Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Paris veut reprendre confiance

Sortant de trois matches de championnat bien compliqués où ils n'ont pris qu'un point sur neuf possibles, les parisiens ont l'occasion, en cas de match nul sur la pelouse de Kiev, de se qualifier pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions.


Depuis samedi soir et la défaite cinglante 1-2 contre le Stade Rennais alors qu'il joua à onze contre neuf pendant près d'une demi-heure, la planète Ligue 1 ne parle que de la crise parisienne. Il faut avouer qu'enchaîner trois matches sans victoire (défaites face à Saint-Etienne 1-2 et contre Rennes 1-2 puis un match nul à Montpellier) avec deux rencontres à domicile, ce n'est pas satisfaisant pour une équipe qui a tant dépensé durant le dernier mercato estival. Mais cette année, le Paris Saint Germain peut compter sur d'autres compétitions pour se changer un peu les idées. Et quoi de mieux qu'un déplacement du côté de Kiev avec à la clef une qualification en huitièmes de finale de la compétition reine pour retrouver un peu de plaisir et de confiance. Paris n'est, depuis ce week-end et les victoires conjuguées de Lyon contre Reims 3-0 et des Girondins de Bordeaux face à l'Onympique de Marseille 1-0, que sur la troisième marche du podium du championnat de France mais est sur la bonne voie pour participer à une compétition européenne au printemps 2013. A Kiev, Paris pourra atteindre l'objectif de la semaine en se contentant de prendre un point. Mais Carlo Ancelotti ne disait pas exactement la même chose "c'est vrai qu'avec un point, on serait qualifié et ce serait déjà pas mal mais je n'ai pas l'habitude, et j'en suis fier, d'aller jouer un match pour faire autre chose que gagner. Donc dans ma causerie d'avant-match, ce sera un discours de vainqueur".


Objectif 1re place

Car ce que va chercher le club de la capitale en Ukraine, ce sont les trois points de la victoire, pour profiter du faux pas des portugais sur la pelouse du Stade du Dragon du FC Porto qui avaient concédés le match nul 0-0 face aux Dynamo Kiev il y a deux semaines. En cas de bon résultat synonyme de victoire, le PSG pourra jouer la première place du groupe dans deux semaines contre Porto au Parc des Princes, ce qui lui permettra d'avoir la possibilité d'éviter les grosses écuries au prochain tour. Objectif ancré dans l'esprit de tous les parisiens à l'image de ce que disait Mamadou Sakho "le club joue pour la première place du groupe. Je pense que c'est largement faisable. Au match aller, on a peut-être fait notre football le plus rèussi depuis le début de la saison. C'est vrai que les dernières semaines n'ont pas été simples mais avec le retour de Zlatan Ibrahimivic, ça devrait aller mieux".
Paris l'attendait celui-là. Le retour de son géant suédois, auteur d'un but somptueux avec sa selection le jour d'une victoire en match amical 4-2 contre l'Angleterre il y a une semaine, va avoir des allures de bol d'air. Son absence s'est fait sentir lors du déplacement à Montpellier qui s'était terminé par un match nul 1-1 et lors de la défaite contre Rennes 1-2. Il est clair qu'au vue de sa performance lors du dernier match de Ligue des Champions contre l'autre Dinamo, celui de Zagreb, où Paris s'était imposé 4-0, on peut dire qu'il fera du bien. Ses deux matches de championnat sans lui aura permis au PSG de se rendre compte d'une chose et pas des moindres : sans Zlatan Ibrahimovic, Paris n'est plus vraiment Paris. Pourtant, on pensait un soir de victoire en Coupe de la Ligue contre Marseille (victoire 2-0) que Paris pouvait y arriver sans Ibra. Plus, on en était à croire que ses partenaires étaient comme libérés lorsqu'il n'était pas là mais le temps d'une suspension de deux rencontres pour son coup de pied rageur sur le torse de Stephane Ruffier, on put aisément vérifier que sans l'ex milanais, le Paris Saint Germain n'a plus d'animation offensive. Il n'y a pas un talent extraordinaire capable de compenser l'absence de meneur de jeu capable de créer une domination pour Paris. Mais Zlatan est là alors tout est permis...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 10 décembre 2012
Modifié le 02 décembre 2012
Lu 472 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲