Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Nero : La cinquième victime

Un nouveau polar made in Italie...


"Brescia, Italie, de nos jours. Giuliano Nero, un ex-flic devenu détective privé, végète dans une sorte d'indifférence grise et apathique. Décalé, démotivé, absent. Jusqu'à ce qu'un homme, venu vers lui en désespoir de cause, parvienne à le sortir de sa torpeur : le père d'une jeune femme assassinée récemment, Silvia, retrouvée égorgée dans une scierie. Les terribles blessures qu'on lui a infligées ont été grossièrement recousues sur les lieux du crime, très certainement par son assassin. Un suspect – un repris de justice – a été arrêté presque aussitôt, et accusé du meurtre. Lors de son procès, l'homme, schizoïde avéré, reconnaîtra même les faits. Mais cette version ne parvient pas à convaincre le père de Silvia. Pétri de doutes, Nero se lance sur la trace du véritable criminel, resté impuni. La première piste sérieuse que lui fournit son enquête est celle d'un chenil, qui a tenté de joindre Silvia trois jours avant sa mort." (Présentation Casterman)


Un nouveau polar est paru au catalogue Casterman en août dernier. Cette fois-ci ce sont des auteurs italiens qui prennent les crayons pour nous décrire un monde lugubre. Les auteurs jouent la carte du réalisme froid et noir. Le scénario, qui entraîne rapidement le lecteur dans un flot continu de cadavres, emprunte irrémédiablement au polar. En effet, de nombreux topos sont présents dans ce scénario : un ex-flic devenu privé et déprimé (la voix off donne accès au lecteur aux sombres pensées de Nero), une enquête sordide, des indices non remarqués par la police mais qui n'échappent pas à notre détective... Rien de très nouveau, mais les fidèles du genre s'y retrouveront. En tous cas, l'ambiance polar s'avère particulièrement bien rendue.


Le dessinateur Andrea Mutti et le coloriste Bussacchini (cité en couverture, ce qui est assez rare pour un coloriste en BD, pour être signalé) créent une atmosphère pesante qui convient à merveille au scénario. Ils dépeignent une Italie grisâtre et glacée par la pluie. Les personnages, eux, se démarquent par leur faciès improbable.


Si cet album ne propose pas une grande originalité mais offre néanmoins un bon moment de lecture. De plus, la dernière page se termine en plein suspens, histoire de tenir les lecteurs jusqu'au prochain tome...


Série : Nero
Titre : La cinquième victime
Auteurs : Crippa, Andrea Mutti, Bussacchini
Editeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 16 octobre 2006
Modifié le 18 octobre 2006
Lu 1 145 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲