Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mon licenciement abusif par les établissements E. LECLERC

Méfiez vous des contrats que l'on vous propose dans les grandes surfaces qui ont l'air intéressant, la plupart du temps, ce sont eux qui y gagnent beaucoup beaucoup plus !!! Je vais vous expliqué comment sont traité les produits dans un stock ! Et comment les vendeurs s'y prennent pour vendre !!!!! Ensuite je vous expliquerai comment les employeurs s'y prennent pour vous licencié sans que vous ayez fait quelque chose !


J'ai été employé il y a quelques mois par les établissements E. Leclerc, en tant que vendeur informatique, télé hifi, electroménager. L'on m'a proposé un contrat à durée indéterminé.

Lors de mon premier entretien j'avais bien précisé que je n'avais aucune expérience dans la vente, mais que j'avais quelques connaissances en informatique. J'ai été par la suite embauché pour vendre de l'informatique, télé, magnétoscope, lecteur DVD, machine à laver, bref un peu de tout. L'on m'avait affirmé que je suivrais une formation par mes supérieurs !

Comme beaucoup de vendeur l'on ma donné un chiffre à atteindre par mois, chiffre que j'ai largement atteint, donc l'on ne peut pas dire que mes supérieurs avaient à se plaindre de mes résultats.

Revenons à mon entretien d'embauche, l'on m'avait expliqué sans que je demande la raison pour laquelle j'avais été embauché, un vendeur avais du partir en congé maladie pour une opération importante. Je me suis tout de suite demandé pourquoi je n'avais pas eu le droit à un CDD jusqu'à ce que le vendeur revienne. L'on ma expliqué qu'ils avaient besoin de toute façon d'un vendeur de plus, et que c'était justement la bonne occasion d'en recruter un.

Deux mois se passe, je suis toujours vendeur. Pendant ces 2 mois j'ai découvert comment les produits en stock (principalement l'informatique et autre produits electro-ménager) étaient traités. Certain vendeurs s'amusaient à donner des coups de pieds dans des piles de DVD afin de les faire tomber, ils trouvaient cela très amusant, comme faire tomber un château de carte. D'autre en manipulant un chariot élévateur fesait tomber des cartons de télévisions, surement sans le faire exprès, mais je me demande comment ils avaient pu obtenir leur permis, car il faut un permis pour obtenir ce genre de véhicule (ont-ils eu réellement leur permis ? Je me pose la question).

La surveillance des mes supérieurs étaient attroce ! Je n'avais pas le droit de PARLER (sauf aux clients) ! Ni de m'ASSEOIR !!!
Lors d'une visite médicale du travail (jour on j'avais une belle bronchite) la personne qui m'examina s'apperçu en regardant mon carnet de santé que mon vaccin n'était plus à jour. Cette personne décida de l'actualiser, je précise bien que j'avais une bronchite assez forte. Elle répondi que ce n'était pas grave.
Je me laisse faire mon vaccin, je redescend dans mon rayon pour travailler, et la pouf je ne vois plus rien, je me sens hyper mal et je tombe par terre presque inconscient. Après m'être informé auprès d'étudiant en médecine, on ne fait pas de vaccin quand on à une bronchite assez forte.

Un peu plus tard, notre cher collègue qui était en congé maladie reviens après 2 mois d'abscence. La je me dit maintenant qu'il est revenu, ils ne vont peut-être plus avoir besoin de moi, je me rassure en me disant que si c'était pour un remplacement ils m'auraient proposé un CDD que j'aurai de toute façon accepté quand même.

Un jour mon chef me demande de ranger un écran dans le stock, je m'éxécute, je prend l'écran et vais dans le stock, à mon arrivé, je m'apperçois qu'il n'y a plus de palette ni de place dans les armoires pour ranger l'écran qui était un modèle d'expo, je cherche le carton d'origine que je n'ai jamais trouvé. Je me vois donc forcé de le poser sur le sol bien à l'abri entre d'autres cartons pour éviter les chocs. Je retourne en rayon, je précise à mon chef que je n'ai pas trouvé le carton vide de l'écran et qu'il n'y a plus de place dans le stock. Mon chef ne répond pas.

Quelque heures plus tard, mon chef me fait appellé et me demande de le rejoindre dans le stock. J'y vais après avoir fini avec un client, et la mon chef d'un air méchant et méprissant me montre l'écran que j'avais posé complétement foutu, comme ci quelqu'un était rentré dedans avec un tir palette. Complétement explosé. Il prétend que c'est moi qui ai fait cela, je répond que je nai fait que lui obéir et ajoute que je lui avait bien précisé que j'avais posé l'écran ailleur. il me répond qu'on en reparlera plus tard.

2 ou 3 jours plus tard, je reçois un courier avec accusé de réception, m'indiquant que les établissements E. Leclerc voulaient me licencié pour faute GRAVE !
Un licenciement se procède de tel façon : première lettre avec accusé de réception, ensuite un entretien avec celui qui fait la demande du licenciement et le directeur, une deuxième lettre avec accusé de réception résumant l'entretien, et la dernière lettre avec accusé afin de donner la réponse si le licenciement se fait ou non.

Dans le cas d'un licenciement pour faute grave, cela annule toute indemnité de fin de contrat, et il n'y a pas de préavis !!!!

Je commençais à voir clair dans leur jeu, le vendeur abscent étant revenu, ayant un contrat en CDI, il n'y avait que cette solution pour se séparer de moi. Bien sur ils pouvaient se séparer de moi sans prétexté la faute grave mais dans ce cas la ils m'auraient due mes indemnités et payé mon préavis.

Donc cela leur coutait beaucoup moins cher de me virer pour une faute que je n'avais pas commise.

Autre point : pendant l'entretien avec le directeur au sujet de mon accusation, j'avais le droit de me faire accompagné par un collègue, ce que j'ai fait, mais le directeur à OBLIGER la personne qui m'accompagnait à ne pas parler !!! Alors que normalement j'avais le droit de me faire assister !!!
SACHEZ le pendant un entretien (obligatoire) au licenciement, vous avez LE DROIT de vous faire assister par un collègue ! Et celui ci à le DROIT de parler !

Me voilà donc licencier pour faute que je n'ai pas commit, sans indemnité et sans préavis payé !

Quelque jours plus tard j'apprend que beaucoup d'hôtesse de caisse ont elles aussi été licenciées et aussi 3 ou 4 de mes collègues.
Qu'elle drôle de coincidence vous ne trouvez pas ?????
Juste au moment ou le SMIC augmentait !!!!!!!!!!!

Je décide donc de faire une démarche au PRUDOM !
Le directeur à été mit au courant de ma démarche par des employés très cafteur ! (ce qu'ils ne savaient pas c'est que j'avais fait exprès de répendre la rumeur par ces espèces de lèche cul).
Comme par hasar le directeur réclame un rendez vous avec moi, me propose un arrangement à l'amiable, je refuse avec plaisir et lui dit que l'on verra ça au prudom. il me répond qu'il a l'habitude.

Je lui répond, "tant mieux pour vous, moi aussi"

"Vous êtes jeune" dit le directeur.
ma dernière phrase juste avant de partir était : " ce n'est pas parce que je suis jeune que je suis con".

Quelque jours plus tard le directeur me contact pour un rendez vous, et me fait un chèque par son assistante, du montant de mes indemnités et de mon préavis !!

En ce qui me concerne j'avais eu ce que je voulais mais quand est il des nombreux autres qui se sont fait licenciés eux aussi et qui n'ont rien eux !!!!

Je tenais à vous faire part de cette anecdote qui est vraie !!!
ET mon message est : n'hésitez SURTOUT PAS à faire appell à la loi !!!!! Nous avons des droits que nous soyons petit par rapport à des grosses grosses boites ! NOUS AVONS DES DROITS !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Cherches des info sur leclerc
Posté par mariestef le 18/07/2009 21:01:47
cherche des infos personnes virees apres harcellement chez leclerc
donnez vos impressions
j'ai deja trois personnes sur qui je peux compter si licenciement abusif
attestations de clients aussi

Modifié le 21/07/2009 20:09:49
Re: Mon licenciement abusif par les établissements E. LECLERC
Posté par fantome le 20/08/2004 07:50:41
je ne parlais pas des indemnités de licensiement mais du préavis !

De plus quand une entreprise veut se séparer d'un employé il peut le faire légalement, je dénonçais ici la façon ridicule de trouver un prétexte pour économiser un préavis. Et comme par hasard en sachant qu'ils allaient aller au prud'homme change d'avis et me donne ce qu'ils me devaient.

De plus ce n'était pas à cause d'une mal entente car de nombreuse personne ont elles aussi été licensié pendant la même période, et comme par hasard j'ai été l'un des premiers car un des derniers arrivé, ils ont procédé par ordre d'arrivé.

Et pour information j'ai retravaillé dans de nombreuses entreprises ou tu c'est très bien.

Reno
Re: Mon licenciement abusif par les établissements E. LECLERC
Posté par cassy23 le 20/08/2004 07:50:41
Slt ! En lisant ton article on ne pe etre k'en colere et je sui contente pr toi ke tu ais eu gain de cause ms j'mré qd meme ajouté k'il ne fo pa faire de généralité. Je sui tt a fé ok av toi pr dire k'il n'avé pa a faire ca, c tt simplement deguelasse. Ms le qd g lu le mess de Jess FFFFF j'ai voulu réagir ayant travaillé moi aussi chez Leclerc pdt 1 moi et 1/2 et meme si ct dur pcq on a svt des journées de prsq 10h g trouvé ca pa si mal et les gens ne tirent pa ts la gueule, je me sui tres bi1 entendu av mes collegues et mes supérieur sauf une ms il y a tjrs qqn av ki ca ne colle pa ! Bref, sinon merci d'avoir ecri cet article pcq ca montre au grd jour certains partron ki devré +to se reconvertir au lieu de jouer les grd chefs en se croyant intouchable tu as fé le bon chx et tu as pri la bonne initiative ! Bon courage pr la suite et j'espere ke tu a trouvé un autre emploi ou tu te sens mieux ! Ciao
Re: Mon licenciement abusif par les établissements E. LECLERC
Posté par jess77 le 20/08/2004 07:50:41
Moi j'ai travaillé comme caissière pour me faire un peu d'argent en juin dernier, dans un Leclerc dans le 77, et je suis d'accord avec l'article.
Déjà, la dame qui m'a fait l'entretien, la responsable, je me demandais jusqu'où elle était allée dans les études. Elle était incapable de faire une phrase correcte "c'est nous qu'on vous dit quand vous prenez vos pauses" mdr, j'avais vraiment envie de rigoler à l'entretien. Bref, Leclerc, horaires de merde, complètement décalés, on n'a jamais les même horaires de travail. Quand je suis arrivée, on ne m'a présenté à personne, tout le monde tire la gueule, personne ne dit bonjour. Beaucoup de clients ne font même plus leurs courses là bas, et préfèrent faire 20 kms supplémentaires pour faire leur courses hebdomadaires. Bref, 3 minutes de pause par heure travaillée, ça c'est le système, et on ne choisi meme pas quand on peut faire sa pause. Ils peuvent vous appeler au bout de 5 heures de boulots :"vous avez 15 minutes de pause", à peine le temps de déguster sa cigarette, de manger un truc et d'aller aux toilettes. Parcequ'il est interdit d'aller aux toilettes. Interdits aussi les débardeurs, obligé de porter l'uniforme, très laid, même si on crève de chaud, les piercings, interdit de parler aux autres caissières, il faut pas qu'il manque 1 ctm dans la caisse, si vous avez un problème et qu'il faut appeler une responsable, elle arrive en tirant la gueule... Bref, moi j'ai tenu 15 jours et j'ai démissioné, ils étaient dégoutés car ils trouvaient que je travaillais bien, mais moi j'avais autre chose à faire que de rester dans cette ambiance de merde!
Re: Mon licenciement abusif par les établissements E. LECLERC
Posté par cindydoune le 20/08/2004 07:50:41
et bah... franchement accroche toi!!!

moi ce que j'ai eu c'était à pizza hut! y avait un patron un manager tyran! il avait la responsabilité du magazin. il ne venait pas souvent mais quand il venait tout le mon de le haissait!

il traitait mal les livreurs, moi je faisais les pizzas, le tel etc... et dès que je m'arretais 2 s parce qu'il avait pas de client ou de commande il gueulait que je devais nettoyer qq chose quand meme !

bref l'horreur! les jours ou on était deux (avec une autre fille) si jamais une erreur de commande était faite, il venait nous poursuivre jusque dans nos vestiaires pour savoir qui avait fais la connerie alors que le client disait qu'il s'en foutait que t pas grave!

un jour il a dit à un livreur qui avait un peu trop trainé : "si jamais tu refais ça je te bute!"

et moi il me faisait du harcèlement moral alors un jour je l'ai enregistré et je l'ai fais écouté à mon entourage qui a reconnu que ct un tyran et au prochain clash j'avais décidé de partir!

et c arrivé. je suis revenue après une semaine d'arrêt maladie et jt seule avec lui!

j'men suis pris plein la gueule : "qu'est-ce que vous foutez là vous etes gonflée, allez bosser votre bac au lieu de venir faire chier le monde ici etc..."
j'en passe des vertes et des pas mures!

en fait tout le monde le laissait tomber et il était seul au magazin pour me remplacer et il avait pas du tout apprécié!
je me suis defendue et coup de chance j'avais une amie présente ce jour là qui m'a aidé.

résultat j'ai claqué la porte comme ça et j'ai envoyé une lettre de démission en précisant les termes qu'il avait employé lors du clash. j'ai reçu ma paye mais aucun ticket restaurant! mais je m'en tape
normalement ma lettre est partie au responsable de la région de tous les pizza hut et peut etre que d'autre ont réagi.

plus tard j'ai croisé des anciens collègues qui s'étaient barré à d'autres pizza hut...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 19 mars 2003
Modifié le 19 mars 2003
Lu 7 963 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲