Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Morbid Angel : Blessed Are The Sick

Chronique de "Blessed Are The Sick" de Morbid Angel.


Blessed Are The Sick
1. Intro
2. Fall From Grace
3. Brainstorm
4. Rebel Lands
5. Doomsday Celebration
6. Day Of Suffering
7. Blessed Are The Sick/Leading The Rats
8. Thy Kingdom Come
9. Unholy Blasphemies
10. Abomibations
11. Desolate Ways
12. The Ancient Ones
13. In Remembrance

Line-up :
David Vincent- Chant/Basse
Pete Sandovale- Batterie
Trey Azagthoth- Guitare lead
Richard Brunelle- Guitare lead


Infâme purgatoire violent & malsain. En gros ce que l'on retient de "Blessed Are The Sick" de Morbid Angel. Le groupe vient de signer son deuxième méfait sur les traits violents du death métal et cela s'accueille avec respect et attention. Jamais on avait autant entendu de lourdeur et de haine compacté sous la forme d'un disque que sur "Altar of Madness" (à part peut-être la chanson titre de Black Sabbath ^^). Les Américains aussi originaux que malfaiteurs, animant la propagande de l'irréel, du satanisme et du mythe de Cthulhu ont décidé, donc, de sortir "Blessed Are The Sick". Sage décision.

Si ce disque n'est pas d'une maturité exemplaire, il présente néanmoins les qualités originales qui étaient déjà mises en valeur sur leur disque précédent. Morbid Angel ne se contente que de ranimer cette flamme maladive qui envahit leur âme de musicien, et ce virus se définit par un énorme death metal (chose inhabituelle de l'époque, le premier mouvement extrême) technique rapide mais brutal et lourd.

Ce disque laisse une plus belle part aux origines thrash du groupe largement influencé par Slayer ou autre combo de la Bay Area (bien que Mozart ne soit pas de cette partie du monde), donc on a le droit de digérer un large éventail de riffs décortiqués en rondelles de palm-mute ricochant avec violence sur la double grosse caisse du saint élu qu'est Sandoval ("Fall From Grace" et sa rythmique musclée et "Abomination" n'en sont que l'exemple simple). Attention cependant à ne pas confondre ce disque avec une simple galette de thrash, non, c'est bien plus complexe que ça. Les compos sont moins rapides, plus intenses et favorisent leur jeu sur l'atmosphère grossière et crade du death (largement exploité par la voix de Vincent qui s'est bien amélioré dans ses gutturales). Non, Morbid Angel reste bien un death technique bien survolté.

Les guitares se sont améliorés (bien que toujours accordées très très bas), Azagthoth autant que Brunelle se déchaînent sur des rythmique acérés (le riff de "Fall From Grace") et le duo de gratteux s'investit de plus en plus dans un registre mélodique au niveau des soli. Les deux s'amusent cependant toujours autant avec leur vibrato mais la mélodie est parfois courte dans un condensé de technique amorphe (pas sans valeur bien sûr, mais un peu trop punk à mon goût ; il faudra attendre Domination pour entendre du Morbid Angel bien mélodique sur ses soli).


Ce qui préserve ce disque c'est sa nature honnête, son inventivité et sa spontaneité. Rien ne semble très propre (mais très carré, les compos ont de folles structures cf : "Ancient Ones"), mais le disque réserve son lot d'hymnes de boucherie sans concession. La déferlante énergétique de "Day Of Suffering", la lourdeur apportée par la pédale de Sandoval sur "Blessed Are The Sick/Leading The Rats" ou bien tout simplement l'efficacité blasphématrice de "Thy Kingdom" apportent à ce disque saveur et variété.

Un disque donc, qui ne semble pas ennuyeux au fil des écoutes bien que difficile d'accès pour un chercheur de mélodie. Pourtant le groupe met bien à profit ses capacités de musiciens inspirés et mélodieux (les quelques notes qui composent le solo de "Rebel Lands" ou alors l'inspiration bluesy de "Ancient Ones") et compose de courtes interludes pas inutiles montrant la capacité du groupe à officier dans des registres moins violents (on pourrait citer la beauté particulière de "Desolate Ways" composée par Brunelle ou bien les pianos de "In Remembrance" par Azagthoth).

Même si le groupe ne connaît son échafaudage le plus mature, le plus soigné, il connaît cependant la fraîcheur et l'efficacité d'un succès qui n'a pas détruit l'authenticité du groupe et parfaire ses chemins à travers la saleté, l'épouvante et une lourdeur magique. Un disque pilier pour tout adorateur de death ou même de metal en général.


Note : 15/20

Morceaux préférés :
-Fall From Grace
-Day Of Suffering
-Thy Kingdom Come
-Desolate Ways
-The Ancient Ones
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Morbid Angel : Blessed Are The Sick
Posté par dkikeju le 08/03/2006 15:30:53
Juste une correction. Les guitares ne sont pas accordées tres graves, uniquement 1 demi ton en dessous de l'accordage standart pour cette album. C'est seulemant a partir de covenant, ou il vont utiliser sur certains morceaux des 7 cordes accordés 1 demi ton en dessous de l'accordage standart pour une 7 cordes.
Sur cette album ils ont le meme accordage que Slayer par exemple.
Re: Morbid Angel : Blessed Are The Sick
Posté par mictlantecuhtli le 24/06/2005 02:59:34
Putain, tu m'a donné envi de me le ré-écouter haha.
Rapellons tout de même que "The Ancient Ones" est juste la version ré-enregistrée avec David Vincent de la chanson intitulée "Azagthoth" sur la démo ABOMINATION OF DESOLATION de 1986, lorsque David Vincent n'est pas encore au côté de l'énormissime Trey et du géant (inventeur du fameux Beat Blast) Pete Sandoval ! C'est leur futur producteur, qui a la basse et les vokills à cette époque ... je préfère de loin cette version même si Sieur David Vincent est pour moi un dieu incontesté.
Putain que cet album déchire, on a déjà les prémices d'un futur DOMINATION qui viendra nous en foutre plein la gueule avec des riffs "petage de gueule et de dent" comme sur "Dominate" et "Dawn Of The Angry".
Mais je soutient quand même qu'on connait rien de Morbid Angel tant qu'on les a pas vu sur scène (surtout avec David Vincent ... pour moi Steve Tucker vaut rien).
On attend le prochain album qui commencera forcement par "I" . Oui parce que Morbid Angel suit l'ordre alphabetique:
- Abomination of Desolation (démo)
- Altar Of Madness
- Bless Are The Sick
- Covenant
- Domanation
- Entrangled In Chaos (album live)
- Formulas Fatal To The Flesh
- Gateways To Annihilation
- Heretic

Certain ce sont déjà penchés sur le sujet et on pense que le prochain Morbid Angel (avec le grand retour de David Vincent) sera:
http://despond.free.fr/morbid_benoit.jpg

Qui c'est qui a un poster officiel dédicacé de la main de Trey et de David du concert de aout dernier à Monterrey ??

C MOI !!! HAHAHA

Une info sur le groupe asser récente:
Tony Norman, le second gratteux de Morbid Angel (et de Monstruosity aussi) aurait disparu ... Les deux groupes n'ont aucunes nouvelles de lui ainsi que toute sa famille ... on penserait au fait qu'il serait mort (trop de drogue ??) ... dommage, il était bon.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 24 juin 2005
Modifié le 29 mai 2005
Lu 1 109 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲