FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Nightwish : Survival for Beauty

Nightwish est passé à Toulouse le 12 avril 2008 au Zénith. En voici le compte-rendu détaillé.


Tout d'abords une petite biographie de Nightwish :


Le meilleur groupe Finlandais avec Lordi et Apocalyptica !
Tout commence quand Tuomas Holopainen assiste à un concert de Metallica en 1992, qui lui donne la révélation du metal, et se met au synthétiseur. Il décroche quelques contrats dans des maisons de disques avec un groupe initial, mais en 1996 il décide de monter son propre projet (en même temps que son service militaire). Il s'entoure de Jukka Nevalainen (un ami), d'Emppu Vuorinen, de Samppa et de Tarja Turunen (qu'il connait depuis l'âge de 13 ans). Ils arrivent à sortir leur pemier album, Angels Fall First.
Depuis, ils ont laissé la coté accoustqie et engendré le coté metal, surtout avec leur second Opus, Oceanborn.
Ils on changé de bassiste en 2001, avec Marco Hietala, qui possède une voix démesurée. Ils ont malheureusement viré (carrément) Tarja en 2005, car son comportement déplaisait le reste du groupe, en lui donnant simplement une lettre suite à un concert (celui du DVD "End Of An Era")
La remplaçante de Tarja se nomme Anette Olson, et sa voix n'est pas aussi lyrique que Tarja, mais beaucoup plus claire et pleine de vigueur.

Membres :
Tuomas Holopainen (claviers)
Jukka Nevalainen (batterie)
Emppu Vuorinen (guitare)
Marco Hietala (basses, chant) (rejoint le groupe fin 2001)
Anette Olson (chant, depuis 2008)

Ex-membres :
Tarja Turunen (chant, virée en 2005)
Sami Svanska (basse, idem fin 2001)

Discographie
- Angels Fall First (1997)
- Oceanborn (1998)
- Wishmaster (2000)
- From Wishes To Eternity (live) (2001)
- Over The Hills and Far Away (titres remasterisés, inédits et titres live) (2001)
- Century child (2002)
- Once (2004)
- Highest Hopes (Best Of) (2005)
- End Of An Era (live + DVD) (2006)
- Dark Passion Play (2008)

Quelques liens :
http://www.nightwish-france.com/website/html, site français
http://www.nightwish.com, site officiel


Menu

9h30 : déjà des fans devant le Zénith de Toulouse
13h30 : ouverture des Portes du Zénith de Toulouse
15h00 : légère pluie mais qui a mouillé très sévèrement
17h30 : début des hostilités, la tension monte... La queue s'agrandit...
19h00 : après beaucoup de retard, c'est le début de la guerre, le peuple commence à rentrer...

Karaoké d'AC/DC, ou comment gérer un problème technique

Le monde afflue, afflue, afflue, et l'effet sauna commence à se faire ressentir. Les emmerdeurs de première aussi : fumeurs en tous genres, pogoteurs de première classe, hurleurs digne de l'homme de Neandertal, j'en passe et des meilleurs...
Mais les techniciens, dans leur problème apparemment insolvable vu le retard accumulé, trouvent que faire passer du AC/DC détourne l'attention de la foule, même si cette-dernière lance quelques fois des cris de masochisme virulent : "Pain ! Pain ! Pain ! PAIN !!!!"
A moins qu'elle ne voulait juste apprendre l'art de la boulangerie.


Première partie : pain, ou le jeu de "qui tombe meurt"

Pain, groupe de metal industriel suédois, alliant metal et sampling techno, fait surface dans un hurlement de foule à tomber des nues. C'est donc vers 20h50 que le show commence. Quoique, au lieu de parler de show et de Zénith, on aurait parlé de combat de gladiateurs dans une arène. Car en effet les combats font rage, la foule oscille au bon gré de certains perturbateurs, les pogos ne manquent pas, et si tu ne sautes pas au même rythme que les autres, c'est ta perdition assurée et un aller simple pour Purpan.

Quant à Pain, ils assurent de faire chauffer encore plus la foule qui l'était déjà, avec leurs titres issus de leur dernier album, Psalms of Extinction. En finissant par leur fameux "Shut Your Mouth", où la fosse hurle de plein fouet un mélange de rage, de sueur, de transe shamanique et de voix cassées. Fin de la première partie : 21h20. Une pause méritée, car survivre à Pain, c'est un test d'endurance et de force mentale. D'où le nom du groupe, sûrement.


Nightwish, enfin

Voici la tracklist, j'en ai probablement oubliées quelques unes...

1° - Bye Bye Beautiful
2° - Dark Chest of Wonder
3° - Whoever Brings the Night
4° - Siren
5° - Amaranth
6° - The Islander
7° - The Poet and the Pendulum
8° - Last of the Wilds
9° - Cadence of Her Last Breath
10° - Nemo

Rappel
11° - 7 Days to the Wolves
12° - Wishmaster
13° - Wish I Had an Angel


Synopsis

Le concert commence sur une musique d'ambiance inconnue, mais typique de Tuomas : épique, avec des chœurs, des violons et tout un orchestre, puis c'est Jukka qui s'avance, puis Marco, puis tous les autres un à un, puis Tuomas, habillé d'un costume trois pièces smoking blanc et d'un chapeau haut-de-forme, commence à jouer sur son clavier Korg muni de sa fidèle figurine de Jack Sparrow, les premières notes de "Bye Bye Beautiful". La foule est en délire. Tout le monde saute sur le rythme que Jukka impose. Puis Anette commence à chanter : sa voix résonne dans tout le Zénith, claire et limpide. Une vraie beauté. C'est alors que Marco entame le refrain, et c'est là où Toulouse se synchronise avec sa voix rauque et puissante.
Le combo finlandais enchaîne desuite avec "Dark Chest of Wonder". Ce titre de leur avant-dernier album, Once, a donc été gardé pour le live, ce qui a d'ailleurs marché avec succès. Encore une prouesse d'Anette au chant, et avec un Emppu tout aussi déchaîné.
Petite pause, où Marco et Anette se présentent, et demandent si on passe une bonne soirée. La foule, unie sous la même voix, leur répond que bien sûr que oui !
Un oui qui équivaut au lancement de "Whoever Brings the Night". Anette n'eut pas besoin de phaser dans sa voix, mais elle nous a carrément étonné de sa capacité à faire éclater les enceintes. Les pétards et les gerbes de feu nous ont donné chaud.
A peine le temps de souffler, que les revoilà avec "Siren", tout comme "Dark Chest of Wonder", toujours autant de succès. Marco toujours aussi agressif dans ses intonations, mais tellement gentil et souriant.
Petite pause, extinction des phares, mises en place du décor, et Nightwish chante alors leur tout dernier single acoustique, "The Islander". Une vraie merveille, avec Anette revêtue d'un diadème de diamant, une vraie princesse de conte de fée.
Puis Marco annonce qu'on va se plonger dans les sombres recoins du journal intime de Tuomas, avec leur plus longue chanson, à savoir "The Poet and the Pendulum". 15 minutes à vibrer sur leur son, avec, lors de la "mort" de Tuomas, des bandelettes rouges sang tombant sur la fosse. 15 minutes de mystères et de passages épiques.
Comme si ça ne suffisait pas, Tuomas en redemande plus et interprete "Last of the Wilds", sans chant (comme le sing sorti en Finlande), avec son clavier remplaçant la cornemuse.
A peine le temps de nous demander quoi que ce soit que Tuomas entame "Cadence of Her last Breath", toujours aussi metal et entrainante à la foi.
C'est à ce moment qu'Anette essaie d'apprendre le français à Marco, ce qui a pour conséquence de faire rire la foule. Mais, malheureusement, elle annonce aussi la dernière chanson pour la soirée, se tourne vers Tuomas, qui verse une larme, et tape sur son clavier les premières notes de "Nemo". Tout le Zénith pleure avec lui. Anette a l'audace de rajouter des paroles sur le refrain final épique, ce qui n'était pas un mauvais choix après tout. Marco et Emppu dos à dos, et Jukka qui impose sa batterie d'une manière presque guerrière. Une pluie de mousse tombe sur le public. C'est presque la beauté absolue. Nightwish nous remercie gracieusement, et s'en va vers son périple européen...

Mais le public en voulait plus. Beaucoup de titres n'ont pas été joués.
Rappel ! Voila "7 Days to the Wolves", le meilleur de Dark Passion Play selon pas mal de gens. Le public est toujours présent, et il le fait entendre en chantant avec Anette et Marco.
Puis, comble du bonheur : "Wishmaster" ! Anette se substitue alors à Tarja avec perfection, apportant sa propre touche à cette chanson au départ lyrique. C'est une transe que Nightwish provoque dans la fosse.
Et enfin, Anette et Marco entament un remerciement général à nous, public toulousain, mais aussi au public français. C'est alors que, sous un tonnerre d'applaudissements, qu'Anette nous laisse son ange pour nous garder. Car leur dernier morceau est "Wish I Had an Angel". Tout le public résonne de toute son âme sous une pluie de cotillons et acclame les finlandais pour leur final. C'est la fin de leur tournée française, alors on en profite du mieux qu'on peut.


Conclusion

Pas de "Ever Dream", ni de "Sleeping Sun", mais que du bonheur... Je tiens à souligner le comportement indigne de tous ces fouteurs de trouble et de ces fumeurs de joins.
En tout cas merci à eux pour cette nuit magique et inoubliable, remplie de magie et d'artifices, de passion et de mélodies. Bon courage pour la suite !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (71)
Re: Nightwish : Survival for Beauty
Posté par thedarklordofmtg le 23/06/2009 16:27:25
Remarque si on trouve pas le bibliothécaire, c'est sûrement parce qu'on peut pas voir l'Université :D
Re: Nightwish : Survival for Beauty
Posté par sylphide24 le 19/06/2008 17:03:42
ça dérive du sujet là ^^
bon ok c'est moi la responsable XD
je sors --->[]
Re: Nightwish : Survival for Beauty
Posté par centinex le 15/06/2008 13:54:11
Eek!!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_biblioth%C3%A9caire_%28 Disque-monde%29
Re: Nightwish : Survival for Beauty
Posté par crazysk8 le 15/06/2008 11:43:19
les fumeurs de joints sont nocifs pour la santé. bouh cannabis pas bien pas bien! caca crotte
Re: Nightwish : Survival for Beauty
Posté par mr bibi le 10/06/2008 18:24:30
Le bibliothécaire n'est jamais là quand on a besoin de lui !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (71)
Publié le 28 mai 2008
Modifié le 08 mai 2008
Lu 880 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143