Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Øyafestivalen - Enslaved

C'est toute une sacré aventure qui nous a amené à nous retrouver, ma bien aimée et moi-même, devant les mythiques ENSLAVED sur leurs terres ... Oslo – Norvège.


Tout commence il y a deux mois, la routine commençait tranquillement à creuser son trou dans ma vie, mais le fait d'être à Oslo depuis ce 25 mai 2006 me réjouissait (et me réjouis encore) au plus haut point. Donc ce n'est pas une routine comme les autres ... Celle-ci passe agréablement, sans déprime ... Rien... Comme si je pouvais me rendre compte de qu'elle splendeur chaque jour est illuminé par un soleil á la luminosité [étrange] si particulière comme tout droit sortie des mains des Ases.

Assis dans le métro, les derniers rayons de soleil s'étaient éteints alors que les wagons s'enfonçaient dans le tunnel après Majorstuen en direction de Nationaltheatret, mes yeux se sont arrêtés sur une affiche aux couleurs attrayantes pour le commun des mortel : Un Enorme Sourire sur fond violet pale et un "Øyafestivalen" rose bonbon. "Putain c'est laid" ; telle fut ma pensée avant de voir quelques lettres se détacher, d'un noir profond contrastant parfaitement de la laideur de la chose : E – N – S – L – A –V –E – D.
Stupéfait, je me levai comme pour mieux voir, m'essuyant les yeux comme si ce fut un rêve dont je venais de m'éveiller. Avec mon norvégien approximatif je comprends un bancale "Jeudi 10 aout" ... Et merde ... C'était trop beau pour être vrai. Je me rassis, "Flying Whales" dans les oreilles, pensant à ce que j'allais manger le soir.

Quelques jours passèrent, les trajet se multipliaient devant cette infâme affiche qui me narguait de sa laideur et de son programme. Et là ... Un jour dont je ne me souviens pas la date exact ... Comme apparu par miracle ; un flyer ... Encore ce maudit festival ! Mais surprise, Enslaved figure dans les groupes stars et je peux lire á côté du nom du groupe : 18h20.
"HELL YEAH ROCK N ROLL BABY DOLL !!!!!!!".
La décision était prise; nous iront voir Enslaved ce soir là.


L'aventure commence

"Arne, tu sais où se passe le festival ce soir ?
- Oui, c'est dans le parc Médiéval d'Oslo. Tu prends le tram 19 à Jerbanetorget
- Heu ... Ok ...
- Mais c'est facile tu veras y'aura plein de monde
- Ok Takk Arne !
- Vær så god !"

Je trépignais toute la journée attendant le moment où ma bien aimée me rejoindrait pour partir ensemble voir ENSLAVED. Je n'y croyais toujours pas. Les "mythes" du black métal viking norvégien, revenus avec deux sublimes albums très rock, bien que restants très black dans le fond, "Isa" et "Runn" ... La où le mythe et la musique se rejoignent parfaitement.
La journée passa tranquillement, lorsque 16h30 sonna je pris mes affaires est m'apprêtais à descendre dans la rue ... Lorsqu'une collègue du bureau me dit :
"Tu pars au Øya ?
- Ouep !!!
- Gneeeee, dit elle en me tapant l'épaule comme pour me dire "Salop><"
- J'ai hâte !
- Mais tu as des places ?
- Bah non ... Mais il en vendent a l'entrée non ? Enfin j'ai vu ça sur le net quoi.
- Mais c'est plein depuis trois mois tu sais ?
- HEIN ?? !?? Mais non un festival c'est jamais plein
- Non ... Mais tu peux acheter des places a la journée mais y en a plus et il en vendent que 100 par jour !
- Je suis maudit ... Mais je ne lâcherai pas l'affaire. Je veux y aller
- Bonne chance alors !"

C'est le cœur serré et le moral bas mais combattant que je rejoignais ma compagne dans la rue. "Aller on y va ... On a très peu de chance d'y arriver mais ça va le faire ... Je le sens"


La malédiction est sur nous

Apres 5 mn de tramway, nous arrivâmes devant ce qui semblait être le festival. Des centaines de personnes faisaient la queue devant des entrées improvisées. Au loin on entendait les tests sons, et les groupes jouant sur les autres scènes. Comme je m'arrêtai pour parler a un gars qui vendait des places au rabais, je lui demandai combien valait la place et si on pouvais payer par carte bleue visa. C'est le visage dépité que je me tournai vers Amandine : "Ils nous faut 1100 couronnes pour entrer ... Et en liquide". Se disant que faire 15 mn de marche pour aller tirer du blé pour payer un ticket 550 couronnes pour voir jouer ENSLAVED peut être que pour 20 mn cela était une véritable folie financière.

Sur le chemin du retour, nous étions les seul à marcher dans le sens contraire de la marche. Et lá je vis "le metalleux norvegien" dans toute sa splendeur, arborant fièrement la panoplie complète du fan d'Enslaved. Je tentai ma chance en guise d'infos :
"Hei !
- Hei !
- Tu sais combien de temps Enslaved vont jouer ?
- 1h – 1h15 je pense"

Révélation et miséricorde, ils allaient jouer un vrai set ! Nous décidâmes alors de tenter notre chance. Nous primes alors l'entrée des privilégiés pour demander si y'avais encore des billets à la journée en vente et si on pouvait payer par carte. Quel bonheur de s'entendre répondre positivement. Mais il fallait aller à l'entrée du "peuple" pour espérer avoir des places.
Et une longue queue commença, d'attente et d'espérance. Arrivés au guichet, la déception fut lourde de savoir qu'il n'y avait plus de place. Mais la jeune fille semblait dire ça sans trop savoir donc nous insistâmes. Apparemment des places étaient encore en vente au guichet qui se trouvait en face, a cent mètres.
Personne à ce guichet ! C'est le moment. Nous y allâmes pleins de d'espoir :
"Bonjour vous avez encore des places ??
- Oui.
- YES !
- On peut payer par carte ?
- Oui.
- Oh joie !!!!
- ... Heu ...
- Quoi ? Quoi ?
- Votre carte ne marche pas. Notre machine n'accepte pas les visa
- C'est un comble. Ou y'a-t-il un distributeur ?
- Il faut retourner en ville"

Suppliant la fille de garder nos places de côtés nous partîmes en courant lorsqu'au bout de de 15 minutes je trouvai enfin un distributeur. Le chemin du retour, en montée, fut long et pénible (en rangers ... En courant) mais la somme était en notre possession. J'arrivai en sueur !!
"Ah vous revoila !
- Oui ! On va pas manquer ca
- Vous avez couru haha
- Oui. Ca se voit tant que ca.
- Hehe oui. Bon voilà vaut places mais faut que vous soyez ensemble pour avoir le pass.
- Ok elle est juste la ... (elle avait du mal à courir)
- Ou est la scène "Enga" s'il vous plait ?
- C'est la grande scène principale en entrant en face de vous."


L'heure de vérité

Nous avions gagné notre journée et le droit de jouir pleinement de la musique d'Enslaved. J'étais essoufflé, rouge brulant, mais heureux. Heureux de pouvoir l'emmener voir Enslaved, son premier concert, en Norvège... Heureux de les voir enfin sur leurs terres !
Quelques chevelus attendaient déjà devant la scène ou le matériel est déjà en place. Nous nous plaçames alors devant la scene, à 3m de ce qui allait être 10 mn plus tard le micro de Grutle Kjellson.


Le moment présent du bonheur

Et les voila, enfin, qui sont là ... Présents ... Sur scène. Grutle entre et se place devant le micro, regarde le public d'un œil jovial ... Ses lèvres s'entrouvrent et laisse sortir sa voix rauque et profonde : "Oslo ... [paroles en norvégien incompréhensibles] ... ISAAAAAAA"
Les premières notes de la chanson mythique résonnent dans l'air et les premiers headbangerz sont en place.
Un show de lumières, de scène, de grimaces de metalleux en jouissance et les chansons s'enchainent dans un tournillon endiablé de distortion martellé par une double grosse caisse présente mais pas trop ... Alliant un black métal sans concession à un rock psycho monstrueux, Enslaved sont là et "Entroper", "Path to Vanir" sont lancées majestueusement sur nous.
Grutle lance quelques "blagounettes" en Norvégien qui semble faire rire pas mal de monde ; Il est vraiment en forme et relativement sympa sous ses airs de vieux viking de Bergen. Au bout d'une heure. Ils sont toujours là, toujours en forme, seul la sueur qui perle sur le front de Grutle nous fait sentir sa fatigue et que le concert est déjà démarré depuis longtemps.
"Runn" ... La chanson la plus rock d'Enslaved démarre et la pluie commence a tomber sur nous. Ils sourient, tous, de voir que même malgrès cette très forte averse, les gens restent. Ce qui est notable, c'est que tout type de gens sont venus voir Enslaved et que même si ils n'aiment pas, ils respectent et tolèrent les gouts d'autrui (nous avons beaucoup à apprendre des peuples Nordiques où aucun "goût" n'est mis à l'écart ... J'ai quand même vu Satyricon passer à la télé entre des trucs à la Lorie et 50 Cents). Au moment où l'averse se transforme presque en un véritable torrent lancé sur nous, une magnifique "Return to Yggdrasil" sonne la fin du concert, le glas du bonheur. Cette derniere chanson m'a touché encore plus en live que sur le disque, peut être l'ambiance pluvieuse et la musique puissante, ambiante et chargée d'energie esothérique, et je ne portais aucune attention á mes cheveux lourds et trampés qui brulaient mon visage d'un froid glacial.
C'est mouillé donc jusqu'aux os et accompagné d'une fille qui ressemble plus a un remake de The Cure (son maquillage avait tout coulé avec cette pluie diluvienne comme évoquée par Enslaved depuis les hauteurs d'Asgaard" que je m'approche du stand de merchandising d'Enslaved. Apercevant Grutle marchant au loin, je me dis que je m'achèterais bien un sweat tout sec histoire de pas chopper la mort.
"Combien le sweat ? 350 couronnes
- Je peux payer par carte ?
- Non il faut que vous allier au distributeur la juste en bas
- Ok merci"

Un distributeur à l'intérieur du festival, c'est fantastique ça. Et la, vision comique : le distributeur sont trois blondes norvégiennes bien pourvues avec des machines à cartes et des caisses d'argent liquide. Comprenant le concept, je passe alors ma carte dans la machine et je demande à la jeune fille 500 couronnes.
"Monsieur, votre carte ne passe pas ... C'est une visa ...
- AH NON ! PAS ENCORE CE GAG !!!!!!!"


Annexes

Pour en savoir plus sur ENSLAVED : http://www.enslaved.no

Vidéos Persos prises lors du concert
"Isa" http://www.dailymotion.com/RAG_/video/xa5te_enslaved-isa-live-in-oslo
"Path To Vanir" http://www.dailymotion.com/RAG_/video/xa5u6_enslaved-path-to-vanir-live-in-oslo
"Runn" http://www.dailymotion.com/RAG_/video/xa5tt_enslaved-runn-live-in-oslo
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Øyafestivalen - Enslaved
Posté par r.a.g. le 30/08/2006 14:28:46
zephyrous --> Oh non pas Marduk !! Haha ... Abruptum ca gere bien ma foi ou un bon gros De Mysteriis Dom Satanas aussi ...
Meme si j'aime beaucoup le old school, j'aime bien aussi ce qu'ils font maintenant, ca reste malsain à souhait et pile dans l'esprit ... au fond juste la musique à changé ...
Par contre quand je vois Darkthrone qui nous pond la meme chose sans relache depuis plus de 10 ans, je trouve ca relativement abusé parfois. Je comprend leur demarche, mais y a un moment où ca m'a gonflé.
Sinon je suis un grand fan du Filosofem de BURZUM. Pour moi c'est le meilleurs album de BM jamais sorti sur cette terre ... apres c'est un gout personnel. Mais serieusement ce disque me fais vraiment vibrer tellement il dissonant et malsain (bien que je ne cotionne pas les idee de Mr. Vikernes), ce disque reste du grand art.

Ou alors on bon vieux gros Bathory ... Under The Sign of the Black Mark ou Blood Fire Death.
Re: Øyafestivalen - enslaved
Posté par zephyrous le 30/08/2006 14:10:51
C'est vrai je suis entierement d'accords , le bm est a une scène plus que saturée à l'heure actuelle et je comprends ta réaction qui n'est que logique.Mais pour ma part le new mayhem ne m'enchante pas trop , comme tout les groupes actuels.
Je prefère m'écouter des groupes old school, en fait le black j'écoute en gros jusqu'au milieu des anneés 90.
Quoi de mieux qu'un bon opus nocturne de marduk , qu'un von , abruptum et j'en passe.Tout ces groupes étaient bons, hélas ce temps me semble bien révolu , à mon plus grand regret.

Modifié le 30/08/2006 14:11:39
Re: Øyafestivalen - Enslaved
Posté par r.a.g. le 29/08/2006 11:34:13
Avant hier j'ai croisé le chanteur de Solefald dans le metro à Oslo. Le mec s'est approché de moi parce que je parlais francais.
Un mec super sympa, hyper ouvert et un look bien loin de tous les attirails de frustrés en mal d'identités des fans de BM.

On a parlé 5 minutes et j'ai appris beaucoup de choses ... tout autant depuis que j'ai posé le pied en Norvège pour 7 mois ... on se rend vite compte de l'image eronée qu'on peut avoir par chez nous. C'est triste.
Re: Øyafestivalen - Enslaved
Posté par r.a.g. le 29/08/2006 11:30:50
Non ce n'est plus vraiement du BM à proprement parler, si on se base sur les bases musicales de départ. Mais il est reste encore des bribes du genre. Deja que au départ c'est plus Viking que Black, la musique avait de fortes tendances Black Metal dans les sonorités.

L'Album ISA reste encore très black à mon gout ... c'est juste que comme toute musique, le BM à évolué et je trouve que c'est pas plus mal. Je me suis juste lassé des 750 000 groupes de True Black Metal qui cachent leur incompétence et leur manque de créativité sous l'enseigne de l'Underground.

Le BM est devenue une musique stigmatisée par les "pseudo"-puristes (musiciens et artistes ratés) et en a fait une musique plate ... Merci à tous les Daemonium Empirium et Funeral Gaywarriors qui jalonent le monde et qui ne font que "prostituer" un genre qui ne leur appartiennent pas ...

Alors je n'est aucun mal à dire que je suis enormément fan du "nouveau" Mayhem, du "nouveau" Enslaved, du "nouveau" Satyricon autant que ce qu'ils ont pu être.

Pour moi ca reste du BM dans l'esprit ... juste la musique à évoluée ... la France est une tombe pour les groupes evolutif et innovants ... contrairement à l'Angleterre et les pays Nordiques ...

On a encore bcp à apprendre vis-à-vis de l'ouverture d'esprit artistique.
Re: Øyafestivalen - Enslaved
Posté par zephyrous le 29/08/2006 11:17:23
tout amateur de bm ?j'en suis pas sur... enslaved à ma conaissance ne fait plus vraiment du black metal , et je sais de quoi je parle je connais tres bien le chanteur.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 25 août 2006
Modifié le 14 août 2006
Lu 1 039 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲