Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Nicolas sarkozy suspecté de liberticide

La politique de restauration de l'autorité étatique reste contestée par l'opposition...


Dés sa nomination au poste de ministre de l'Interieur, Nicolas Sarkozy suscita beaucoup de réaction.
Jugé trop à droite par les socialistes et trop libéral au cœur de l'UMP (Union pour un Mouvement Populaire), le nouveau "résidant de la place Beauvau" est jugé avant même ses actions.
Restaurer l'état de droit en France relève de l'exploit. En effet la situation post soixante huitard est totalement inacceptable de nos jours. Nombre de pratiques délictueuses se sont développées ces dernières années pour la seule raison qu'un sentiment général d'impunité s'est propagé comme une traîné de poudre. Taguer, frauder, ne pas acquitter son ticket de métro, vandaliser, faire du bruit, voler à l'étalage, racketter à la sortie d'un lycée... Voilà toutes sortes de délits dont la multiplication est le produit direct de la certitude qu'ont leurs auteurs de l'impunité dont ils sont, souvent à raison, certains de pouvoir bénéficier. A favoriser la prévention plutôt que la répression, le gouvernement Jospin a permit aux délinquants de se multiplier. Daniel Vaillant, l'ancien ministre de l'Interieur ne reconnaît pas ses erreurs. En effet lundi 2 décembre 2002, ce dernier critiqua fermement la fermeture anticipée du centre de Sangatte, prétextant que cette fermeture était "trop rapide." Cependant le ministre rétorqua que "s'il y avait une personne qui ferait mieux de ne rien dire c'est bien lui". En effet enfermer des personnes dans un hangar en leur laissant l'espoir de pouvoir passer en Angleterre et avoir une vie meilleur est certainement la meilleur des choses à faire. De plus Mr Vaillant ne s'est jamais donné la peine de se rendre à Sangatte, Mr Sarkozy s'y est rendu deux fois en six mois. Le terrain est la meilleur des expériences pour agir.


Dans le Figaro du 12 novembre, un député socialiste a même reconnu l'action salvatrice du "sprinter de la place Beauvau", en disant "qu'il fait se que nous aurions du faire". L'opposition est dans une position ambiguë, que les français ont du mal à saisir. En effet d'un côté ils sont d'accord sur le projet de loi Sarkozy, mais d'un autre côté, ils critiquent le "tout répression". Cependant nous pouvons voir où l'action préventive nous a menée.
La sécurité est un thème parfaitement préhensible pour ceux qui sont les plus exposés à l'insécurité. Retrouver leur écoute, c'est d'abord trouver les voies est les moyens d'apporter une réponse à leurs attentes. C'est possible en expliquant que la violence n'est pas inéluctable. Que l'on peut endiguer et que d'autres démocraties que la nôtre, confrontées aux mêmes problèmes, ont obtenues des résultats. L'exemple new-yorkais est le plus connu. Il a même fini par s'en trouver banalisé. Qui aurait pu imaginer il y a seulement une dix années que le métro de New York deviendrait l'un des plus sûrs du monde ? En effet il est souvent bien décevant, le débat sécuritaire, ballotté entre deux extrémismes aussi sectaire que le tout répressif, obsédé par l'immigré et l'étranger, et le tout laxisme, fasciné par l'explication sociologique et la pacotille gauchiste. Comme l'aurait démontré l'économiste LAFFER, "trop de social, tue le social."



L'action du gouvernement sortant est dans son ensemble bonne, mais trop de gens profite du système, et ce n'est pas rabaisser le débat que de dire cela. En effet un écrivain chinois poursuivit dans son pays pour ses idées trop démocratiques, était effaré par les revendications incessantes d'une partie de la population, "ils ont tellement de liberté qu'ils ne savent plus se que c'est." Nous sommes tellement libre dans notre douce France que certaines personnes se croient tout permit. Et c'est ce "permis de tuer" que Nicolas Sarkozy essaie de détruire, se qui plait à 58 % des français.
Voilà pourquoi le ministre de l'Intérieur n'est en aucune manière coupable de liberticide, juste coupable d'agir pour le bien des français, se qui est inadmissible de la part d'un politicien !


A bientôt !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (29)
Re: Nicolas sarkozy suspecté de liberticide
Posté par yadlajoie le 20/08/2004 07:51:40
Un nouveau forum de débats (politiques, idéologiques...) visant à rassembler des personnes de diverses opinions, aussi différentes soient-elles, vient d'ouvrir !!! Voici l'adresse : http://membres.lycos.fr/yadlajoie777/phpBB2/
Re: Nicolas sarkozy suspecté de liberticide
Posté par yeah196 le 20/08/2004 07:51:40
C'est marrant mais ca ne m'etonne pas vraiment que le Figaro a apprecie ton analyse. Tu devrais la presenter a Liberation, au moins tu aurais une idee objective entre les deux. lol.
Re: Nicolas sarkozy suspecté de liberticide
Posté par gupy le 20/08/2004 07:51:40
je ne suis pas juriste, je me considere plutot comme le citoyen lambda. Je n ai donc pas analyse le texte en profondeur. Je donne simplement que mon opinion de citoyen lambda: je pense qu un gouvernement qui diminue le nombre de personnels dans les batiments de l education nationale et augmente celui de l du ministere de l interieur, n a pas veritament compris, les racines ni l enjeu de la maladie. Et biensur il se trompe de remede.
Enfin a 19 ans c est bien de s interesser a la politique.
Re: Nicolas sarkozy suspecté de liberticide
Posté par spy le 20/08/2004 07:51:40
ok hmui : dans une foule de textes , il est normal qu'il y en ait des ratés et je pense que cette loi a été baclée et sera sans doute revue ou annulée : parmi toutes les lois qu'on nous pond depuis des siecles , il y a toujours des dechets ou des textes inappliqués, sans doute parce qu'inapplicables , ce qui semble etre le cas ici : depuis quand un proprietaire est responsable de ce que detiend un locataire ?!! A vouloir trop surveiller , on ne surveillera rien et on fera fuir encore des cerveaux et des emplois a l' etranger . C'est sur qu' a vouoir aller trop vite , Sarko et son entourage font des erreurs, mais normalement c'est le travail de nos élus, députés et senateurs, d' etudier chaque loi avant de l' accepter .
Re: Nicolas sarkozy suspecté de liberticide
Posté par hmui le 20/08/2004 07:51:40
Spy, ce que je veux dire, c'est simplement que si personne ne manisfeste son mécontentemment, c'est que la majorité des francais se satisfait de la politique répressive de Sarkozy... Je ne nie pas qu'il y ait des mesures à prendre, mais des projets telles que la LEN nuisent aux libertés fondammentales et n'ont rien à voir avec aucuns problemes de sécurité interieure. Je regrette que l'on profite de ce climat d'insécurité pour faire passer tout et nimporte quoi... Espérons que le Sénat saura preserver les INTERETS de la REPUBLIQUE et des FRANCAIS.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (29)
Publié le 26 avril 2003
Modifié le 26 avril 2003
Lu 872 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲