Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Nuits froides

Qui n'a pas écrit, ressentant ce besoin d'exprimer ce que le coeur réserve de plus profond, juste le besoin de communiquer en écrivant... Dans ces nuits sombres où le sommeil malgré tous les subterfuges adéquates ne vient pas, seul face à une feuille blanche, laissant porter sa main, comme si souvent...


Dans la solitude pathétique de ces nuits froides, dans l'absence de toute envie, dans ces rêves irréalisables, et dans le besoin vital de croire et de ne pas abandonner, écrire pour guérir ce mal qui bouffe le ventre, qui fait souffrir malgré l'irréalité de celui-ci. D'où vient ce plongeon, cette noyade, ce manque d'oxygène, peut être est il du simplement à ce cerveau si interrogatif du monde dans lequel on évolue. Rongé petit à petit par la souffrance causée par ces questions qui n'auront jamais de réponse, par le mal être si facile à faire partir, mais qui néanmoins me fait sentir vivant et pas passif comme autrefois. Transparaître grâce au mal, croire que le fait d'être privilégié (car c'est bien ce que l'on est) oblige à vivre en se posant d'innombrables questions, évitant de redevenir l'animal qui a un seul besoin vivre...



Pour être heureux soyons bêtes...

Je me rappelle plus quel auteur a écrit ça, mais je me souviens néanmoins de l'idée générale, pour cet auteur le fait d'être heureux correspondait à deux points importants : être un imbécile et être bien portant. Me sentant proche de cette idée, oublier ce qui torture le cerveau et avancer simplement les yeux fermés (le noir ne me fait plus peur...) comme tous les autres, faire comme eux pour enfin accéder a ce que l'on recherche tous, le bonheur... Il est vrai que je m'égare souvent, que les chemins que j'ai suivi n'étaient pas forcement les bons, mais cela fait partie des erreurs qu'on essaye d'oublier. On dit de moi (et pour une fois je crois que je suis d'accord avec les autres) que je suis un écorché, que ma sensibilité et les questions qui m'empêchent d'être pleinement heureux, arriveront à me casser en mille morceaux comme un cœur brisé après le départ de la personne à laquelle on tient le plus, la personne aimée. Ils ont peut être raison mais je ne veux pas changer, je ne veux plus construire cette carapace...


La magie d'une rencontre...

Cet article parait confus, sans idée principale auquel s'articule une argumentation soutenue, certes mais c'est tellement représentatif des écorchés, un bordel immense comme celui d'une chambre d'adolescent, et puis il y a de ces rencontres qui vous font comprendre qu'après tout y croire n'est pas si difficile. J'étais confronté à un réalisme pour ne pas être déçu, déçu par des rêves qui me paraissaient impossible, mais il y a de ces personnes qui vous font comprendre que quand on y croit tout est possible. Un jour la magie vient toquer a votre porte, et vous ne savez que faire la laisser vous prendre au risque de retomber de plus haut, ou la laisser là devant la porte, au risque de regretter de ne pas avoir essayer, pour moi la magie m'a pris par surprise je me suis retrouvé à voler, grâce à un excellent guide. Aujourd'hui sur un nuage, à regarder évoluer les gens, à toujours me poser des questions, tout parait néanmoins plus simple, comme si vivre était juste ce genre de rencontres dont vous savez qu'elles resteront dans votre mémoire.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Nuits froides
Posté par sirona le 09/05/2005 18:38:42
C'est horrible !!! ce sentiments revient sans arrêt comme les vagues de la mer .
La solitude ,le froid , la déprime ....
Re: Nuits froides
Posté par aurel le 10/02/2005 15:08:12
j'ai bcp aimé ton texte..il me correspond pas tout à fait ms je me vois à travers.je comprend ce que tu ressens et je suis dans la meme situation ou presque..pas facil de stoper toutes ces questions qui viennent à l'esprit!j'espère que tu sortira vite de tout ca...bon courage ! :-)
Re: Nuits froides
Posté par petiteplume le 06/02/2005 09:34:15
Entre écorché vif on doit forcement bien se comprendre.
J'ai bien aimé ton texte ,il exprime tout se que je ressents,que je croirais presque que c'est moi qui l'ai ecrit.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 03 février 2005
Modifié le 04 février 2005
Lu 627 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲