Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Nuit d'Orage

«Un homme qui hurle est un homme qui a perdu le contrôle.» (Stephen King - La ligne verte) Il y a une vie pire que la mort parait-il...


Dehors le temps était orageux. Les gouttes de pluie, nombreuses et épaisses, venaient s’écraser inlassablement contre la vitre où émilien avait posé sa main. Cela faisait déjà plus d’une heure qu’il était là, assis sur le rebord de la fenêtre de sa chambre, le visage collé contre la surface de verre, à scruter les éclairs derrière la colline. De temps en temps il essuyait du revers de sa manche, d’un geste méthodique, la buée formée par son souffle.

La maison était si vide depuis quelques jours… Ses parents lui avaient laissé la garde des lieux pendant qu’ils étaient en voyage en Tunisie, alors qu’il n’avait que 13 ans. Mais qu’importait vraiment l’âge tout compte fait ? Il avait su démontrer par son courage dans certaines épreuves de sa vie, qu’il était apte à affronter n’importe quelle situation.

Pour l’instant il attendait patiemment là, à compter entre chaque coup de tonnerre et chaque éclair, pour déterminer le temps que mettra l’orage à arriver au dessus de la maison. Anxieux, émilien ne cessait de passer la main dans ses long cheveux, blonds et bouclés à la fois_ « Comme les Anges disait sa mère »_ sans pour autant détourner son regard de la colline.

Les éclairs devenaient de plus en plus fréquent, illuminant à chaque fois la chambre du garçon, qui pensait que l’obscurité allait le protéger des foudres des Dieux. A cette âge, on a une imagination des plus troublantes, mais Emilien avait entendu dire que son frère jumeau était mort à cause de la lumière_ « Un éclat éblouissant à emporté Guillaume au ciel mon poussin. Mais il ne faut pas pleurer Emilien… Tu n’y es absolument pour rien… », Lui avait un jour dit son père, les yeux gonflés par la tristesse de ce matin d’automne, alors qu’il revenait de son week-end chez un ami. Le garçon ne comprenait pas le sens de ces mots, mais il savait une chose : ne plus attendre Guillaume. Il ne pourra jamais oublier le sourire de son frère lorsqu’ils jouaient ensemble sur le tapis du salon ; ni même oublier les batailles de coussins avant d’aller dormir.

Aujourd’hui il était seul. Seul a affronter cet orage qui lui faisait si peur. Pourtant, malgré toute sa volonté a rester éveillé a cette heure si tardive, ses paupières se fermaient lentement, jusqu'à rester totalement closes.
La main glissa sur la vitre, laissant une traînée humide.

Sa tête s’affaissa sur le côté, laissant libre cour à son corps subitement désarticulé tel un pantin de bois… Il suffirait d’un seul mouvement pour qu’Emilien se retrouve sur le sol froid. Mais l’immobilité est parfaite.
Peut être même trop parfaite. Cela ne semble point naturel. Pas même un frémissement, ni le moindre signe de respiration. Un calme plat, comme si le temps venait de s’arrêter tout à coup. En réalité, le garçon est dans les bras de Morphée, qui l’aide à rattraper ces deux nuits de cauchemar qui le faisait se réveiller en sursaut à n’importe quelle heure de la nuit. Toujours le même rêve : celui de son frère assis au bord du lit, les pied battant dans le vide et le regard fixé inexpressif en direction de la fenêtre…

Dehors la pluie a cessé déjà, et l’orage est bien loin. La nature elle-même semble ne pas vouloir déranger ce sommeil si précieux...








Chut.
Venez…
Oui ! Suivez moi ! Laissons Emilien dans ses songes.
Demain sera un jour nouveau pour lui… Lorsqu’il remarquera les traînés de sang séché sur la moquette du salon. Mais rassurez-vous ! Ce n’était qu’un oubli. Ils n’auraient pas été assez stupides pour « faire exprès » de tout nettoyer sauf cette tache brunâtre…
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
Re: nuit d'orage
Posté par luly le 25/05/2007 19:47:24
*luly toujours après la bataille...*

ptain je déteste qd y'a pas la fin tout de suite:'(:'(:'( t'as pas le droit de nous laisser dans l'ignorance comme ça!!!et là je suis...frustrée!!!!

bref...vivement la suite(ça m'énerve je me répete à chaque fois)

sinon si t'as toujours personne pour "bloodmail" moi je suis d'acc;-)

Modifié le 25/05/2007 19:48:21
Re: nuit d'orage
Posté par chacal le 16/05/2007 18:33:27
belle histoir mon ami mais là fo que tu nous ecris la suite car je suis tres impatient de connaitre la fin

Modifié le 16/05/2007 18:35:45
Re: Nuit d'Orage
Posté par dwigo le 03/05/2007 23:24:58
Emilien est seul dans une grande maison alors qu'il est tout jeune.
Son frère jumaux est mort mais il semble que ce soit a cause de la "lumière". Si des souvenir lui revienne alors qu'il regarde l'orage au dehors, c'ets peut etre parceque son frès a été foudroyé.
A la fin, Emilien s'est endormi, et on apprend par un oeil extérieur a la scène, tel une camera, que au premeir etage il s'est passé des choses que le petit garçon ignore. Beaucoup de questions se posent alors:
_ Qui a été dans la maison, si le garçon est censé être seul? Et si ses parents n'étaient pas vraiment parti ?
_ Qu s'est_il passé ? Pourquoi il y aurait du sang ?
_ Pourquoi les taches de sang auraient-elles été effacés ? Et si ça a été fait, cela veut dire qu'on voulait cacher quelquechose... Qu'il y avait beaucoup de sang, et que Emilien doit rester dans l'ignorance...

(6) (j'espère avoir été clair :p )
Re: Nuit d'Orage
Posté par shoopy le 03/05/2007 22:56:18
Alors moi pas du tout d'accord avec lost child je veux une suite !!

**tape du pied**

Parcontre oui heureusement que tu expliques parceque c'est galère à comprendre le texte n'est pas assez long à mon goût .. il manque quelquechose tu vois.. ill manque justement ce que tu expliques après dans tes posts :)

Mais j'aime (l)

En fait oui t'as le truc pour dcrire les choses qui fait qu'on est totalement dedans :) (sauf quand tu me pourris de msgs via msn :@)
Re: Nuit d'Orage
Posté par lost child le 03/05/2007 22:04:12
très intéressante nouvelle tout comme les précédentes, de toute manière tu sais ce que je pense de ce que tu écris. Très noire, très particulière, assez imagée. Tu décris bien ces gestes du quotidien, ces petites choses qu'on fait sur les vitres, et comment celles-ci nous répondent.
Néanmoins je pense qu'il ne serait pas judicieux que tu écrives une suite. reste dans le mystère, dans la stimulation d'imagination. Enfin voilà, ce n'est que mon humble avis :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
L'auteur : Nalesk ya Zdes` !
30 ans, Lyon-plage (France).
Publié le 30 avril 2007
Modifié le 17 avril 2007
Lu 1 255 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲