Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Paris gagne mais perd Cavani

Vainqueur facile du RC Lens (3-1), le PSG a fait le principal en renouant avec la victoire. Mais il a également perdu Edinson Cavani exclu sévèrement après son penalty pour avoir accroché le bras de l'arbitre.


Comme il y a une semaine, le Stade de France était bien rempli pour y voir le Paris Saint Germain retrouver le chemin de la victoire deux semaines après avoir laissé échapper deux points dans les touts derniers instants face à l'AS Monaco (1-1). Alors, bien sûr, il n'affichait pas complet comme cela avait été le cas samedi dernier lors de France-Portugal mais pour un match de Ligue, afficher plus de 70000 spectateurs tient tout de même du miracle. Dans les statistiques, on dira que le club de la capitale a remporté une victoire à l'extérieur. Sachant qu'il était impossible de jouer à Félix-Bollaert qui est en travaux en ce moment, Gervais Martel avait décidé de délocaliser cet affrontement de prestige dans un stade légèrement plus important que celui de la Licorne à Amiens qui abrite habituellement ses matches à domicile depuis le début de la saison. Et malgré le déplacement pour le moins massif de près de 15000 supporters sang et or, il était impossible de faire le poids face à ceux venus pour y voir le double champion de France en titre.

On le dira tout de suite, Lens a montré bien trop de lacunes pour pouvoir espérer inquiéter le PSG. Pour cela, il aurait fallu montrer une vraie solidarité défensive associée à une profonde concentration, il aurait également fallu que les nordistes se montrent plus incisifs en contre. Mais ça n'a pas été le cas. Bien sûr, quand on lira un résumé de la rencontre, on verra que le premier but fut inscrit par le Racing Club de Lens par l'intermédiaire de Adamo Coulibaly, un des rares Lensois à avoir été au niveau hier soir, qui exploitait parfaitement une conre qui suivait immédiatement une occasion franche de Cavani. On regrettera simplement que Lens n'ait pas essayé d'être plus dangereux.


Trois cartons rouges en six minutes

Au lieu de ça, il laissait le ballon au Parisiens qui forcément allaient finir par égaliser par une frappe somptueuse de Yohan Cabaye. Puis ce fut Maxwell qui y alla d'un but plutôt insolite, un lob qui filait juste sous la barre transversale de Riou dont la sortie ne fut pas exempte de tout reproche. Un but digne de Zlatan Ibrahimovic, ce n'est pas peu dire ! Le troisième but, c'est Edinson Cavani qui l'inscrira sur penalty. C'est le moins que l'Uruguayen pouvait faire après avoir eu trois bonnes occasions auparavant. C'est à partir de là que cette rencontre qui paraissait plutôt tranquille prit un cours innatendu. D'abord, Gbamin fautif sur Cavani à l'origine du penalty de ce dernier se voyait subir un second carton jaune. Dans la minute qui suivit, c'est Cavani qui dut rejoindre les vestiaires après avoir aggripé Nicolas Rainville par le bras. Une sanction juste selon le réglement mais relativement sévère à la vue des images qui ne montraient pas d'aggressivité dans le geste de l'ancien Napolitain. Cinq minutes plus tard, l'arbitre sortait son troisième carton rouge de la soirée, son deuxième contre un Lensois, à l'encontre de Lemoigne.

Dix minutes de folie et puis c'est tout car sans cela, il n'y aurait pas eu grand chose à sortir de cette partie. Pour Laurent Blanc, ce n'est pas forcément le cas. Lui pourra ressortir des points positifs, le premier d'entre eux sera la victoire. L'obtention de trois points supplémentaires a propulsé le PSG à la deuxième place de la Ligue 1, à quatre points de l'Olympique de Marseille. Paris n'est pas sorti d'affaires mais au moins il s'est rassuré après des derniers matches très moyens en Championnat où il semblait incapable de gérer un match. Peut-être parce qu'il se trouva mener au score après dix minutes de jeu et qu'il n'eut pas à gérer son avance. Ce qui est sûr, c'est que le PSG a retrouvé une certaine efficacité offensive, lui qui était habitué ces derniers temps à ne marquer qu'une seule fois en Championnat. "On a montré qu'on était capable de marquer et que l'on pouvait être efficace. C'est bien car ça nous a coûté pas mal de points depuis le début de la saison. Ca montre que les joueurs veulent gagner et qu'ils gagnent quand ils le veulent" se réjouissait Laurent Blanc.


Un peu mieux dans le jeu

Cela ne veut pas dire que le niveau de jeu offert par le PSG fut le même que la saison dernière. Il offre encore quelques largesses sur le plan défensif ce qui explique le nouveau but encaissé. A la décharge des Parisiens, on soulignera les absences conjuguées de David Luiz, Thiago Silva et Marquinhos qui forcément ont un impact. Paris a également montré des signes de doutes notamment lors des dix minutes qui suivirent l'ouverture du score des Lensois pendant lesquelles ils semblèrent perdus, incapables de communiquer, avec un déchet technique qu'on ne lui connaissait pas. Mais Paris montra également un bien meilleur visage notamment en deuxième mi-temps mettant du rythme et du mouvement.

Sur le plan individuel, il faut souligner l'excellent match de Maxwell lui qui mit un terme à sa carrière internationale au cours de la semaine. Hier, il fut de tous les bons coups. La plupart des occasions parisiennes vinrent de son côté. Lorsqu'il n'était pas à la passe sur l'égalisation de Cabaye ou sur l'action amenant le penalty transformé par Cavani, c'est toujours lui qui, avec beaucoup de lucidité et encouragé par son banc qui l'enjoignait de tenter, fit levé la foule par son lob tant spectaculaire de précison que d'opportunisme.

Pour l'instant, Paris est encore très loin de ses standards habituels. Il est encore assez loin du leader marseillais qui recevra Toulouse dimanche après-midi mais au moins il a retrouvé la victoire au cours d'un match qui avait tout du match piège. La semaine prochaine, la réception des Girondins de Bordeaux sera l'occasion parfaite pour confirmer qu'il est bien de retour pour la course au titre...

Le serveur mySQL "master" est injoignable, aucune mise à jour, insertion ou suppression ne peut se faire.
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 22 octobre 2014
Modifié le 19 octobre 2014
Lu 413 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲