FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Mœurs et urbanisme (23/02/2059)

La Préfecture de Police vient d'autoriser une manifestation qui ne risque pas de passer inaperçue.


La Préfecture de Police vient d'autoriser une manifestation qui ne risque pas de passer inaperçue. L'ensemble des acteurs des professions du sexe se rassembleront dans huit jours, place du Châtelet pour faire entendre leur voix. Ils invitent leurs sympatisants à venir manifester avec eux.

Les propriétaires de clubs et ceux de sexe shops, les prostituées et les danseuses de table dance... Tous refusent de faire les frais du nouveau projet d'urbanisme du quartier des Halles. La municipalité va rendre public son choix de projet architectural pour le renouveau du quartier des Halles (voir FuturHebdo/YVA du 22 janvier 2058, le Phœnix de Paris). Le projet qui rassemblent le plus de suffrages "off" et qui est sensé célébrer le retour des pavillons Baltard (le Monde du 4 septembre 2056) implique un fort réaménagement du quartier autour des Halles.

Cette nouvelle version architecturale des pavillons des halles sera gigantesque. Dans ce projet, les quatres batiments de verres et acier nanoT déploiront des piles et colonnes qui, elles, prendront appuis dans les rues attenantes, telles que les rues Saint Denis, de la Grande Truanderie... Ce à quoi les professionnels du sexe répondent : "Toutes les grandes villes du monde ont leurs quartiers rouges. Nos activités ont toujours traditionnellement trouvé leurs places dans ce quartier de Paris. Ce projet n'est qu'un nouveau moyen de nous repousser toujours plus loin, vers la périphérie de la ville... ".

Une association est née au cours de l'été, quand les projets des divers cabinet d'architecture ont commencé à dévoiler les modalité de déploiement de leurs dispositifs. Dans les locaux de "Putes mais pas soumises", les gens se rassemblent en nombre et les caliquots et autres banderoles se préparent. La mairie de Paris ne s'est toujours pas exprimée. Son silence passe pour de l'embarras. Les activités du sexe, même si elles gènent, font partie effectivement du paysage parisien. Il est envisagé de demander aux architectes de revoir leurs copies en respectant la structure traditionnelle du quartier...

@ http://www.futurhebdo.com
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Olivier Parent
48 ans, Paris (France).
Publié le 01 juin 2009
Modifié le 25 avril 2009
Lu 726 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143