Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mon manque à moi

Mon ami est parti et maintenant quand l'on me dit "je comprend" je peux vous dire qu'à moins d'avoir vécu la même experience vous ne pouvez pas...


Comme on ma l'a souvent dit, la vire n'est pas toujours facile ! Le monde des adultes est froid ! Je viens de le réaliser en le perdant... Je n'auraos jammais imaginais le perdre si tôt, je croyais plutot que nous allions de venir vieux ensemble pourtant la vie n'en n'à pas décidé ainsi, elle me l'a prit sans rien me demander ni à moi ni à sa famille. Il n'avait jammais rien fait de mal, pourtant !


Il est parti... Sans me dire enrevoir

Souvent je riais avec lui, il connaissait tout de moi et c'était bien le seul. Quelquefois on parlait sérieusement mais c'était trés éphémère. Il arrivait plus d'une fois qu'on s'éffondrait dans les bras l'un de l'autre. On trouvait toujours un prétexte pour s'appeler ou se voir. Ce n'était pas de l'amour mais de l'amitié ! On se définissait l'un de l'autre comme fréres de coeur. Nous nous épaulions tout le temps. L'échange d'un regard preméttait à l'autre de connaître ses penséés et vice verse. Et puis, un jour, j'avais aperçu sa mére. Ce jours-là son regard inquiétant et ravagé par les larmes m'avait fait présentir le malheur. Elle n'éait donc pas passée là par hasard ! Son regard m'avait effrayé ! Son expression m'avait transmis un message de peur, d'inquiétude, voire de souffrance. Dansune détresse indescriptible elle m'avit annoncé la mort de mon frére de coeur. Il était décédé d'une leucémie foudroyante. L'émotion, la tristesse, le rictus des mauvais jour m'avais envahie. Malgré les tremblements dans mes jambes, je n'avais rien dit, je n'avais rin répondu la gorde sérrer, l'estomac noué, je m'étais éloignée, vers la solitude. J'écoluais dans un monde trop grand pour moi, je trouvais la vie injuste; il n'avait jammais rien fait de mal. J'avais envie de lui confier ma peine mais il n'était plus là. Le vide total m'envahissait et je pleurais.


Aujourd'hui

Même si grego n'est mort que depuis quelques mois (aut 2005) je etrouve enfin la même fille que j'étais avant, bien sure il me manque mais mes amis et ma famille m'on aidés. J e me dis que de là-haut il me protége. Si vous lisez cette article et que vous avez vécu la même expérience, j'éspere qu'il vous aidera
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Mon manque à moi
Posté par minigirlmimi le 27/04/2006 19:11:57
waoooo on peut dire qu'on est un petit peu dans la même situation un être proche même tré tré tré proche éa nou é mor
seulmen peut êtr po dla même maniére moi je n'ai toujour pa passé le cap c biento son annif é je ne pe menpécher de pensé a lui mai bn il fo kje continu a vivr je me di kil norai pa aimerke je boude tou le tem il orai préfée kje reste souraiante folle com avan...selmen c difficile
je te remercie beaucoup pour tn mess biz
Re: Mon manque à moi
Posté par chiquitine le 26/04/2006 12:58:00
Bonjour.
Je ne sais pas si tu liras ce message ou non, et quand tu le liras.
Je voulais juste te dire que je te comprenais. J'ai vecu une histoire tres similaire. Tres ? Surement trop en fait..
Mon meilleur ami s'appelait Loic. Comme toi, on etait proche, on se comprenait, un simple regard et on savait ce qu'on pensait, l'un et l'autre. Loic etait un garcon genial, gentil, drole, et beau. Tres beau. Une beauté toute simple. Mais c'etait aussi un garcon triste et malheureux. Plusieurs tentatives de suicides, des nuits de pleurs, des journées de malheur. Mais il etait toujours resté la ! Je l'ai decouvert, deux fois, alors qu'il tentait de mettre fin a ses jours. Je l'ai sauvé, les deux fois. Malheureusement, il se droguait, cocaine, ca ne pardonne pas. Il avait arreter pour moi, pendant plus de 6 mois. Et un jour qu'il n'allait pas bien, il m' a appelé, mais je n'ai pas repondu, je n'ai pas senti mon portable. Son message, que j'ai ecouté plus tard, etait atroce, alors j'ai essayé de l'appeler... ca sonnait dans la vide.. RIEN ! J'ai vu sa mere le lendemain, elle m'a annoncé : coma. Il est mort une semaine apres.
Aujourd'hui, ca va faire deux ans. J'ai eu beaucoup de mal a m'en remettre et a m'en sortir apres cette histoire, surtout que je m'en voulais enormement. Comme toi, mes amis et ma famille m'ont beaucoup aidé. Heureusement...
Alors je m'en remeet, doucement ! Mai sil me manquera toujours quelqu'un. Toujours..
La complicité, l'amitié, la confiance absolue, un frere de coeur, ca ne se retrouve pas comme ca.
:-$
Re: Mon manque à moi
Posté par minigirlmimi le 24/04/2006 00:01:23
je te compprend, c'est dure, moi je mi remet tou doucemen, mai écrir cette articl ma fi bocou de bien il ma en kelke sort libéré...sa va faire bientot un an qu'il é mor alor je te souhaite un gran courage car c tré tr"é ur a affronté o bou dun an je sui toujour pa la meme kavan...
Re: Mon manque à moi
Posté par zoaro le 16/04/2006 20:28:45
une fille de ma classe est décédé en décembre dernier je n'étai pa forcément trés proche d'elle mais son absence se ressent beaucoup, elle n'avait que 17ans, je me pose toujours les meme question, Pourquoi??? pourquoi elle , pourquoi si tot,???
tant de questions sans réponse, lé premier temps on était tré dur et petit a petit on se sort de se chagrin mais il est toujours présent, souvent jy repense , les larmes me vienne, mais ces sourir aussi me vienne, je garderai a jamsi son sourir dan s mon coeur...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Publié le 16 avril 2006
Modifié le 11 mars 2006
Lu 913 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲