FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Morphée es-tu là ?

Morphée pourquoi me faiS tu la gueule, pourquoi renies-tu mon amitié ce soir, est-ce à cause d'elle.


Morphée pourquoi me fais-tu la gueule, pourquoi renies-tu mon amitié ce soir, est-ce à cause d'elle.

Mais elle n'est là que pour me tenir compagnie quand toi tu la renies, cette muse que tu as l'air/e de dédaigner, elle ne te fait nullement de l'ombre crois moi, elle me tue avec Ses remordS, elle me rappelLE de vieux souvenirs que je voulais tant occulter, ils remontent maintenant à la surface. Je n'en peuX plus. Vient, délivre moi de son emprise elle me tue.

Mais toi je te vois tu couleX des nuits heureuses avec d'autres que moi. je te vois les serrer dans tes bras, faiS- tu ça pour me rendre jalouse ; Nietzche disait que celui qui enveloppe la flamme de la jalousie, pareil au scorpion finit par retourner le dard empoisonné contre lui-même: s'il te plait, arrête. VienS, emmène moi dans ces contrées que nous visitions au temps jadis où ma compagnie semblait être ton réconfort, Morphée, vienS s'il te plait.

Mais tu ne viens pas, et elle, elle est toujours là, elle me rappelLE mon enfance, s'il te plait ne la laisse pas faire tu sais dans quel état je suis quand je me rappelLE mon enfance. Ces pré-pubères qui me harcelaient quand je n'étais encore qu'une enfant, ce pédophile qui adorait le contact de mes seins qui n'étaient encore que des bourgeons à cette époque, toi tu sais touT cela, tu sais que je n'aime pas me rappeler de ces choses. Les enfants sont tellement cruels. VienS s'il te plait : ne me fait pas la gueule j'ai tellement besoin de ton réconfort.

Oh non elle continue son ascension dans le temps, la-voici qui me parle de ce type, de ce gars, de cet amour que j'ai laissé fuir, de mes erreurs, de mon manque de confiance en moi et en l'humanité toute entière; ne la laisse pas faire, elle me tue, mais tu ne viens pas, Morphée. Pourquoi cela ? aide-moi je t'en supplie.

Certes j'ai fait des erreurs mais qui n'en fait pas. ConnaiS tu beaucoup de gens parfaitS qui ne fauteNT jamais? Moi non, ils m'ont tous déçuE au moins une fois dans leur vie, pourquoi alors avons-nous créé le pardon ? c'est, ce n'est pour aller de l'avant et oublier le passÉ.

Bouddha nous a enseigné à nous soucier du présent seulement ou alors avait il tord ce Bouddha ? Tu n'y crois pas toi ? Moi j'y crois. Le passé ne m'offre que des souffrances, il n'est que blessures non cicatriséEs qui saignent encore, l'objet du crime est toujours la dans ces blessures, certains s'amusent encore avec.
Je veux oublier, mais cette maudite muse ne me laisse pas le choix, elle me fait ressasser encore et encore touT ce qui a fait de moi cette personne instable, une inadaptée sociale.

Pourquoi la laisseS-tu faire ? il te suffit de me prendre dans tes bras pour qu'elle parte mais tu ne le faiS pas: pourquoi ?

Morphée je l'aimais, et je pense l'aimer encore aujourd'hui, mais il a trouvé son bonheur ailleurs je dois donc le laisser partir, mais qui a dit qu'on devait laisser partir les gens qu'on aime, l'a-t-il fait lui et comment y est il arrivé? Qu’il me donne la recette; j'en ai tant besoin.

Morphée je suis à bout de nerfs. Je la vois cette dépression: elle est là en face de moi, elle attend, elle croit que je lui résisterai/s mais je n'ai pas la force de résister. Elle peut me prendre, m'enfoncer encore plus loin dans ces abimes ou je nage, je les connais ces abimes, je les ai créés par mes souffrances, avec l'aide de cette même muse qui croit m'aider, en me faisant subir ces tortures, ces souvenirs du passé qui remontent à la surface. Je suis fatigué Morphée, viens, délivre moi.

Je l'ai vue tu sais je l'ai revue, son corps sur le mien, ces lèvres sur les miennes c'était un rêve éveillé, Morphée, on s'est retrouvé pour un jour comme si NOUS ne nous étions jamais quittÉES, mais seulement pour un jour Morphée, je l'ai reperdue. Il m'a parlé de Sa nouvelle, elle porte mon deuxième prénom tu sais ? Il sort avec la moitié de moi, la bonne je pense, et ça va marcher avec elle tu me l' a montrÉ en rêve tu t'en souviens ? Je n'ai pas voulu/s te croire parce que ça me faisait mal d'y croire, mais c'est le cas elle existe cette marie, cette mimi, cette autre qui n'est pas moi.

Que doit-je faire Morphée, aide moi je l'aime et il ne m'aime pas, mes bêtises l'on fait fuir et il ne reviendra jamais, je le sais tu me l' A montré en rêve, cette fois je te crois tu sais je te crois.

Alors vienS, enveloppe-moi de ce sommeil que j'attends tant. VienS, je n'en puis plus.

Il est partie, c'est ma faute. je vivrais toute ma vie avec cette pensée horrible. J'ai fait fuir, le seul/e amour de ma vie, il ne le sait pas, il ne le saura jamais et C'EST tant mieux ainsi, j'ai fait assez de mal comme ça, tu ne crois pas ?

Est-ce pour ça que tu me renieS Morphée, pour me faire payer mes erreurs ? Qui ne me les fera pas payer? J’en ai assez de morfler, Morphée. C'en est trop.
Il m'a parlé d'elle et c'était une torture, une torture tu sais.

Hier je me suis rappelée de ce jour ou la terre à faillit reprendre ces droits sur moi, de ce rendez_vous manqué avec la faucheuse, et je me suis dit : pourquoi ne m'a-t-elle pas prise ? Hein Morphée, pourquoi ? Cela m'aurait évité tant de peine, qu'est ce que je fais encore ici Morphée? Il n'y à pas de place pour les gens comme moi sur cette terre, on est trop différent, trop sensible, la peine du monde entier nous atteint. Cette empathie, on nous avait dit qu'elle ferait notre force tu sais, je ne le crois plus, elle cause ma perte Morphée, je suis une inadaptée sociale je ne sais pas gérer les relations interhumaines, j'ai vécu trop longtemps dans mon monde et quand j'en suis sortie, je n'ai connu que désolation et désillusion.

Morphée je suis fatiguée, est_ce toi que je vois ? T'es tu décidéE à virer cette muse ? Non, c'est le jour qui se lève, une nouvelle journée, quelle torture ! Je dois encore faire comme si de rien N'était, je dois faire semblant, rire, faire la conne, le clown, la bonne amie, la bonne sœur, la bonne fifille à ces parents, renieras_tu mon amitié pendant encore longtemps Morphée ? Laisseras-tu cette muse me trucider encore longtemps ?

Morphée ne renie pas mon amitié cela en fait trop, j'ai besoin de ce pays, de ces rêves que tu m'offrais, ce pays magique où tout est possible. Morphée, je suis une rêveuse, laisse-moi rêver c'est mon seul/e réconfort.

Morphée m'entendS_ tu ? C'est ma complainte, une litanie que je te dédie, c'est pour toi, prendS_la en offrande, nous ferons des libations aussi pour que tu me reviennes et que tu m'offreS ce bonheur, ce cadeau qui devient pour moi plus précieux que l'or : "Le sommeil".
Morphée, je veux seulement dormir.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Morphée es-tu là ?
Posté par poney31 le 11/08/2008 13:31:10
Oserez vous m'affronter?
http://www.petiteurl.fr/8
Re: Morphée es-tu là ?
Posté par marysweety le 06/08/2008 13:45:30
chapeau!!! ton article est génial. SI simple mais pourtant original. merci
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
L'auteur : Sam Shou
32 ans, Alger (Algérie).
Publié le 06 août 2008
Modifié le 18 juin 2008
Lu 1 250 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143