Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Nostalgie d'un espoir, truffé de beaux mots

Archives nostalgiques. Élucubrations légères. Ode à un'truc'légitime et universel


L'espoir serait plutôt, non le seul espoir à entretenir (et je vais choisir mes mots) résiderait dans la confiance bénéfique d'une remutation partielle en parallèle avec un désir d'une définitive coupure du sceau fatal de dépendance marquée et valorisée par une infériorité aveuglante, étouffante et grandissante, et ce, au risque de l'émergence potentielle d'une vérité démentielle.

Dans la croyance concrète et épurée d'une plus profonde et mystique synergie associatrice, naîssant dans la connaissance mutuelle d'un objectif commun et parallèle de l'existence. Pour cela, réussir à dé-unifier l'amour-dépendance comme étant seule source de prolifération de l'amour épanouissant, et alors de le (je parle de lamour-dépendance) caractériser plutôt comme étant la principale entrave à l'émerveillement général du dit-amour.


Mon coeur, mon corps a soif de liberté, veut fluctuer d, une inconditionnelle pureté.


La vérité ne se situe pas seulement dans le changement personnel, mais dans un commun et légitime changement de la part des deux êtres en cause.

Rien ne peut évoluer si d'un côté, l'autre agit telle une pierre prise au piège d'une terre non-fertile, d'un passé dangereux.


(un passé passé, et même qui me dépasse maintenant, (pas le texte, la vie))


L'espoir ou tout autre nom qu'il porte (avec un grand P)

L'espoir est-il indomptablement infini ?
Le mien oui, et je vis de par ses soubresauts.
C'est tragique
Venez vite !

Qui est-ce ?
Je vis de par ses soubresauts.
Il est indomptable et résolument inépuisable (du moins, le mien).
Sous ses faux airs futils et illusoires se cache sa pureté indéniable.
Tout le monde en a, tout le monde le sait.
Et si parfois, on croit le perdre, l'avoir détruit et épuisé; c'est à ce moment qu'on doit le guetter, car où qu'il soit, il appréhende ce moment, celui où il viendra nous contredire (en souriant).
Non, ce n'est pas Dieu, quoique cela est relativement similaire...


Avis général

Avis à tous, je tiens à mentionner que si vous en avez envie, bien que la plupart du temps c'est un réflexe, vous pouvez me juger d'après ce texte, vous le pouvez alors ne vous sentez pas mal. C'est comme ça.
Sachez toutefois que je ne suis pas ce que vous pensez.

Je suis un mélange de ce que vous pensez que je suis, de ce que je pense être, de ce que je suis, de ce que j'ai été et de ce que je serai, Bref c'est d'une arlequine façon que je veux être représentée dans vos esprits, avec toute l'ambiguité nécessaire. Nécessaire à douter.
Je doute, Vous doutez, ON doute !
Et Parfois, on se révèle. Ou on meurt.

On doute aussi
Juste suffisemment pour nous faire douter de tous ces doutes.

Je serais tentée d'écrire que j'écris nimporte quoi. Je préfère vous l, avouer de cette subtile façon. : -)

"Si vous voulez savoir, j'espère juste que cet article sera accepté."

Je comprend qu'il doit y avoir des gens pour vérifier s'il n'y aurait pas de curieux personnages qui se foutent de tout et qui écrivent des conneries.
Objectivement parlant, je sais que c'est d'inepties en inepties que ce texte est construit, mais ce n'est pas une raison. IL y a des choses à relater de ma libre-expression. Alors, voilà, Refusez des articles, mais pas celui-ci.


Déclin

Vous assistez au déclin.
Déclin d'un article qui n'en est pas vraiment un.

Je dois brouillonner avant de chef-d'oeuvrer !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: nostalgie d'un espoir, truffé de beaux mots
Posté par iprime le 10/08/2006 02:43:01
Je doute pas de toi, retour aux belles paroles, des plus pures envies mon coeur se noue, la vague des sens s'est emparée de mon corps, je m'ennivre et me delecte de tes mots enragé de tendresse et d'allegresse, ma douce princesse, n'est-ce pas là que nous viment un jour, ou le plus tendre amour ne serais qu'oubli et attente, les flammes montent et danse au sanglot sourds le l'amour ma gente dame.

"Nostalgie d'un espoir truffé de beaux mots" et je rajouterais que le temps ne nous echapera pas, , car même si c'est lui qui maîtrise tous nos actes, nos pensées et nos geste, c'est grâce à lui que l'on peut vivre et s'aimer, se caresser d'une plume de tendresse.

Modifié le 10/08/2006 02:44:57
Re: Nostalgie d'un espoir, truffé de beaux mots
Posté par saperlipopette le 20/03/2006 18:38:58
il faut en prendre et en laisser, j'accepte ton commentaire avec toute sa critique.
cependant...j'y répondrai ainsi:
qui m'aiment, me suivent.. sinon tant pis.
Re: Nostalgie d'un espoir, truffé de beaux mots
Posté par karica le 20/03/2006 17:13:06
Euh ouais, je trouve ca bizzare ton article en fait. Il aurait peut etre eu plus de crédibilité sans la fin ou tu dis que tu racontes n'importe quoi, et dans ce cas, tu as raison alors, c'est vraiment n'importe quoi et c'est assez difficile a suivre.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
L'auteur : Érikräk Tournikoti
28 ans, Montréal/qc (Canada).
Publié le 20 mars 2006
Modifié le 16 février 2006
Lu 721 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲