Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Papé prend le brassard

Même si ce n'est toujours pas officiel, Philippe Saint-André aurait décidé de changer de capitaine en remplaçant Thierry Dusautoir par le parisien Pascal Papé.


Demain matin, vers onze heures, Philippe Saint-André dévoilera, dans le centre d'entraînement de Marcoussis, la liste des trente-trois joueurs retenus en vue du Tournoi des Six Nations qui débutera le 2 février en Italie. Mais là n'est pas le problème pour PSA et ses adjoints comme il le reconnaissait dimanche "j'ai déjà une idée assez précise des hommes que je vais prendre. Dans tous les postes, j'ai une hiérarchie dans la tête. On va encore se voir demain pour parler de l'infirmerie mais le gros du travail a déjà été fait". C'est sur la question du capitanat que le selectionneur paraissait un peu plus reservé "je ne sais pas si Thierry Dusautoir sera pleinement opérationnel pour le début du tournoi mais là n'est pas la question. Même s'il revient vite, je ne peux pas oublier la super tournée d'automne où Pascal Papé a fait du très bon boulot avec le brassard de capitaine".
Lors du match d'ouverture à Rome pour y affronter l'Italie et pendant toute la durée du tournoi, le capitanat devrait être cédé en faveur du francilien. Depuis l'entrée en fonction de l'ancien capitaine du Quinze de France, ce choix apparait comme le premier bouleversement de l'ère Saint-André et il apparait un peu plus d'une année de service. Après une Coupe du Monde 2011 où les bleus allèrent jusqu'en finale, comment PSA ne pouvait-il pas confirmer Thierry Dusautoir, celui qui avança avec ses partenaires faire peur aux néo-zélandais pendant le haka d'une finale de Mondial. Le toulousain était indiscutable mais les évènements se sont enchaînés contre lui. Tout d'abord, une non sélection pour la tournée du mois de juin en Argentine parce qu'il souhaite le laisser au repos après une année bien remplie. Pour pallier à cette absence, Philippe Saint-André décide de confier le rôle de capitaine à Pascal Papé, auteur d'une année de très haut niveau avec le Stade Français et devenu un titulaire incontournable au poste de deuxième ligne. Un premier match compliqué qui se terminera par une défaite qui aurait pu anticiper la fin prématurée du capitanat pour l'ex berjallien. Mais à ce moment, Pascal Papé vient voir Philippe Saint-André pour lui conseiller de selectionner des jeunes joueurs plein d'envie comme Maxime Machenaud et Brice Dulin. Le résultat, on le connait, une victoire brillante où l'on a pu reprendre confiance en la nouvelle génération de joueurs français. Deuxième évènement en défaveur degénération Titi Dusautoir, c'est cette blessure au genou droit attrapée lors d'un déplacement européen du côté de Trévise, vers la fin du mois d'octobre. Une blessure qui l'éloignera des pelouses durant près de deux mois et qui l'empêchera de disputer la tournée automnale triomphante où les bleus s'imposèrent pat trois fois contre l'Australie (33-6), l'Argentine (39-22) et les Samoa (22-14). Un succès où Papé sortira vainqueur, tous les observateurs s'accordant à dire que le parisien faisait un bon capitaine.


Dusautoir "aucun problème"

Pourquoi remplacer Thierry Dusautoir même s'il revenait à temps pour le début du tournoi alors que son capitanat n'avait jamais, pour l'instant, été remis en question ? D'une part parce que la personnalité de Pascal Papé s'est affirmée dans le groupe France alors que jamais Marc Liévremont n'avait jamais trouvé quelqu'un qu'il sentait pour prendre le brassard à la place du toulousain. Mais également parce que Philippe Saint-André voit un peu de lui en Pascal Papé. Entre 1993 et 1997, PSA a été capitaine du XV de France. Pour savoir quel genre de capitaine il était, quoi de mieux que de demander à ses anciens coéquipiers. Olivier Brouzet en parle avec un léger sourire au coin de la bouche "ce n'était pas un capitaine qui se la jouait chef. Il avait pas mal de relais dans l'équipe comme le 8, le 9 et le 10. Cependant, comme il était de loin le meilleur joueur parmi nous, sa voix résonnait bien dans le groupe. Mais en dehors, il amusait la gallerie". Et c'est ce qu'aime PSA chez le parisien, ce côté extraverti une fois sorti du terrain qu'il ne percevait pas chez Dusautoir.
Seulement, le sélectionneur français sait qu'en faisant cela, il prend des risques pour son groupe. D'une part, on ne sait pas trop ce que Papé ferait en cas de mauvaises périodes pour les bleus. Sur ses récents matches en tant que capitaine, Pascal Papé n'a surtout connu que des hauts mais pas vraiment de bas. Serait-il faire face à une scission dans le groupe alors que l'on sait que le toulousain a cette faculté de rassembler autour de lui ? On ne saurait pas trop répondre à cette question mais PSA est persuadé que la réponse est positive. Mais ce qui pourrait s'avérer être un peu plus grave, ce serait que Philippe Saint-André se mette à dos la plupart des joueurs toulousains présent en masse dans le groupe France en retirant le brassard à Thierry Dusautoir. Pour calmer le jeu, Thierry Dusautoir a déjà fait savoir "que je saurais être un joueur lambda sans que ça me pose de problèmes "...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 15 janvier 2013
Modifié le 13 janvier 2013
Lu 523 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲