Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

New York mi amor

L'hommage de Tardi à une ville mythique...


"Ce volume inédit se compose de quatre récits, dont trois de format court. Tous ont pour cadre la "ville des villes" qui donne son titre au recueil. Le premier, It's so hard... , est aussi le plus ancien. Co-signée par Tardi et Dominique Grange, cette histoire noire de quatre pages met en scène le destin pathétique d'un sosie de John Lennon. Elle était initialement parue dans le hors-série qu'avait fait paraître feu le magazine (À Suivre) juste après l'assassinat de l'ex-Beatles, en 1980. Le second récit, Manhattan, est encore plus sombre; huit pages de déveine et de dérive en noir majeur, pour se souvenir que Tardi sait faire vibrer comme personne nihilisme et ultra-moderne solitude. La troisième histoire, Le meurtrier de Hung, est également un récit en huit planches, réalisé par Tardi en collaboration avec Dominique Grange. Une étrange histoire de violence et de vengeance, avec en toile de fond le Vietnam, l'émigration et la solitude... Enfin, le dernier volet du recueil est aussi le plus copieux, puisqu'il s'agit d'une nouvelle édition de Tueur de cafards, initialement publié en 1984. Encore une histoire très noire : cinquante et quelques planches interprétées par Tardi avec un brio inouï, sur un magnifique scénario de Benjamin Legrand. L'occasion de se souvenir que peu d'auteurs de bande dessinée ont mis New York en scène avec un tel talent." (Présentation Casterman)


C'est un véritable plaisir que de (re) découvrir ces quatres récits rendant hommage à New York publiés dans deux revues BD cultes, (A Suivre) et L'Echos des Savannes entre 1979 et 1984. Nous les devons à trois compères unis par la même fascination pour Big Apple : Tardi, sa compagne Dominique Grange et Benjamin Legrand (qui avait déjà célébrer cette ville dans l'album Bronx en 1979). Les auteurs nous révèlent New York à travers leur imaginaire marqué par des films comme Taxi Driver, West Side Story, Midnight Cowboy. Et cet imaginaire fonctionne toujours aussi bien presque trente ans après...


Le récit principal, Tueur de cafards, est une petite perle de polar. Benjamin Legrand a concocté un scénario complexe et passionant jusqu'à la dernière case. Le traintrain quotidien de Walter Eisenhower, un insignifiant employé exterminateur de cafard, lorsqu'un jour en se rendant chez un de ses clients, il décide de se rendre au 13ème étage de l'immeuble (or tout le monde sait qu'il n'y a pas de 13ème étage à New York). De cet événement bénin mais qui déroge à la règle, sa vie va basculer dans un univers kafkaïen. Walter semble englué dans ce thriller, il ne compte d'ailleurs même plus les morts qui tombent tout autour de lui. Tout cela ne peut que mal se terminer !


Tardi croqueun New York plus vrai que nature et nous offre ces différents visages : les buildings rutilants mais aussi les quartiers crasseux et bruyants. On prend plaisir à parcourir la ville au fil des planches. En refermant cet album, nous n'avons qu'une envie, prendre immédiatement l'avion et trainer nos godillots dans ces rues mythiques... Tardi était déjà au sommet de son art ! La mise en page est impeccable, les cadrages nous donnent l'impression d'être devant unbon vieux film noir. Dans Tueur de cafards, seule la couleur détonne sur le noir et blanc de la ville. Celle-ci caractérise l'étrange Walter Eisenhower, le tueur de cafards, autour duquel la mort rôde et le sang coule. Une étrangeté qui attire l'œil et ne vous lâche plus jusqu'à la dernière case...


Titre : New York Mi Amor
Auteurs : Tardi – Grange – Legrand
Editeur : Casterman
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 20 avril 2009
Modifié le 25 avril 2009
Lu 1 264 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲