FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Nightwish : Oceanborn

Chronique de "Oceanborn" de Nightwish...


Oceanborn
1. Stargazers
2. Gethseman
3. Devil & The deep Dark Ocean
4. Sacrament of wilderness
5. Passion and the opera
6. Swanheart
7. Moondance
8. The riddler
9. The pharaoh Sails To Orion
10. Walking in the air

line-up :
-Tarja Turunen[Chant]
-Emppu Vuorinen [Guitare]
-Tuomas Holopainen [claviers & pianos]
-Jukka Nevalainen [Batterie]
-Sami [basse]


Après leur premier album "Angels fall first", le combo Finlandais nous revient avec un nouvel album fort en maturité. Exit les ballades à fleurs de peau qui étaient d'une superficialité extrème, la douceur et l'indécis du début laisse place à un Nightwish mature.

Nightwish nous revient avec un album chargé de sublimes compositions, la magie des claviers de Tuomas prend de l'ampleur pour nous présenter de superbes thèmes symphoniques et mélodiques.
Prenez pour exemple les violons de "Stargazers", le piano voluptueux de "Gethseman" ou la flûte superbe sur "Swanheart". Tout semble étrangement parfait, d'une beauté extrêmement minutieuse.
Chaque instrument est maîtrisé à la perfection sans pour autant nous apporter des démonstrations techniques sans intérêts.

Non, ce qui se retient, retire du disque c'est bien sa maturité de composition.

Alors bien sûr les compositions naissent avant tout de Tuomas qui se charge de son don pour faire pâlir les plus brutaux, mais la finesse précise de Jukka qui sait présenter d'excellent breaks (une fort belle démonstration sur "Devil and the deep dark ocean"), ou alors la basse du dernier arrivant (et prochain partant) Marco qui complète facilement les riffs de Emppu et bien sûr la voix, cette voix merveilleuse qui ferait briller les lacs de Finlande de madame Turunen qui nous livre sa plus belle performance.

Partant d'un "Stargazers" plutôt innocent qui fait face d'un tube plein d'efficacités mené par la simplicité et l'entraînant. Le tout accordé sur des violons somptueux qui nous survoltent tandis que Emppu a la grâce d'empiler un riff de salaud. A noter les paroles sensibles de Tuomas qui livrera de doux mots à propos de ses pensées. Nightwish est un groupe de metal à la peau, pale et laiteuse. C'est un plaisir de fragilité qui part du cœur d'excellents musiciens.

Les pièces sont très hétérogènes proposant de merveilleux thèmes musicaux diversifiés. Comment ne pas citer l'arabisant "The Pharaoh sails to Orion" et sa structure quasi-progressive, un titre extra-terrestre chez Nightwish avec une mélodie de piano imparable et des voix "evil" qui donnent une ambiance très mystique à cette chanson représentative de la notoriété et dextérité des musiciens.
On ne peut que s'émerveiller sur ce break de violon que jamais un claviériste ne m'eut autant ému. La phase destructurée éclate sur une fin typée heavy/metal avec de bons breaks de batterie et quelques montées de gammes.


Les ballades sont aussi au rendez-vous menées par la voix sucrée de Tarja comme sur la simple mais lisse comme un cœur de signe ^^ "Swanheart" sur laquelle le refrain est exécrable par sa beauté finie sur un pont à la harpe si doux, et même l'album se finit en beauté avec l'intense et apaisante "Walking in the air".

Tuomas sait aussi de son âme de neige créer des tubes d'efficacité comme l'étrangement enjoué "The Riddler" où la voix de Tarja parcourt des cieux uniformes pour se mettre à chantonner joyeusement sur une complainte céleste où le ton est enchanteur. On citera le single "Sacrament of wilderness" avec ses chorus de guitare bien placés et ses clavecins très dynamique.

Le son est parfait laissant place à chaque instrument et à la voix de Tarja, même si le son de batterie me laisse un peu déçu en ayant trop d'ampleur et qui sonne très froid.

Dans cet air lugubre de mélodie et de mélancolie s'installe l'instrumentale "Moondance" érigé autour d'une ritournelle folklorique traditionnelle.

Les guitares même si ne frisant pas avec perfection nous laisseront entendre quelques exploits techniques et riffs passionnés qui feront regretter cette fin prématurée de Nightwish ("Once" ?) où ne s'écouleront qu'accords lourds et ennuyeux.
Certains morceaux sont cependant construits sur des riffs très limpides comme "Stargazers" ou "Passion and the opera" où Tarja nous montre l'étendue de ses prouesses vocales.

Avec ingéniosité constante vient s'installer "Gerhseman" qui règne sur cet album de manière éternel. Tout y est parfait, contrôlé avec attention, le potentiel technique des musiciens n'est pas bafoué nous livrant une intro mélangeant piano mielleux et guitare dissonante sur même notes, ou sinon les somptueux breaks symphoniques qui donnent une ambiance si triste à la chanson après un refrain de toute beauté. Le tout se termine sur un solo que Emppu nous envoie avec grâce et genre humble mais très beau.


Note :
17/20

Morceaux préférés :
-Stargazers
-Gethseman
-The pharaoh sails to Orion
-Swanheart
-The sacrament of wilderness
-Passion and the opera
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (25)
Re: Nightwish : Oceanborn
Posté par jackirock le 10/07/2009 16:18:31
sache que Marco est arrivé sur l'album "century child" soit deux album après océanborn, surveille ce que tu écris... ;)
Re: Nightwish : Oceanborn
Posté par bogoss25 le 14/05/2005 18:29:26
nightwish c est trop de la balle c un mélange dopera et de métal c est un truk de de ouf ca clac
Re: Nightwish : Oceanborn
Posté par la putain du diable le 24/04/2005 23:48:17
Et puis bon ta remarque sur Drummerworld est peu fine, vu que je ne m'intéresse pas aux classements de ce type. C'est juste que HellHammer est monstrueux niveau blast etc... (faut écouter toutes les variétés de rythme sur Arcturus), ensuite Pete Sandoval est un dieu de la double et Barker je le trouve assez impressionnant au niveau des variations de ses rythmes il n'utilise pas que la double à fond !
Re: Nightwish : Oceanborn
Posté par la putain du diable le 24/04/2005 23:45:00
Mais du solo je connais très cher, arrête de te la péter genre je sais plus que toi !

In the Name of God, le trouve nul ce solo, de toutes manières j'ai jamais trop aimé le style John Petrucci.
Les guitar-heros me saoulent vite, j'aime bien Vai, Rondat, Morse et Van Halen.
Niveau solo je connais l'affaire ne t'inquiètes pas, ce n'est pas parce que j'aime ce solo de Nightwish, qui est quand même pas mal sur sa rapidité, ce n'est pas qu'une vulgaire descente de gammes.
Alors si tu veux entrer dans un débat légato, tapping, Sweeping, ou Speed picking pour faire ton beau et aligner tes connaissances n'hésite pas !
Re: Nightwish : Oceanborn
Posté par we lov scandinav le 23/04/2005 21:29:16
Une descente de gamme c'est un solo ? ^^. Putain la c'est fort, c'est trop classique comme solo ce genre de truc xD. ( Ouhouh Slayer mm si j'écoute pas )

Nan mais pas la peine de lui demander d'écouter le solo de john petrucci dans In The Name Of God, il l'aime pas cette album. Si monsieur veut etre si cultivé pour les solos, soit tu continue sur la longueur Dream Theater en écoutant "Once in a live time" , soit tu te dirige vers les guitars heroes ( Vinnie Moore, Patrick Rondat....) , soit les classiques. ( Joe Satriani, Jimi Hendrix , ptete Jeff Buckley ? je me rapelle pu trops...).

Et pas la peine de citer des batteurs qui viennent de drummerworld.com ^^. Mais bon sa commence a tourner en débat du type le serpent qui se mord la queue.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (25)
Publié le 13 avril 2005
Modifié le 13 avril 2005
Lu 1 539 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143