ou plutôt lire...

Ce week-end, quand j'étais dans tes bras, dans le duvet bien au chaud, contre toi... Rien que d'y penser, je suis prise de frissons qui me parcourt le corps des pieds jusqu'à la racine des cheveux... J'étais bien contre toi, j'étais même au delà du mot "bien"... Je n'aime pas m'endormir dans les bras de quelqu'un, mais là, ça ne m'aurait pas dérangée, bien au contraire, j'étais confortablement installé, même si dans le duvet on avait du mal à bouger tellement nous étions serrés, n'empêche que mon corps se complétait parfaitement au tien, comme les pièces d'un puzzle. Je me sentais en sécurité, en confiance...
J'ai confiance en toi... C'est bizarre, d'habitude, je n'ai pas confiance en l'homme, mais là je pourrais te laisser toujours faire ce qu'il te plait, sans que ça me pose de problème, enfin sans m'oublier pour autant !!!

J'ai confiance en toi, parce que quand tu es avec moi, tes yeux me parlent... Ton regard me transperce, et je pense lire en toi, comme tu lis en moi... C'est con à dire... Mais je le ressens comme ça... J'aime quand tu me caresses le visage, comme si tu voulais t'imprégner de mes traits, comme si tu voulais te souvenirs de mes contours pour quand nous serions chacun chez soi. J'aime comment tu souris quand tu me regardes, tu me souris avec tendresse... Avec amour... ça fait 2 semaines, et tu souris par ton cœur, tu me regardes, tu me parles par le biais de ton cœur... Je crois rêver... Mais c'est la réalité, et juste cette idée m'emmène dans les cieux, loin de la surface de la terre...
Je ne pourrais jamais oublier, le soir, où tu m'as dit ces petits mots doux, pour se dire bonne nuit, tu as regardé dans le fond de mes yeux, tu ne m'as pas dit "je t'aime", mais tu m'as dit "je t'adore", et j'ai su au moment où cette phrase est sortie, que c'était un pré "je t'aime", y avait dans l'intonation cette petite note si douce, si joyeuse... Ta phrase, pour toi, je le sens, signifiait "je t'aime"... Mais au bout de 2 semaines, c'est beaucoup trop tôt... De mon coté, il m'est arrivé à plusieurs reprises de vouloir te le dire, mais dans ma tête, y avait la raison qui me tapait dessus :
"Oh, oh, Alex, calme toi, tais toi, dis pas ça, pas maintenant, c'est trop tôt... , c'est trop effrayant... "

C'est tellement effrayant, et tellement beau de se retrouver au bout de deux semaines accro de cette manière, et surtout que ce soit réciproque.

Quand tu es à coté de moi... Je sais plus quoi dire... Tout ce que je sais, là maintenant, c'est que tu me manques, et que je tiens à toi... Pourquoi faut il que tu sois en école préparatoire, pourquoi faut il que tu travailles dur, je ne peux même pas profiter de notre histoire à sa juste valeur, au maximum... Je te remercie, car tu fais tout pour que l'on se voit le plus souvent... Même si pour moi, c'est pas assez, je veux plus de temps en ta présence... Mais le fait que ça ne fasse que 2 semaines rabaissent encore plus les possibilités... Je dois d'abord faire mes preuves devant tes parents, et tes preuves devant les miens... Pourtant je ne demande pas beaucoup plus, je veux dire, un rien me suffirait, seulement si l'on pouvait être dans la même pièce, pouvoir entendre ta respiration non loin de moi, cela me suffirait... Mais bon, je sais que tes parents me regarderaient d'un oeil bizarre, je t'accapare...
Est ce que te laisser travailler tranquille et moi me trouver sur ton lit en train de lire serait blasphème... ?? Je ne pense pas, et moi ça me suffirait amplement... Tu vois, je ne demande pas beaucoup... Juste sentir ta présence non loin de moi...

Mais je sais, que je me rattraperai, je sais qu'un jour viendra, tes concours seront finis, et que je pourrai profiter de toi sans retenues. Je ferai un clin d'œil à tes parents, car à partir de ce jour là, on sera toujours fourrés ensemble... Je profiterai de chaque instants, comme si c'était le dernier, je t'embrasserai a t'étouffer, puis je te réanimerai par le bouche à bouche...

Allé encore un mois à tenir à ce stade, après ça sera la fiesta dans les chaumières... Jusqu'à tes résultats... Dans les 2 sens, ça me fait flipper... Si tu le loupes, ça sera un peu de ma faute... Si tu l'as, tu partiras...

Voilà, il est bientôt 5h, plus que 1h avant la fin de mon boulot... Je n'attends même pas ce soir avec impatience, vu que tu travailles... J'attends demain avec impatience... Je ne devrais pas, je le sais, mais c'est plus fort que moi...

Tu es encré en moi, et je n'arrive pas à penser à autre chose...
2 semaines, c'est tôt pour tout ça...

A toi, Nico.


Pensée après coup...

J'ai ecrit ce bout de lettre il y a 3 jours... On s'est revus entre temps... Et c'est de plus en plus présent... De plus en plus fort... J'aime comment tu me respectes, comment tu me parles... J'aime tout en toi...

Je t'embrasse...
Ta puce, ton coeur.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (15)
Re: Mon coeur, mon ange...
Posté par maindelempereur le 16/08/2011 11:25:08
Une petite relecture 6 ans 1/2 après... Toujours aussi fort... Et bientot notre famille s'agrandit... Je t'aime.
Re: Mon coeur, mon ange...
Posté par maindelempereur le 12/09/2007 12:44:39
Recapepette...

J'aime bien me relire des fois... Nous sommes toujours ensemble et vivon ensemble.
Nico je t'aime
Re: Mon coeur, mon ange...
Posté par off 182 le 16/05/2005 10:31:53
sniff moi ossi j'étais avec mon nicolas jusqu'a avant hier soir 22h!!!!profitez bien celles et ceux qui sont amoureux car sa peut vite passer du jour aulendemain et sa peut faire très mal....snifff voila voila.... dédicasse à tout les coeurs brisés età tt ceux remplis d'amour.....
kisss a+++ virginie
Re: Mon coeur, mon ange...
Posté par missy le 14/05/2005 01:13:16
bof c t pas tro cool de lui dire que son mec disait sa a ttes les filles. faut pas casser les rêves des gens comme as c pas cool. trop bien ta letttre. mais reste vigilante
Re: Mon coeur, mon ange...
Posté par maindelempereur le 09/05/2005 09:11:51
Tu me manques mon ange...
j'ai adoré notre petit week end, qui vient de se terminer...
Je te remercie de m'apporter tout ce que tu me donnes, tu es Parfait...

Je t'aime fort
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (15)
L'auteur : Alexandra Lrbt
31 ans, Villeproux (France).
Publié le 01 mai 2005
Modifié le 16 avril 2005
Lu 5 145 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲