FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







OM : une syllabe sacrée

Voici la signification philosophique indienne de ce symbole, étant actuellement si souvent le motif d'accessoires divers (écharpes, sacs à main...).


Selon la philosophie indienne, la matière a été créée à partir du son – et Om est le plus sacré des sons, la syllabe qui précéda l'univers et engendra les dieux. La Chândogya Upanishad (texte composé entre le 7 et 5ème siècles avant Jésus-Christ ; il existe 108 Upanishads, fondatrices de l'hindouisme tardif, qui mettent l'accent sur la quête de la force sacrée appelée brahman, oeuvrant en toute chose) proclame : "comme s'agglomèrent toutes les feuilles enfilées sur une tige qui les traverse, ainsi toute parole se fond dans le son Om. Le son Om est tout cet univers." Et la Katha Upanishad : "Cette syllabe est en effet le brahman, cette syllabe est la chose suprême."

C'est la "syllabe-racine", la vibration qui maintient la structure atomique du monde et des cieux. Ainsi, tous les objets solides ne sont que les manifestations des sons primordiaux.
Puisque Om précède toute chose, on l'utilise comme une invocation ponctuant la prière et le chant sacré, jouant un rôle similaire au Amen judéo-chrétien. Dans la pratique du yoga, la récitation du Om constitue une partie fondamentale des techniques de méditation auditive.

Om est représenté par un pictogramme stylisé, visible sur les murs des temples, les affiches électorales, les calandres des camions et des bus... Symbole de la religion, il figure aussi l'union de toutes les croyances sous les auspices d'un seul dieu.

La Mândukya Upanishad, composée entre 400 et 200 avant Jésus Christ, analyse la signification de Om. La syllabe y est décrite comme l'"arc" qui lance la "flèche" du soi (âtman) vers la cible de l'absolu (brahman). Dans la Maïtrâyanîya Upanishad, Om est le "son de l'absolu silencieux", la forme de l'énergie cosmique.

Om se constitue de quatre "quartiers", trois éléments phonétiques et un quatrième silencieux. Les deux premiers représentent la "montée" du feu lumineux du linga universel (phallus de Shiva) et la "matrice" des eaux cosmiques. En Sanskrit, ces deux éléments fusionnent pour devenir le O de Om, union symbolisée par le troisième élément, M. Cette fusion de l'eau et du feu apparaît dans le pictogramme lui-même où une ligne courbe émerge de la forme duelle du signe (ressemblant étrangement à notre 3). Le quatrième élément est figuré par le point (bindu) au-dessus du croissant de lune symbolisant l'"esprit absolu" de brahman qui réside dans les autres premiers éléments.
Ce pictogramme représente la trinité hindoue ainsi que le quatrième aspect qui la transende. La Mândukya associe ces quatre éléments aux quatre états de conscience : veille, sommeil, rêve et le soi au-delà de la pensée (turîya).
Om est une manifestation du brahman. Il représente également le temps (passé, présent, futur) et ce qui le transcende, ainsi que trois des Védas (textes sacrés) : Rig, Sâma et Yajur.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 18 mars 2004
Modifié le 18 mars 2004
Lu 9 131 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143