FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Ne nous laissons pas faire !

Les artistes font de moins en moins de bénéfice grâce au p2p (Peer to peer) qui nous permet d'accéder à tous les mp3, les clips, etc... Que nous désirons. Ce qui fait réagir les autorités, qui prennent des mesures pour freiner, puis supprimer tout cela ! Luttons pour sauvegarder nos libertés !!!


Vous connaissez certainement le peer to peer ? Beaucoup d'entres nous l'utilisent ! Kazaa, eMule, eDonkey, WinMX, Shareaza, Morpheus,... ça vous dit quelque chose, n'est ce pas ?

A l'origine, le p2p s'est développé aux USA, en même temps que les réseaux.

Les réseaux p2p (en français : pair à pair) étendent aux applications et aux contenus en ligne les principes fondateurs de l'internet : un échange direct entre utilisateurs, sans serveur ou autorité centrale, ni intermédiaire !

Les réseaux p2p rendent possible la diffusion légale d'oeuvres non-protégées à une échelle mondiale. Ils recellent aussi de contenus auxquels s'appliquent droit d'auteur et copyright...

Certains fichiers et dossiers pourraient être sujet à des dispositions pénales (par exemple racisme, pédo-pornographie, etc...).

Les réseaux p2p ont pris énormément d'importance. Par exemple grâce à cela, maintenant en Allemagne, il se vend autant de CDs gravés que de CDs originaux...

Eh bien, les autorités veulent faire cesser tout cela !


Il est vrai que les artistes font moins de bénéfices à présent, leurs ventes sont moins spectaculaires qu'auparavant. Mais sont-ils pour autant à la rue ? Pas vraiment, ils gagnent toujours énormément d'argent et n'ont pas de quoi se plaindre.
Certes le p2p méprise les droits d'auteur et cela est illégal... Mais avouez que nous sommes tous bien heureux d'avoir nos mp3 en quelques clics ! Surtout pour les personnes qui ont l'ADSL, c'est si simple, si rapide et efficace !

Le p2p a tout de même réussi à gagner une bataille juridique ! Mais cela est uniquement temporaire...
Voici un article sur cette victoire :


"Un juge fédéral californien a rendu un jugement inattendu en déboutant les représentants des industries musicale et cinématographique de leur plainte contre les systèmes de partage de fichiers. Une victoire temporaire pour les partisans du peer-to-peer.

Coup dur pour la RIAA (Recording industry association of America et la MPAA (Motion picture association of America), les deux associations lobbyistes des industries musicale et cinématographique américaines. Alors que leur croisade contre le piratage volait de victoire en victoire, leurs membres viennent d'être déboutés dans un procès qui les opposait à Morpheus (édité par Streamcast Networks) et Grokster, deux systèmes d'échange gratuit de fichiers (peer-to-peer). Le plus populaire d'entre eux, Kazaa, fait également l'objet de poursuites dans le cadre d'une autre procédure judiciaire (voir édition du 29 janvier 2003).

Vendredi 25 avril, un juge fédéral de Californie a donc estimé que les applications impliquées n'étaient pas très différentes des photocopieurs ou magnétoscopes qui permettent également d'obtenir des copies (certes dégradées) et, à ce titre, d'enfreindre les droits d'auteur. Le juge Stephen Wilson a également ajouté que Grokster ou Morpheus pouvaient tout à fait être utilisés de manière légale pour diffuser des bandes-annonces, des chansons gratuites et tout autre contenu libre de droits comme nombre de textes et musiques tombés dans le domaine public. Tout en reconnaissant la responsabilité des utilisateurs de logiciels peer-to-peer, le juge a ainsi rejeté la demande des plaignants qui réclamaient notamment la fermeture pure et simple des services d'échange.

Le cas Sony :

"La Cour n'ignore pas que la défense aurait intentionnellement structuré son modèle économique afin d'éviter d'avoir à assumer la responsabilité du non-respect des droits d'auteur, tout en bénéficiant des profits tirés de cette activité", lit-on en conclusion du jugement. Le juge n'est donc pas dupe et a très bien compris l'usage qui est fait des logiciels incriminés, à savoir la copie illégale d'œuvres protégées par le droit d'auteur. Selon les industriels, ces pratiques ont considérablement fait chuter leur chiffre d'affaires (voir édition du 2 avril 2003). Mais le magistrat s'appuie sur l'exemple du procès intenté à Sony dans les années 80. Accusé de favoriser la copie illicite de programmes audiovisuels via ses magnétoscopes, le constructeur nippon s'était défendu en faisant remarquer que l'usage illégal de ses produits ne justifiait pas une interdiction de la technologie. Un peu comme si on interdisait aux constructeurs automobiles de vendre des voitures sous prétexte que leurs clients ne respectent pas les limitations de vitesse... Le défunt Napster, ancêtre des logiciels d'échange, n'avait pourtant pas bénéficié de cette logique judiciaire.

Si les plaignants se disent satisfaits par la lucidité de la cour - à savoir la reconnaissance de la responsabilité des internautes et de leur comportement illégal - ils rejettent totalement le jugement. Dans un communiqué daté du jour même du procès, Hilary Rosen, la présidente de la RIAA, a clairement annoncé son intention de faire appel. Un sursis pour Grokster et Morpheus... "


Voici un autre extrait de texte :

"Il n'est pas rare de lire une personne affirmer utiliser illégalement des logiciels de P2P pour rentabiliser son abonnement Haut-Débit (HD) qui effectivement à l'année n'est pas gratuit (à 45euros/mois, cela revient tout de même à 540euros/an, soit plus de 3500 FF). C'est cependant un réflexe qui n'a pas de sens. Le HD ne sert pas à "télécharger toute la musique dont vous avez envie" comme le cri haut et fort Wanadoo et la plupart de ses concurrents.

D'ailleurs, le meilleur dans cette catégorie est sûrement AOL. Comme tout le monde le sait, AOL est lié à Time Warner (produisant de la musique et des films entre autres), pourtant cela ne l'empêche de prôner le téléchargement de ces produits... (toujours de manière légale bien entendu). Lycos "va chercher" (le mp3) est aussi pas mal dans son genre...

Mais même s'il y a une certaine hypocrisie et un abus prononcé de la part des Fournisseurs d'Accès Internet (FAI), cela n'est pas une excuse pour suivre leurs directives quand cela nous arrangent (et ne pas les suivre quand elles nous desservent). En aucun cas une ligne haut-débit (et même bas-débit) a pour but d'être rentabilisée par le P2P. "


Voudriez-vous que cela disparaisse ?

Beaucoup sont contre le p2p, expliquent que cela est illégal, qu'il faut se mettre à la place des auteurs, etc...
Mais voir Britney, Madonna ou encore Eminem pleurer car leurs bénéfices ont lééééééégèrement baissé, je trouve ça ridicule ; cela ne leur empêche pas d'être multimillionnaire ! (J'exagère surement un peu, m'enfin... : -))

Soyons tous contre la LEN !
Voici un texte qui nous explique cela avec plus de détails, et qui vous expliquent comment signer des pétitions, boycotter, etc... Nous sommes pour la plupart concernés, ne ratez pas une occasion de vous exprimer et de vous investir !

"Le 8 Janvier dernier, la LEN (loi sur la "confiance" dans l'économie numérique) a été adoptée en seconde lecture par l'assemblée nationnale Française.
Cette loi, mise en place par le gouvernement pour satisfaire les majors du disque qui souhaitent éradiquer le piratage de la musique sur internet, propose des mesures liberticides comme :
- privatisation de la justice numérique et obligation pour les hébergeurs de jouer les juges-censeurs expéditifs de proximité.
- privatisation des opérations de police via une obligation de surveillance de contenus imposée aux hébergeurs.
- filtrage "à la chinoise" des frontières du net français : choix éminemment politique que toutes les démocraties occidentales ont à ce jour rejeté.
- suppression de la notion de correspondance privée de la définition légale du courrier électronique, afin, aux dires même du député Ollier, de satisfaire aux exigences de l'industrie du disque qui redoutait que cette notion protège indûment des échanges de fichiers musicaux.

La LEN doit être validée par le Senat pour être définitivement mise en place.

En réaction à cette loi stupide, la Ligue Odebi organise plusieurs actions :
- Signez la pétition contre la LEN !!!
- Appelez les sénateurs à voter contre cette mesure !
- Participez au boycott des majors !!


Le mardi 13 Janvier, les fournisseurs d'acces francais (AFA) ont menacé mardi de "couper l'ensemble des services hébergés, qu'ils soient pages personnelles, forums ou album photos" si la loi pour l'économie numérique qui vient d'être adoptée par l'Assemblée nationale n'est pas corrigée. Vous comprennez, si votre site est hebergé par un FAI, a quel point il devient important de lutter contre cette loi.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la LEN ! (c'est au format PDF).



Sites participants à cette action :

http://www.univup.com
http://www.respirologie.com
http://www.harryetcho.com
http://www.radio.univup.com
http://www.hpotter.ca
http://www.lavillat.com
http://www.nounours3000.com
http://www.onnouscachetout.com
http://www.pour-nos-enfants.com
http://www.forumtfc.net
http://www.gocreation.net
http://www.grainvert.com
http://www.duphly.fr.st http://www.billy69.com
http://www.ufoweb-france.fr.st
http://www.ziiq.net http://www.masterbots.univup.com
http://www.beber-in-place.fr.st
http://www.christina-online.fr.st
http://www.chemindetraverse.net
http://www.anticrash.net
http://www.aquamac.net
http://www.autocaravane.org
http://www.bd-art.com
http://www.billy69.com
http://www.chez.com/cfdtotis
http://www.conspirovniscience.fr.st
http://www.droitanglais.org.uk"

Je vous remercie d'avance pour votre participation...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Re: Ne nous laissons pas faire !
Posté par danilo28 le 20/08/2004 07:56:43
Je crois que vous avez pas très bien comprit le problème en faite. Ce n'est pas les artisite qui perde beaucoup d'argent, mais c'est les maisons de disque. Ce qui à un effet dommagable pour nous directement. Si tu aime Kyo la Star Ac',... ca ne changera pas beaucoup par ce que ces artiste seront toujorus rentable. Mais le plus gros problème c'est que tout les artiste qui sortent un peut de l'ordinaire et qui ne sont pas forcément grand public, vont être gentillement amener à disparaitre.

Les maisons de disque se servent des gros bénéfice sur les artiste célèbre, pour pouvoir financer les artistes moins réputé qui ne seront jamais autant rentable. Personnellement je trouve que c'est dommage par ce que je n'ai vraiment pas envie de devoir écouter que des Elodie, Jenifer ou Jean-Pascal ! Je veux être libre de pouvoir écouter la musique que je veux même si tout le monde ne l'aime pas forcéement.
Re: Ne nous laissons pas faire !
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:43
Info :

Un air de neuf pour la musique
Les médias nous chantent tous le même refrain : le disque ne tourne pas rond. Faux ! La consommation de musique n'a pratiquement jamais été aussi forte. Même si elles ont diminué en 2003, les ventes de disque restent exceptionnelles : dans toute l'histoire du disque, il n'y a que trois années où les Français ont été plus gourmands de musique.
Surtout, les nouveaux talents sont au rendez-vous.
Ce sont d'ailleurs ceux que vous, adhérents de la Fnac, plébiscitez le plus souvent : Norah Jones, Vincent Delerm, Kyo... sur les dix meilleurs ventes de l'année, cinq sont des premiers albums.
La vérité c'est que l'accès à la musique est en pleine mutation. Le CD (qui avait chassé le vinyle) a pris un coup de vieux, mais c'est pour laisser une place croissante au DVD musical, à l'écoute en 5.1 et au téléchargement. Et la Fnac, naturellement, se mobilise pour vous faire profiter de ces nouvelles techniques [....]
Re: Ne nous laissons pas faire !
Posté par jubi07 le 20/08/2004 07:56:43
une petite new en passant :
Il y a qqes krs --> "Les premières condamnations judiciaires tombent, venant sanctionner les "pirateurs" de MP3 qui revendent à d’autres particuliers des fichiers téléchargés sur des sites peer-to-peer. La réponse des maisons de disques et autres acteurs de l’industrie de la musique, si elle s’est faite attendre, a donc bien eu lieu.
Le MP3 en tant que tel n’est pas quelque chose de répréhensible, ce n’est qu’un format parmi d’autres, mais le problème posé par le P2P était que ce système d’échange gratuit portait ce format musical hors de la sphère marchande. Ca devenait un casse-tête pour les grandes maisons de disques, qui y voyaient là la perte d’une manne financière conséquente. Désormais, donc, les maisons de disques vendent elles-mêmes du MP3. Elles ont pris des mesures pour que ne leur échappe pas le revenu dû en contrepartie de l’obtention de fichiers musicaux.
Mais les grandes maisons prendront-elles aussi la mesure de l’origine des problèmes ? Car outre le fait que le MP3 ait pu être un temps gratuit (ce qui favorise sans aucun doute le piratage) comprendront-elles que les particuliers, un temps, se ruèrent sur le MP3 parce que c’était le moyen soit de trouver des choses rares non éditées, soit de ne télécharger que les deux titres d’un disque qui les intéressent, histoire d’éviter les longues minutes bouche-trous des productions calibrées ? Adopteront-elles une "démarche qualité" consistant à offrir aux auditeurs des "artistes" plus que des "produits" (qui plus est de plus en plus créés par la TV) ?
Qu’elles se débrouillent, elles sont assez grandes. Quand les fonds de catalogue ne se vendront plus, elles commenceront peut-être à se poser des questions. On leur souhaite que ce ne soit pas trop tard. Imposer ou récupérer des formats, c’est possible quand on en a les moyens. Mais l’imagination, là est le nerf de la guerre. Car ramasser l’argent là où il est ne peut suffire à faire survivre à long terme l’industrie de la musique. Il va falloir produire du "vivant", messieurs-dames les responsables artistiques et marketing : le produire mieux, et le vendre moins cher. "
Re: Ne nous laissons pas faire !
Posté par mabe le 20/08/2004 07:56:43
C'est bien beau le télééchargement.. télécharger du metallica ou du eminem n'est pas vraiment dommageable.. il font des millions pareil.. mais faut pensé au artiste moins connu, qui eux ne peuvent même pas vivre de leur musique ou qui ne gagnent pas très chèr. Une très grande majorité des artistes québécois ne vivent pas de leur musique... moi j'ai décider que tout ce qui serait local, je l'acheterais et ce que j'aime vraiment, je me l'achèterais aussi.. par exemple, je me suis acheter 3 cd l'autre jour que j'avais déja tout les mp3.
Re: Ne nous laissons pas faire !
Posté par maxime karma le 20/08/2004 07:56:43
Un rocker qui traite les autres de con n'est pas un rocker

Le p2p permet de réajuster les gros vendeurs de cd (style Johnny) à l'échelle des groupes qui trimment dans nos régions pour réussir leur carrière d'artiste
> Le p2p rend donc une certaine justice que les + enrichis (P. Bruel par exemple) ne veulent admettre

Par ailleurs ces logiciels ne violent même pas les droits d'auteur puisqu'en théorie on peut très bien aller à la médiathèque municipal (qui elle bizarrement reste légale) pour chercher de nouvelles musiques pour après éventuellement acheter
> d'où le droit de conserver pendant 24h un fichier
> Si ils ferment le P2P ils fermeront les bibliothèques alors?

Alexia l'a très bien dit (un peu plus haut): tu pren soulseek, tu testes, et si tu aimes, tu vas acheter parce que tu supporteras pas d'avoir un cd gravé qui reflettes pas à lui seul l'image de l'artiste
> Et puis acheter, c'est comme rendre allégeance à l'artiste

Et de toute manière, l'art, dans ce putain de monde, n'aurait jamais du faire parti dû marché géré par l'argent. Parce que maintenant on se retrouve avec des greluches style Elodie et Jenifer.
> Ah! Elles vendent moins qu'avant?? Bien fait!

La photographie a détruit la notion d réalisme en peinture (après tout c'est aussi du vol)
La photocopieuse a commencé à épuré les ventes des livres
Ensuite le magnétoscope s'est attaqué aux films
Aujourd'hui c'est internet qui s'occupe des films et des musiques
> ça ne peut que rendre les artistes plus vigilants, et donc plus favorable à créer de l'art qui intéresse autrui

Il s'agit là d'un faux problème posé par Sony, Universal Music etc... pour éviter de perdre trop de tunes sur toutes les soupes qu'ils nous vendent
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (16)
Publié le 27 mars 2004
Modifié le 02 septembre 2005
Lu 1 919 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143