Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Mon train

Je l'ai rencontrer par hasard, il m'a embarqué dans ce trains qui est devenu notre. Un petit bout de poème en vers libre pour exprimer mes sentiments personnels... Certains peuvent s'y reconnaitre.


Quand je n'ai plus la force de penser a quoi que se soit, je me mets a écrire pleins de choses. C'est comme si je m'enlevais un fordeau qui se serait collé à ma peau.
Il m'arrive de penser à ce grand amour de voir combien la vie est court. Je voudrai qu'on allume mon coeur, qu'on me le fasse palpité à tout heure. Que mon sourire soit une lumière conduisant à un nouvel ère, où je croirai à ce qu'on nomme l'amour et qu'il vaudra tout les détours. Que la vie soit un manège tout les jours... Je ne peux maintenant qu'espérer q'un jour tout celà deviennent réalité... Tout commence bien un jour ?
Un jours je me suis retourné et nos regards se sont croisé. On s'est aimé ou on a aimé ? Je ne sais pas ou plus... Mais l'amour est éfémère et la rupture inspire toujours des envies meurtris. J'avais envis qu'on m'arrache ce coeur. Qu'on m'arrache mon coeur...


Le train s'est arrêté

Écrases mon cœur, il ne me sert plus à rien. Doux cieux noirs de ma douleur, je comprends néant. Des lignes entières de mots, qu'est ce aimé ? "Je t'aime", est tellement faux, sentiments enchaîné dans des sonnets. Accroché à des wagons de gestes, tu Saignes mon cœur. Tes suites souillées par mes fautes, ces crasses de blessures.
Cage doré étanche, train Gouverneur de vie, toiles de regrets, tes rails sont d'armes blanches.
Cendres chaudes, brise fraîche torturée, âmes perdus qui rode, Ô Trains, quel traitre tu fais ! Tes sens cachés derrière un sourire voilé, je regrette cette promenade prématurée, préférant confort froid à l'air chaud d'été, tu es allé plus vite que je ne m'y attendais.
Entends-tu ? Il ne bat plus, presque plus. Écoutes ce freinage précipité, la réalité à fini par triompher. Si tu ne m'aime, écrases mon cœur sur un chemin raillé.


Un bon début ne fait pas obligatoirement une bonne fin

J'aurai voulu une fin heureuse entre toi et moi, j'aurai voulu être celle qui compte le plus pour toi
mais moi qui suis une erreur de la nature, toute ma vie, je suis condamnée à accumulé des erreurs.
On tombe de haut et on se relève, puis un jours "il ou elle" débarque et t'aide à te relevé. Puis on s'embarque encore une fois pour un long voyage ou on tombera peut être de plus haut que le précedent...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Mon train
Posté par manuarii le 07/09/2009 12:45:49
Il y a une citation qui revenait souvant dans ceux de Victor Huguo et qui disait ceci je cite :
"On passe une moitité de sa vie à chercher ce qu'on aimera et l'autre moitié à oublier ce qu'on a aimé..."
Sur ces mots je te laisse un grain de réconford, d'encouragement et de consolation. J'espère que celà pourra t'aider dans ce que tu vis et ce que tu veux que celà soit pour toi avant tout !
Bon courage MISS ! :) et félicitation pour ton poème...
Re: Mon train
Posté par nefertari le 04/08/2009 00:44:20
bravo pour ton poème, il est très réussi. Surtout, continue a écrire ce que tu ressens, c'est ce qu'on a de plus beau: les sentiments.
Re: Mon train
Posté par perle2105 le 19/07/2009 11:37:19
merci pour vos commentaire ça fait palaisir et ça m'encourage beaucoup à écrire ce que je reçens ou simplement des histoires.
Re: Mon train
Posté par tineuh le 18/07/2009 16:31:41
Joli texte.

Une chose est sure, on fini toujours par se relever... Puis, notre vie est faite de rencontre, d'adieux mais aussi (et heuresement...) de retrouvaille. C'est une sorte de tourbillons dans notre vie... parce que les gens vont, viennent, parte et reviennent. C'est comme ça. Et heureusement pour nous qu'il y a des certaines personnes qui nous aident à nous relever. Toute façon il ne faut jamais vouloir savoir la fin de l'histoire, ça porte malheur.

Courage :).
Re: Mon train
Posté par djadja le 18/07/2009 01:30:33
et oui c'est-ce qui se passe fréquament dans nos jours, même a moi mais je ne connais pas encore la fin....enfin je ne sais plus!!
trés touchante l'histoire, et bien réussi ton poeme merci..porte toi bien
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
L'auteur : Tika Veulin
24 ans, Douai (France).
Publié le 18 juillet 2009
Modifié le 20 juin 2009
Lu 1 058 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲