Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Ni putes, ni soumises

"Ni putes ni soumises !" Ras-le-bol de "l'oppression masculine". Six filles des banlieues ont lancé, samedi 1er février, une "marche des femmes contre les ghettos et pour l'égalité".


Une centaine de personnes ont assisté samedi 1 février au départ de la marche des femmes des quartiers à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) : sous la bannière "ni putes ni soumises", Christelle, Loubna, Ingrid, Safia et leurs amies parcourront la France jusqu'à la Journée internationale des femmes du 8 mars, pour faire entendre les voix qui sont étouffées dans les quartiers dits "difficiles".

Un an après les Etats généraux des femmes des quartiers, elles ont choisi de lancer leur mouvement à quelques centaine de mètres de la cité Balzac où, le 4 octobre dernier, Sohane, 17 ans, a été brûlée vive par un jeune d'un quartier voisin, parce qu'elle osait s'afficher avec son petit ami et regarder dans les yeux ceux qui la méprisaient.
Sohane a été aspergée d'un liquide inflammable avant d'être enflammée à l'aide d'un briquet dans le local à poubelles de l'escalier "H" de la cité Balzac. Elle est morte peu après son transfert au service des grands brûlés de l'hôpital Percy de Clamart (Hauts-de-Seine).

Ces "femmes des quartiers" vont clamer leur ras-le-bol des violences grandissantes exercées contre elles, au rythme d'un tour de France qui les mènera dans 24 villes. En tout, dix jeunes femmes issues des "quartiers" vont prendre la route à bord d'une voiture et d'une camionnette pour un périple de cinq semaines qui les mènera de Rennes à Nantes, de Bordeaux à Toulouse, Marseille, Lyon, Strasbourg, Lille, et retour à Paris pour le 8 mars, journée internationale des femmes.
Violences contre les femmes, mariages forcés, viols collectifs, port forcé du voile, conséquences de la ghettoïsation des quartiers sur les femmes, discrimination, places des femmes dans les associations : tous les problèmes vécus au quotidien vont être abordés...

Leur message est simple : elles veulent tout bonnement acquérir des droits qui me semblent élémentaires, tels que leur liberté, et le respect. Ce message, c'est à travers un "appel national" qu'elles le répandent à travers la France...


APPEL NATIONAL DES FEMMES DES QUARTIERS
NI PUTES, NI SOUMISES !

Nous, femmes vivant dans les quartiers de banlieues, issues de toutes origines, croyantes ou non, lançons cet appel pour nos droits à la liberté et à l'émancipation.
Oppressées socialement par une société qui nous enferme dans les ghettos où s'accumulent misère et exclusion.
Étouffées par le machisme des hommes de nos quartiers qui au nom d'une "tradition" nient nos droits les plus élémentaires.

Nous affirmons ici réunies pour les premiers "Etats Généraux des femmes des Quartiers", notre volonté de conquérir nos droits, notre liberté, notre féminité. Nous refusons d'être contraintes au faux choix, d'être soumises au carcan des traditions ou vendre notre corps à la société marchande.

• Assez de leçons de morale : notre condition s'est dégradée. Les médias, les politiques n'ont rien fait pour nous ou si peu.
• Assez de misérabilisme. Marre qu'on parle à notre place, qu'on nous traite avec mépris.
• Assez de justifications de notre oppression au nom du droit à la différence et du respect de ceux qui nous imposent de baisser la tête.
• Assez de silence, dans les débats publics, sur les violences, la précarité, les discriminations.
Le mouvement féministe a déserté les quartiers. Il y a urgence et nous avons décidé d'agir.

Pour nous, la lutte contre le racisme, l'exclusion et celle pour notre liberté et notre émancipation sont un seul et même combat. Personne ne nous libèrera de cette double oppression si ce n'est nous-mêmes.

Nous prenons la parole et lançons cet appel pour que dans chaque cité de France, nos sœurs, nos mères entendent ce cri de liberté et rejoignent notre combat pour mieux vivre dans nos quartiers.

Pour que nous soyons entendues : Diffusez notre Appel le plus largement possible et Participez à l'ensemble des initiatives féministes et antiracistes qui restent le cœur de notre combat !
Fédération Nationale des Maisons des Potes
190, Boulevard de Charonne – 75020 PARIS
Tél. 01. 44. 93. 23. 23 Fax. 01. 44. 93. 23. 24
fede@maisonsdespotes.net

Voila, j'espère que le message est passé, et que vous serez nombreux à, comme moi, rejoindre ces courageuses jeunes filles dans cette lutte difficile...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
Re: Ni putes, ni soumises
Posté par frdu le 20/08/2004 07:50:33
Le problème de ce mouvement, c'est qu'il est manipulé. Les islamophobes et les extremistes s'en servent pour leur cause.
Le pire, c'est que ces filles ne se rendent même pas compte à quelle point elles sont manipulées ! Elles croient qu'on les glorifie pour leur mouvement.
Sans parler du fait que les membres de cette organisation tombent elles-mêmes dans une sorte de féminisme anti-islam degoutant !! Tout ce qui est anti-islam attire des mouches tels que finkielkraut, et d'autres sous-merdes du genre !
Je n'aime pas du tout ce mouvement car il contribue au sentiment actuel de malaise dans la France. surtout avec l'histoire du voile . bref ça devient n'importe quoi et on devrait dissoudre ce mouvement.
Re: Ni putes, ni soumises
Posté par nounour le 20/08/2004 07:50:33
g pa vrémen lu TOUS lé comentaires mé je pense ki fo arété 2 dire ke d'habiter dan 1 cité c dure et invivable pour les filles.C fo,g bo habiter dans "l'une des cites les + chodes des hauts de seine"et c pa pr otan ke jsui 1 soumises ou 1 pute.Mais javou kil ya ke meme d filles ki son traité comme tel...mais avan 2 faire 1 manif 2mander vou a vou meme si vou n'avez pa 2 comportemen 2 putes ki puisse suciter l'envie o mec 2 t'aborder pis pour finir:c pa con ce kil di Leatherface
Re: Ni putes, ni soumises
Posté par utopie le 20/08/2004 07:50:33
Pour repondre en vrac, je voudrais revenir sur les raisons de cet article. Il m'a semblé important de diffuser cet appel (ke g rapporté au mot pres...) aux visiteurs de france jeunes. En effet, ke l'on soit d'accord ou pas avec les motivations de ce mouvement, je pense essentiel de parler de ces jeunes filles.
Je ne vis pas dans une cité, mais tout comme toi,asdv, j'en frequente. Seulement, on ne doit pas voir la meme chose, parce ke la ou tu vois kkes mecs ki foutent la merde, moi je vois un profond probleme dans les mentalités. Apres, tant mieux pour ta copine si tout se passe bien pour elle.
Je ne pense pas etre manipulée par les medias. Je sais trier les informations ke l'on me donne, sans toutes les ingurgiter betement. Les revendications contenues dans cet article ne viennent pas de moi, mais des initiatrices de ce mouvement, ki, elles, vivent bien en banlieue, et affrontent o quotidien des realites pas toujours roses.
LA journee de la femme, je dois avouer ke c assez pourri, mais ct juste un moyen de faire le bilan,et d'attirer l'attention sur ces faits reels de societe..

derniere precision a l'attention de kux... La ptite frase "Intéresse-toi à de telles initiatives plutôt que de rester impassible sur ton fauteuil devant un triste et pitoyable match de football où aucun club ne passe le 1er tour", elle n'est pa de moi!! Loin de moi cette idee, je suis moi meme fervente supportrice de l'om ( 3-0, je c...)...
Re: Ni putes, ni soumises
Posté par cindydoune le 20/08/2004 07:50:33
g beau lire et relire l'article j'ai rien vu de méchant venant de l'auteur! elle a été simple et clair!

l'article du bas c un article rédigé par les femmes de ce mouvement alors qui sont vos coupables là ???
Re: Ni putes, ni soumises
Posté par jer.01@wanadoo.fr le 20/08/2004 07:50:33
Attends "ADSV",comment peux-tu parler de ce sujet alors que tu n'as jamais travaillé dans des cités???J'y ai travaillé 5 ans et sur 3 postes différents: Président d'association,médiateur social assermenté,...Tu parles des médias mais connais-tu bien la vie?Tu dis que c'est de la merde mais que fais-tu des 2 000 000 de délits prémédités en France dont la moitié portés sur des femmes???Est-ce des "détails"?Ne ferais-tu pas du "révisionnisme latent" sur sur les délits judiciaires???Jamais un tyran n'a été une femme...écoutes la chanson de RENAUD: "MISS MAGUY"!!!
Ce n'est pas tout d'être vice-président mais d'agir!!!Es-tu allé à la rencontre de ces femmes???L'horrible mort de SOHANE était-elle montée?Tu oses prétendre que les médias ont inventé cette histoire????
C'est comme l'insécurité,on ne dit plus tous ces meurtres,viols et vols perpétrés mais il y en a 1 par minute(chiffres officiels)!Je suis allé travailler dans tous ces domaines et j'ai écouté la "voix des faibles" parce que ton rôle associatif est de venir en aide aux plus démuni(e)s même si leurs idées te paraîssent dérisoires!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
Publié le 07 mars 2003
Modifié le 07 mars 2003
Lu 2 557 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲