FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Nick Cave And The Bad Seeds : Nocturama

Voici la chronique du dernier album de Nick Cave.


Après un No More Shall We Part du tonnerre, Nick Cave avait placé la barre très haute. Trop haute apparemment car Nocturama n'est pas aussi bon, loin s'en faut. Toutefois Nick Cave est un des songwriters les plus talentueux de son époque et un mauvais album de cet homme reste très bon dans l'absolu! Son principal défaut est que Nick nous propose des textes franchement moyens voire neu-neus. C'est assez inhabituel pour lui qui a bâti son succès sur ses paroles. Il ne se lâche véritablement que sur le titre final, Babe, I'm On Fire. Pour autant, musicalement Nick Cave est égal à lui-même, c'est à dire impeccable.

Moins déprimant qu'à l'habitude, Nick Cave laisse pointer des titres clairement optimistes comme Bring It On et son refrain carrément joyeux. La pochette avec sa large part de blanc pouvait laisser entrevoir cette possibilité. Le chant est tout de même moins bon sur ce disque que d'habitude car il n'a pas des bons textes à faire vivre comme c'était le cas sur l'incroyable Murder Ballads où le père Nick était comme possédé. Mais sur Nocturama comme sur tous ses autres albums, le ténébreux gothique parvient à exceller dans les titres dépouillés qui laissent une grande place au piano comme Wonderful Life qui ouvre sobrement le disque. Impossible de pas être scotché devant un tel débordement de lyrisme à l'état brut.

Mais chose presque inconcevable quelques années auparavant, Nick Cave nous déçoit dans plusieurs titres tristes. Ainsi, Still In Love va vraiment creuser le sillon de la facilité avec un refrain soporifique au possible et une musique téléphonée. There Is A Town, malgré une bonne mélodie piano/violon, est assez lassante au bout de quelques écoutes. Par ailleurs, He Wants You n'est pas aussi mauvais mais n'a rien de bien spécial à signaler. Ce titre reste somme toute relativement fade. On lui préférera largement un Wonderful Life ou un Right Out Of Your Hand plus percutants à tous les niveaux.

N'allez pas croire que Nick Cave ait perdu tout son talent: il a toujours de nouvelles choses à proposer comme sur Rock Of Gibraltar, aisément le meilleur texte de l'album, qui possède en plus des lignes vocales très catchy ce qui n'est pas monnaie courante sur ce disque. She Passed By My Window est la plus jolie ballade de Nocturama: le violon de Warren Ellis fait des ravages et l'on retrouve sur ce titre ce qui a fait la réussite de No More Shall We Part, c'est à dire une ambiance limite jazzy/country avec un Nick Cave crooner intelligent. Le calme refrain gagne en intensité au fur et à mesure de ses répétitions.

Nocturama nous montre deux titres "énervés" qui sont de qualité inégale. Le premier Dead Man In My Bed renoue avec le sens de l'humour noir du chanteur dans un capharnaum sonore difficilement supportable plus de trois minutes. Néanmoins à l'instar de Strapping Young Lad dans un style différent, l'auditeur distingue parfaitement une mélodie derrière la bouillie sonore. Mais ce titre ne tient pas la comparaison avec le monumetal Babe, I'm On Fire: quinze minutes de pure folie en boîte. Il n'y a guère que Nick Cave pour rendre un titre aussi répétitif à ce point intéressant et magique. Le refrain martellé et martellant vous rentrera dans la tête avant la fin du morceau! Les sons et l'usage des claviers sont superbes et le chaos organisé trouve une nouvelle définition avec Babe, I'm On Fire. Cette chanson est encore plus jouissive en visionnant le clip disponible sur le DVD livré avec l'édition limitée. Le moins que l'on puisse dire c'est que la bonne humeur règne sur le plateau.

En résumé, Nocturama est un album qui ravira les amateurs de musique originale et dépouillée et les fans du groupe. Ceux qui ne connaissant pas encore cette musique devraient commencer par des albums plus homogènes dans l'excellence. Et ce n'est pas ce qui manque...


Si cette chronique vous a plu, rendez vous sans plus attendre sur mon site qui comporte des centaines de chroniques de disques metal, rock et électro! Merci!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 27 novembre 2003
Modifié le 27 novembre 2003
Lu 618 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143