FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Pampa : Lune de Sang

Si vous voulez lire une BD différente de ce que vous avez l'habitude de lire, ouvrez le premier tome de la série Pampa créée par les argentins Carlos Nine et Jorge Zentner, publiée chez Dargaud.


Pampa, Lune de sang mêle les destinées de plusieurs personnages, à partir d'un crime initial qui forme le début d'un engrenage et engendre d'autres crimes. "Maudit soit le chrétien ! Maudit soit son sang ! Mère Lune, punis le chrétien !" Tels sont les mots d'une jeune indienne violée par Francisco Parra, un soldat de l’armée argentine. Le viol s’est produit lors d’un raid contre une tribu coupable d’avoir massacré tout un village de paysans. Les soldats y vont d’autant plus de bon cœur que le gouvernement a promis un patacon d’argent par oreille d’indien (mâle) ramenée. Vingt-cinq ans plus tard, Franscico Parra est décédé, laissant deux fils : Zenon et Cirilo. À Zenon, l’aîné, il a fait don d’un couteau ramassé la nuit du viol... couteau volé par un indien a un des paysans massacrés dans le village chrétien. Lorsque les deux frères se déchireront pour les beaux yeux de la brune Lucia, le couteau brillera sous la lune… la lune de la vengeance. Les auteurs développent un univers complètement particulier où les passions se déchaînent. Mais je ne saurai mieux décrire l'atmosphère de cette BD que son scénariste, Jorge Zentner : "Nous voulions évoquer l'Argentine réelle, un univers de passion, où se mêlent merveilleux et monstrueux. C'est la vie de tous les jours au dix-neuvième siècle : histoire de famille, violence des indiens, répression sauvage des militaires, viols, amour... Mais des forces étranges, aveugles et aveuglantes sont aussi à l'oeuvre, comme souvent dans notre pays." (BoDoï, n°62 avril 2003) L'intérêt de Pampa réside dans ce mélange entre réalisme et merveilleux. La deuxième caractéristique se développe autour de la lune vengeresse et triomphe à la toute fin de la BD. Le récit du conteur à une veillée participe aussi à nous faire entrer dans l'onirique. La langue poétique de Zentner donne à ce monde son aspect mystérieux, avec ses mots qui forment comme une incantation magique.

Cette BD se démarque aussi par le dessin. En ouvrant Pampa, il ne faut pas s'attendre à un graphisme classique, type ligne claire. Le graphisme du dessinateur Nine se rapproche plus de la peinture : la planche n°3 est composée comme un tableau. Beaucoup de cases font toute la largeur de la page et pourraient devenir ainsi de véritables tableaux autonomes. Nine explore une nouvelle voie pour la BD en utilisant les pastels et l'aquarelle. Cette impression que Pampa se rapproche de l'illustration s'explique par les autres activités du dessinateur : en effet, Nine a étudié à l'Ecole Nationale des Beaux Arts de Buenos Aires, puis a travaillé notamment comme illustrateur, peintre et sculpteur. Le côté illustration est très important dans son oeuvre puisqu'il prend pour modèle un autre illustrateur argentin: Alberto Breccia. Nine est donc un amateur d'art et cela transparaît clairement dans Pampa. Certains personnages rappellent les figures de Daumier, qu'il apprécie particulièrement, et quelques cases peuvent aussi faire penser à du Gauguin. Les couleurs directes de Nine et sa composition dynamique renforcent la violence de l'histoire, notamment au début quand les indiens massacrent le village des chrétiens. La couverture est un bon exemple de l'énergie et de la rage qu'exprime son dessin. Les gros plans sur les personnages révèlent aussi les passions qui animent chacun d'eux. Chose rare en BD : le lecteur perçoit ici la matérialité du dessin, puisqu'il voit le grain du papier utilisé par le dessinateur (et même parfois la marque CANSON !) ainsi que tous les traits de pastel qui ne sont aucunement lissés. Par contre, les auteurs n'ont pas intégré directement les bulles au dessin. Elles semblent donc collées par dessus, même si leurs formes sont travaillées.

Lune de sang est le premier tome d'une série de trois albums. La suite (Lune d'Argent, Lune d'Eau) est déjà prévue, alors il ne vous reste plus qu'à découvrir immédiatement Pampa par vous-même et à entrer dans ce monde étrange et passionnant.

Pour plus d'infos sur les auteurs et la BD, consultez :
La Lettre, L'officiel de la bande dessinée, n°70 mars-avril 2003
BoDoï, n°62 avril 2003
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Pampa : Lune de Sang
Posté par mauricio le 20/08/2004 07:51:37
je trouve ton article très intéressant, moi je suis argentin et je ne connaissais pas cette BD, je te félicite tu écris très bien.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Lorna Lorna
33 ans, Angers (France).
Publié le 23 avril 2003
Modifié le 23 avril 2003
Lu 1 252 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143