FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Paris et ses innondations

Alerte générale sur la Seine et la Somme, depuis Rouen jusqu'à l'Ile-de-France. La capitale et sa banlieue craignent de connaître une crus similaire à celle de 1910...


Une chose est sure : cela s'est déjà produit, et cela se reproduira. Un jour, Paris se retrouvera les pieds dans l'eau, exactement comme en Janvier 1910, lorsque la Seine était montée jusqu'à 8. 62m, recouvrant pendant près de deux mois plusieurs dizaines de rues de la capitale.

Une étude réalisée par l'Institution Interdépartementale des Barages-Réservoirs du Bassin de la Seine (IIBRBS) a évalué les dégats que causer la crue équivalente a celle du début du siècle dernier : en bref, 40 000 hectares recouverts par l'eau, 600000 personnes touchées dont 300 000 pendant plusieurs semaines.
Problèmes de logements, d'eau potable, d'éléctricité, de communications, de transport s'additionneraient.

S'il reste difficile de prévoir de façon précise la date de la prochaine crue centennale, on sait cependant que lorsque les sols sont gorgés d'eau, les nappes phréatiques à leur maximum, et les rivières très hautes, les conditions sont favorables à ce genre d'événement. Or ces conditions sont très précisément celles que connaît aujourd'hui le Bassin Parisien, après plus de deux années de pluviométrie exceptionnelle.
Les Franciliens qui se plaignaient de voir tomber la pluie sans discontinuer, ces derniers temps avaient quelque raison de le faire : de septembre 2000 à septembre 2001, il est tombé 11 150 ml d'eau contre 750 ml en temps normal, de quoi s'inquiéter !!

Une raison majeure est à l'origine du surcoût qu'engendrent une crue centennale aujourd'hui par rapport à celle du début du siècle dernier : l'urbanisation de la banlieue. En effet, depuis les année 50, l'agglomération parisienne s'est étirée à perte de vue, de façon souvent aussi anarchique qu'intempestive.



Et pourquoi pas vous ?

Les banlieues les plus touchés sont :
- De Créteil à Villeneuve-st-Georges
-De Houilles à Gennevilliers en passant par Villeneuve-la-Garenne
Bon nomdre de villes de banlieu ont été construites en zones inondable, c'est à dire sur les bords de la Seine et de la Marne.
En cas de crue centennale, celles-ci seraient les plus touchées par les dégâts des eaux.

Dans Paris :

- Tous les bords de la Seine
- Héliport, Parc andré-Citoën, Assemblé Nationale, Musée d'Orsay, Rue du chemin vert...
Les zones de bord de Seine qui ne sont pas innondées correspondent à des terrains qui ont été remblayés. Comme le Champ-de-Mars, l'ancien terrain militaire où se trouve la tours Effeil.
A l'inverse, d'autres, comme le Parc André-Citroën ou celui de Bercy, restent des champs d'extention naturelle de crue.

Alors attention aux crues !!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Paris et ses innondations
Posté par laura.biz le 20/08/2004 07:48:26
super ton aticle elodie
!!!!!!!!!!!!!!!!!
cool
Re: Paris et ses innondations
Posté par babydou le 20/08/2004 07:48:26
super ton article Elodie
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 21 septembre 2002
Modifié le 21 septembre 2002
Lu 5 656 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143