FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Never... Forever...

Lorsque tout n'est plus que ténèbres. Dans ce monde devenu noir où mon coeur erre en vain à la recherche d'inaccessibles solutions à une situation désespérée. Seul cet inconcevable espoir qui ne vit sur rien, qui n'a aucune raison d'être là où tout annonce sa déception...


Simple histoire qui est pourtant si compliquée. Indescriptible est la situation dans laquelle mon âme se trouve, face à un dilemme que rien ne semble pouvoir résoudre. Tout ne devient plus que ténèbres, dans un monde où mon coeur incompréhensif erre à la vaine recherche d'un espoir inaccessible... Commencer ? Raconter... Tout ça... Pour rien...


Comment cela s'est produit, comment tout a commencé. Une simple soirée au bowling, entre amis. Une simple amie d'une amie, qui vient lui rendre visite, à 400km de chez elle. Rien de bien spécial ce soir là, jolie, sympa, j'ai comme d'habitude ce besoin de se sentir apprécié. Et pourtant mon attitude me rebute, j'ai l'impression ce soir là que la modestie est parfois partout sauf en moi, je déteste ça, ce n'est pas moi. Je parle avec elle, c'est sympa. On commente un dessin humoristique accroché au mur de la salle de billard, j'ai encore cette désagréable impression de trop parler, de l'ennuyer. Fin de la soirée, simplement.

Autre soirée, plus animée, fête de village, on loge chez un ami, avec un tas d'autres amis. On mange, on discute de temps en temps. Cette impression qu'elle est intéressée par un autre. On part pour le centre-village et la soirée débute. On danse, on s'amuse. Je m'étouffe avec ma sangria devant pas mal de monde, debout pour faire passer tout ça, mais ça ne m'étonne plus maintenant, ça m'arrive tellement ces choses là. On marche, on rentre, elle dit qu'elle a froid. "A sa prochaine remarque à ce sujet, je lui propose mon sweat qui traîne dans mes bras", me dis-je. On marche. "Tu peux me prêter ton pull ? ". "Justement j'allais te le proposer si tu avais répété avoir froid". On rentre. Tout le monde se couche sur son lit monté pour l'occasion dans le garage, matelas gonflables, duvets, ou autres tapis de mousse. On discute tous pas mal, "dodo ? ", extinction des feux. Sa main posée sur son matelas. Je glisse la mienne à côté, m'imaginant caresser ses doigts délicats. Elle bouge légèrement, sa main m'effleure les doigts. Par d'imperceptibles mouvements, tout ne devient que rêve, nos mains s'enlacent. La nuit passe sur nos yeux ouverts se contemplant, sur une légère discussion. Le jour se lève sur cette affection particulière qui ne deviendrait pas davantage, faute à la distance et à ces sentiments qu'elle garde de sa précédente histoire. Je pars. Elle rentre chez elle.


Tout ne se fait plus que par l'intermédiaire de ce phénomène qu'est la messagerie instantanée. Une dizaine de jours, simples conversations, entre deux êtres s'étant trouvés. D'elles naît une idée qui ne fait que grandir dans mon coeur. La rejoindre. Juste la voir. Train, bus, surprise. Est-ce moi ? Que fais-je là ? Mains. Ballade nocturne. Baiser. Amour. Rêve. Douleur de l'inévitable. 4 jours. Départ. Pas de questions, simplement la douleur. Les vacances, nous pourrons nous voir... Mais elle à déjà vécu ça. Elle ne veut pas que nous souffrions. Tout ceci est peut-être voué à l'échec, peut-être que cet amour n'est qu'illusion voué à combler la distance. Il vaut mieux rester sur tout ce bonheur, sur l'espoir de se retrouver un jour. Intense douleur, tout s'efface.

Je cherche un sens à tout cela. S'apeller tous les jours. Au début, en parler. Ensuite, elle a raison, il ne vaut mieux plus. On discute, simplement.

Questions. Qu'est cette notion d'amour que je croyais inébranlable, ce mot grâce auquel je croyais tout possible, s'il est impossible de le crier, s'il faut mentir à deux coeurs qui s'aiment ? Pourquoi tenter d'enfouir ce nom que mon âme hurle de toutes ses forces ? Comment vivre sans elle, comment réussir à ne pas la voir partout, en chacune qui croise mon chemin ?
Pas de réponses.


Tout n'est plus qu'elle. Oublier, si je l'aime, pour elle. Mais l'espoir qui se meurt en moi renaît toujours quand tout va un peu mieux et me replonge dans la peur. Ce sentiment qui vit en mon être misérable. Ce non-sens que j'attribue à ma vie dénuée d'intérêt. Oublier, ou le lui faire croire, pour ne pas la faire souffrir autant que moi. C'est stupide, tout ça ne rime à rien, si je l'aime, ne pas le lui dire. Ne pas penser à l'avenir, sous peine d'intense incompréhension.


Mais je l'aime, et je n'oublierais pas.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Never... Forever...
Posté par nanivorial le 13/01/2006 23:57:29
Merci window, mais malheureusement je crains que ce soit trop tard, du moins pour l'instant. Je ne perds pas l'espoir qu'un jour nous nous retrouvions, lorsque l'occasion se présentera, lorsque nos coeurs en auront besoin...Toujours est il qu'aujourd'hui beaucoup d'eau a coulé sous beaucoup de ponts, et elle a vécu d'autres choses en quelques mois, bien que de mon côté je ne comprenne toujours pas...Enfin, je ne peux pas me permettre de tout quitter pour elle, non que je n'en serais pas capable, mais pour elle, j'ai peur que ça ne réduise vraiment tout à néant...sa réaction...Tout le reste est à venir, tout n'est qu'avenir... J'espère nos retrouvailles, mais tout ça garde la consistance d'un rêve. Merci pour vos conseils, en tous cas. bye
Re: Never... Forever...
Posté par windowman le 12/01/2006 10:43:22
Plus je te lis, et plus je t'apprécie... Pour ma part, une rencontre internet a réuni de nombreux coeur dans mon entourage, malgré la distance. Deux mois après l'avoir rencontrée, je l'ai rejointe pour vivre avec elle malgré les deux cent kilomètres. Deux ans que dure notre parfait amour. Nos projets sont tous à deux. Nous sommes fiancés.
Un coeur comme semble être le tien mérite l'amour qu'il ressent. J'espère que tu seras heureux. Saisis ta chance : j'ai tout quitté pour cette jeune femme que je connaissais à peine et je ne regrette rien. Essaie ou tu le regretteras. Si ça échoue, tu auras tenté ta chance : le temps soignera tes blessures et un autre regard fera renaître ton coeur blessé.
Re: Never... Forever...
Posté par angelofthedead le 03/12/2005 17:27:20
c'est trés jolie j'ai adoré c'est mm plus que jolie c'est bien écrit listoire est belle j'aime beacoup
Bisous
AnaïsNana
Re: Never... Forever...
Posté par lili.r le 27/10/2005 11:42:41
C'est pas mal du tout...C'est le genre d'histoire qu'on a tous un peu vécus, moi la première.Je ne te donnerai aucun conseil, ils ne te serviraient rien ; à toi de voir ce que tu es capable d'endurer.Bonne chance!
Re: never... forever...
Posté par tchit le 25/10/2005 09:56:56
Superbe...

C'est extremement bien écrit et c'est surtout très poignant. Je comprend parfaitement ce que tu vis. C'est extrêmement difficile. Je pense que le problème vient d'elle : ce n'est pas parce qu'elle a mal vecu une relation à distance une fois qu'elle doit renoncer à son amour pour toi. En tout cas de ton coté c'est clair, t'es amoureux et tu souffres. Il faut que tu trouves un moyen de la conquérir, il faut qu'elle t'aime pour que la distance ne soit plus un obstacle (car pour toi je suis persuadé que ton amour est assez fort pour survivre à la distance, au contraire elle l'attise). Alors un conseil, ne baisse pas les bras. S'il le faut dépense tout ton fric pour aller la voir, mais tente ta chance, l'amour c'est une occasion qui ne se manque pas. Tiens nous au courant.

Modifié le 25/10/2005 09:57:39
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 24 octobre 2005
Modifié le 18 octobre 2005
Lu 1 190 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143