Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Notre Amour au jour le jour

Une histoire d'Amour vu après la rupture, un an après. Comme quoi, "Les chagrins d'Amour durent toujours".


Mercredi 11 Janvier 2006

Ma Mo,

Voilà un an que nous ne sommes plus ensemble, après une décision de ta part.
Je ne pensais pas que cet "anniversaire" allait me faire si mal, et pourtant...
Tous nos souvenirs me reviennent en mémoire.
Je me rappelle de la première fois où nous nous sommes parlées, de la première fois où nous nous sommes aimées.
De cette première nuit passée au téléphone. Nous avions passé toute la soirée et toute la matinée à nous parler, sans nous lasser, sans un seul blanc.
De cette première fois où tu m'as dit " Je t'aime ". Mon coeur s'est mis à battre si fort... Cela me semblait tellement irréel.
C'était comme un doux rêve.
Je me rappelle aussi, de la première fois où tu m'as quitté... Mon coeur s'est arrêté de battre. Cela me semblait tellement irréel.
C'était comme un horrible cauchemar.
Mais l'Amour étant plus fort, nous avions fini par retourner ensemble.
Tu m'avais promis de ne plus me laisser, de ne jamais m'abandonner. Nous nous étions fait la promesse de ne jamais nous quitter, de nous aimer jusqu'à l'éternité.
L'éternité me semblait alors si courte pour être avec toi.
Mais il faut croire que les promesses de la nuit ne voient jamais le jour... Tu m'as encore quitté. Et l'éternité me semble si longue sans toi.
Tu me manques... Tellement.
Mais tu as refait ta vie avec une nouvelle personne. Cette fille que je hais tant de ne pas mesurer la chance qu'elle a d'être avec un être si merveilleux que toi. Mais je n'ai plus mon mot à dire, tu ne m'appartiens plus... Tu es à elle, corps et coeur.
Depuis un an, je n'ai cessé de papillonner... Je n'ai pas sût rester un seul mois célibataire. Je suis sans cesse à la recherche de la personne qui te ressemblera. Mais l'évidence est là, tu es unique et je ne suis pas prête à en aimer un autre, quel qu'il soit. Parce que c'est toi qui occupe encore ma tête et mon coeur. Parce que je n'ai pas envie de te remplacer.
Je t'attends encore. Je suis encore et toujours dans l'espoir qu'un jour nous reformons ce "nous" tant désiré et tant aimé.
Il faut que j'essaie de t'oublier Mo., même si je n'en ai pas envie. Il faut que j'apprenne à vivre sans toi. Tu as bien appris à te passer de moi, à en trouver une autre qui me remplace dans ton coeur. Il faut que je fasse la même chose.
Il faut... " Il faut ", oui, mais je ne veux pas.
Je pourrai le vouloir si je savais que tu es heureuse, mais je sais que ce n'est pas le cas. Je sais qu'elle ne te rend pas heureuse, et c'est pour cela que je la hais.
Je la hais parce qu'elle t'a. Et qu'elle ne le réalise pas.
C'est ton anniversaire aujourd'hui. Je t'ai appelé.
Elle aussi, elle m'a appelé. Pour me souhaiter un joyeux anniversaire aussi. Celui de notre rupture.
Elle est si puérile... Je n'ai pas pu m'empêcher de fondre en larmes.
J'avais tenu toute la matinée, mais son coup de fil a laissé couler mes larmes. C'était trop dur.
C'était cruel. Comme tout ces jours passés loin de toi...
Mo... Tu me manques.

20 Janvier 2006

Mo,
Cela doit faire quelques jours que je me convaincs que je peux t'oublier.
Petit à petit j'y arrive. Je ne t'oublie pas, je te mets juste de côté. Je suis incapable de te rayer de ma vie. Les gens ne le comprennent pas, ils me prennent en pitié, me demandent ce que tu as de plus que les autres.
Ils ne te connaissent pas... Sinon ils auraient leur réponse. Tu es Toi. Voilà ce que tu as de plus que les autres.
Tu m'as appris à rêver, à aimer, à vivre.
J'ai appris à t'aimer quand tu m'as appris à rêver.
Seulement, loin de toi je ne rêve plus. Mais je t'aime encore.
Je ne sais pas ce que je donnerai pour pouvoir encore me permettre de te murmurer encore ces mots.
Est-ce que tu les lui dis ? Est-ce que tu les penses ? Est-ce que tu l'aimes comme tu m'as aimé ?
Tu lui souris, tu la caresses, tu lui fais l'amour.
Cette idée que tu lui appartiennes alors qu'elle ne réalise pas le trésor que tu es, me paralyse de douleur et de rage.
J'arrive à te mettre de côté, mais je n'arrive pas à t'oublier.
Tu me manques toujours autant.
Je ne dois plus te manquer, tu ne m'appelles plus.
Si je pouvais, je le ferai... Mais Elle se mettrait à te crier dessus et à t'insulter. Je ne supporte pas l'idée qu'elle puisse te manquer de respect ou te faire du mal. Surtout par ma faute. Alors je me retiens. Mais le manque est toujours là.
Peut-être qu'avec le temps tu finiras par t'évaporer de mon esprit. Qui sait ?
" Je manque de toi, je meurs de toi "...


1er février 2006

Bientôt un mois que je n'ai plus de tes nouvelles. Cela doit sûrement mieux se passer avec Elle.
Je devrais m'en réjouir pour toi mais...
J'ai réussi à te sortir de ma tête. Je ne parle plus de toi aux autres. Les autres ne me parlent plus de toi.
Je t'écris sûrement par habitude...
Ton absence ne me fait plus si mal que ça. Je dois être en train de guérir de toi. Je ne pensais pas cela possible. Apparemment si.
Je devrais m'en réjouir mais...
Mais, je ne sais pas. Est-ce que je t'ai vraiment oublié ? Est-ce que je t'aime moins ?
Il serait temps peut-être...
Il serait temps parce que tu as signé aujourd'hui le bail pour l'appartement à vos deux noms.
Elle et Toi.
Vous.
Aucune larme ne coule à l'idée que tu vas maintenant faire ta vie avec elle.
Peut-être ai-je tourné la page ?
De toute façon, nos souvenirs, ton souvenir, m'était trop insupportable, alors au lieu de me poser des questions, je vais me contenter de sourire à l'idée que j'ai réussi à passer le cap de "Morgane est le seul amour de ma vie".
J'espère réellement que tu es heureuse. Sans ça, je crois que je serai vraiment prête à monter la voir pour la gifler.
Est-ce que cette réaction signifie que je tiens toujours à toi ? Sûrement.
De toute manière, je tiendrais toujours à toi, tu auras toujours une place particulière dans mon coeur.
Seulement maintenant, ce n'est peut-être plus à la place de la Dame de Coeur.
Je crois surtout que j'ai compris que "nous", ce n'était plus possible.
J'ai un nouveau petit ami. Il s'appelle Matthieu. Il ne te ressemble pas celui là. Il n'a rien de toi.
Ni ta douceur, ni tes regards, ni ta tendresse. Pourtant, il a l'air d'un type bien.
J'ai fait un malaise devant lui. Je m'attendais à ce qu'il réagisse comme toi. Il ne l'a pas fait.
Heureusement. Je n'aimerai pas retomber dans ce cercle vicieux qui consiste à te chercher à travers lui.
Je ne lui ai même pas encore parlé de toi.
Je crois vraiment que je commence à guérir de ma maladie d'amour dont tu étais le seul et l'unique symptôme.
Comme le dit une chanteuse que tu aimes tant, " Je t'aime encore mais moins souvent ".
Je t'aime encore mais différemment.
Je crois que tu es encore dans ma tête mais plus dans mon coeur.
Je ne sais pas ce que tu penserais si tu lisais cette lettre. Peut-être serais-tu blessée dans ton orgueil ? Mais je ne crois pas que tu serais triste.
Parce que c'est elle qui occupe tes pensées et ton coeur.
C'est avec elle que tu es heureuse. Tant mieux si elle a enfin compris ta vraie valeur.
C'est avec cette idée que j'avance et que j'apprends petit à petit à tourner cette page que nous avons écrite ensemble.
Je ne vivais pas avant toi, j'ai vécu avec toi, j'ai survécu sans toi à nouveau. J'apprends lentement, mais sûrement, à revivre sans toi. Tu m'en veux ? Tu ne peux pas. Tu le fais bien, toi, avec ton nouvel amour.
Tu sais quoi ? Je la hais tout de même. Ce sentiment ne risque pas de changer avant longtemps.
Je t'embrasse. Amicalement.
Non, c'est faux. Nous ne pouvons pas être amies. Alors, je ne t'embrasse pas. Ni ami, ni amour, ni amant.
Tu n'es rien de tout cela, tu es Toi. Et tu es hors catégorie.
Je vais m'arrêter là avant d'avoir envie de rouvrir notre histoire.
Douce Nuit Mo.


Vendredi 3 février 2006

Tout s'écroule.
Mes illusions, mes nouvelles habitudes, mes croyances.
Non. Non non et non.
Non, je ne t'avais pas oublié.
Non, tu n'étais pas "juste" dans ma tête. C'était l'inverse, tu es toujours dans mon coeur, mais plus dans ma tête.
Je viens de t'entendre. Sourire instinctif.
Tu viens de me faire une déclaration... Tu dis m'aimer encore...
Oh ! Mo ! Si tu savais depuis combien de temps j'attends que tu me prononces ces mots.
Pourquoi maintenant ? Pourquoi ?...
Tu sais que j'essaie de me reconstruire sentimentalement... Tu sais que j'essaie de ne plus t'aimer. Tu sais que j'y étais presque arrivée, que l'idée ne me semblait plus insurmontable. Pourquoi ?
Pourquoi tous ces mots ? Pourquoi toutes ces belles paroles ? Pourquoi tous ces "Je t'aime" répétés inlassablement ?
Pourquoi ?...
Pourquoi me dire tout ça alors que tu t'installes avec Elle ? Pourquoi me dire tout ça alors que tu es avec Elle ? Pourquoi me dire tout ça alors que je ne sais pas si tu es capable de te séparer d'Elle ou pas ?
Pourquoi me fais-tu aussi mal ?
Je sais bien que tu ne voulais pas m'en faire, je sais bien tout cela... Mais tu le fais pourtant. Pourquoi ? Pourquoi ?? Pourquoi...
Mo... Ma Douce Mo... Tu n'aurais pas dû. Tu aurais dû me laisser dans l'illusion que j'avais réussi à t'ôter de mon coeur même si au plus profond de mon âme je savais que c'était faux. Tu aurais dû me laisser croire que je pouvais aimer à nouveau, tu aurais dû me laisser croire que Matthieu allait réussir à me faire oublier que tu étais la seule personne que je puisse aimer autant. Tu aurais dû... Pourquoi ne l'as-tu pas fait ? Pourquoi ? Pourquoi ?
Cette question ne cesse d'envahir mon esprit.
A quoi cela sert-il de me dire que sans moi tu as l'impression de ne plus être ?
A quoi cela sert-il de me dire que tu ne l'aimes pas ? Que c'est moi qui fais encore battre ton coeur ?
A quoi cela sert-il puisque tu ne la quitteras pas ?...
Tu m'aimes ? Oui... Je n'ai nul mal à te croire tellement je le désire.
Mais c'est Elle qui partage ta vie, c'est à Elle que tes "Je t'aime" appartiennent... C'est à Elle que tu offres ton corps, ton coeur, tes larmes et ton âme.
Et c'est à moi que tu manques. C'est avec moi que tu ne retourneras plus.
Et pourtant... C'est moi qui t'aime.
Plus le temps passe, plus je sais pourquoi je La hais. Parce qu'elle ne t'aimera jamais comme j'ai pu t'aimer et comme je t'aime encore.
Je la hais parce que tu l'as dans la peau.
Et moi ?...
Moi ?... Moi... Je ne suis qu'un souvenir que tu essaies de raviver, mais ton coeur ne m'appartient plus Mo. N'essaie plus de t'en convaincre, puisque c'est à elle que tu offres tes sourires et ton coeur.

Cette situation me devient invivable. Et je ne pèse pas mes mots. Tu me demandais pourquoi je n'avais plus l'envie d'avoir envie d'être en vie...
Tout simplement parce que je meurs de toi, Mo...
Ma vie sans toi ne ressemble plus à une vie. Je n'en vois plus l'intérêt. Tu arrivais à me raccrocher à des sourires, à des envies... Tu étais mon Envie, ma raison de vivre.
Aussi stupide que cela puisse paraître aux autres, tu étais La raison que je m'étais donnée de vivre. Mais maintenant... Maintenant, je ne suis plus la tienne, et tu restes la mienne.
Sans toi, cela n'a plus de sens.
Je ne veux pas mourir par chagrin d'amour.
Mais je ne veux pas vivre sans toi.

Tu vas sûrement être amener à douter de beaucoup de choses dans les semaines, les mois, les années qui vont suivre.
Je ne pourrai rien y changer.
Alors garde en tête et ne doute jamais que je t'ai aimé, que je t'aime, et que je continuerai à t'aimer.
Tu es l'Unique Amour de ma vie, et tu seras le seul. Pas parce que je l'ai décidé. Mais parce qu'il en est ainsi.
Mon coeur t'as choisi et " Le coeur a ses raisons, que la raison ignore ".
Sois heureuse... Pour Toi, pour Moi, pour Nous.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
Re: Notre Amour au jour le jour
Posté par the_walou le 20/04/2006 10:19:19
Ne t'inquiète pas je ne prends pas mal et j'espère qu'il en a été emème pour toi.
Re: Notre Amour au jour le jour
Posté par safran le 20/04/2006 01:22:56
"Le coeur a ses raisons, que la raison ne connaît point; on le sait en mille choses."

Voilà, comme ça la citation est parfaite, sortie tout droit des "Pensées" de Pascal.

Dans une déclaration d'amour, les citations sont là pour illustrer une pensée, pas pour être un dicocitations.
Bref.
Mille excuse quand même pour cette erreur.
Et dese xcuses aussi pour ceux qui prendront ce message avec agressivité, ce n'est pas le cas :)

MerCi The_Walou pour ton commentaire gentil :)
Et Cocogirl pour combler mon inculture ^^ lol.
Re: Notre Amour au jour le jour
Posté par cocogirl le 20/04/2006 00:07:59
'Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas.'(Pascal)
Re: Notre Amour au jour le jour
Posté par the_walou le 19/04/2006 11:23:28
Excellent!! j'ai vraiment apprécié très bien écrit et sincère...
Chapeau bas...
Mais euh... " Le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas"
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (4)
L'auteur : Safran Kipik
29 ans, Bordeaux (France).
Publié le 19 avril 2006
Modifié le 11 mars 2006
Lu 1 933 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲