Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Partir ailleurs, vraiment ailleurs...

Qui n'a pas un jour rêver de partir loin de tout ? Australie, France et USA ? Où est ce que l'on vit mieux ?


Beaucoup de jeunes sont tentés par l'experience de partir dans un autre pays... Que se soit en Australie ou aux USA, la vie semble meilleure... Et il n'y a qu'une chose à dire, ça change !

Première chose, disons qu'il ne serait pas pertinent de comparer trois pays aux fossés culturels si conséquent. Il est donc beaucoup plus pertinent mais aussi beaucoup plus difficile de comparer ces pays à un niveau plus fin. Dans ce dossier je vais vous parler des lieux suivants :
* Paris
* Lille
* San Francisco, Californie usa
* Houston, Texas usa
* Sydney


Temps
Vivre dans une ville ou il y a du soleil 365 jours/an, cela changes vraiment la vie ! Ne serais ce pas le premier critère que tout le monde devrait prendre en considération ? Car finalement, il n'y a rien de mieux que de sentir tout les jours en vacances, de sortir du boulot pour se faire bronzer au soleil ou se promener sur la jetée, et de profiter le soir des derniers rayons du soleil... Le week-end on peut faire énormement d'activités : plage, barbecue, sports, ballade. C'est quand même mieux quand il fait beau ! Surtout que quand il pleut, il n'y a pas beaucoup de choses à faire à part rester devant un écran, que ce soit la télévision ou l'ordinateur... N'est ce pas les Parisiens !
Houston : 18/20, Sydney : 18/20, San Francisco : 15/20, Paris : 10/20, Lille : 8/20



Nature
On prends les mêmes qu'au sujet du temps, et on recommences ! J'ai séparé les critères nature et météo par égard pour nos amis Québécois ou la nature est - parait-il superbe mais ou la météo est dure à supporter.
Même si les Parisiens et beaucoup de monde pensent que Paris est la "plus belle ville du monde", que dire de la vie en bord de mer ?
Vivre à coté de la mer, c'est merveilleux. Beaucoup préfèrent vivre dans un pays ou ils n'ont que 3 semaines de congés payés mais se sentent toute l'année en vacances, plutôt que d'avoir 7 semaines de congés par an mais de vivre dans une ville infernale...
Houston : 20/20, Sydney : 18/20, San Francisco : 20/20, Paris : 5/20, Lille : 8/20


Opportunités professionnelles
Je laisse maintenant de coté les aspects "vacances" puisque malheureusement pour la plupart d'entre nous il faut travailler pour vivre. Partir à l'étranger signifie sacrifier une bonne partie de sa carrière dans une entreprise "traditionnelle" car on subira probablement des inconvénients suivants : fossé culturel immense, anglais approximatif, diplôme inconnu, absence de réseau... Une fois ceci accepté, il est clair qu'il y a plus d'opportunités à Paris plutôt qu'a Lille, à San Francisco plutôt qu'a Houston et à Sydney plutôt qu'a Brisbane. Maintenant je dirais aussi qu'une fois qu'on a fait son deuil de la carrière "a la française" (= dans une grosse entreprise), il reste une multitude d'opportunités : d'abord les pme dynamiques et ensuite la création d'entreprise. Cette dernière option reste très difficile pour un français qui préfère la sécurité de l'emploi, voire le fonctionnariat à la création d'entreprise (trop de risques et mal vu) alors que pour les Américains et les Australiens créer son business est naturel et il y a une multitude d'indépendants en tout genre ou de micro entreprises de 2 à 3 personnes.
Houston : 10/20, Sydney : 10/20, San Francisco : 15/20, Paris : 18/20, Lille : 10/20


Coût de la vie
Bien sur, le coût de la vie est inversement proportionnel aux opportunités professionnelles. C'est même pire que cela : il y a un rapport 2 entre le coût de la vie Paris/Province, San Francisco/Houston, Sydney/Brisbane voire un rapport 4 pour l'immobilier ! Une belle maison dans chacune de ces villes coûte environ :
Houston : $200, 000, Sydney : aud 800, 000, San Francisco : $800, 000, Paris : 4 MF, Lille : 1 MF


Horaires de travail
Le coût de la vie varie donc du simple au double. Est-ce que les salaires varient du simple au double ? Non : au maximum de 20 à 30%. Résultat : dans les capitales économiques le cadre bosse dur pour pas grand chose de plus que celui qui travaille loin de toute cette agitation.
Pour un cadre moyen (manager en anglais) arrivant au bureau à 9h, les horaires de départ sont les suivants :
Houston : 5pm (et pas une minute de plus !), Sydney : 6pm, San Francisco : 10pm (la vie est dure en ce moment dans la Valley), Paris : 8pm, Lille : 6pm


Protection sociale
Aie ! Cela se corse maintenant. C'est vrai que la France c'est le paradis de ce point de vue : on est jeune et on en veut ? Super ! On n'est plus si jeune et on ne croit plus tellement aux vertus du travail ? Super aussi ! Par contre, vivre en Australie ou aux US est un peu stressant de ce point de vue de la : même avec la panoplie complète de protection (superannuation, health insurance, life insurance, income protection) on en reste toujours moins protégé qu'en France... Heureusement qu'en Australie la cotisation retraite est obligatoire... Des français aux US ne cotisent pas du tout en espérant des lendemains meilleurs. L'avenir des retraites est sombre pour tous mais j'ai peur qu'il soit encore plus sombre pour certains.
Houston : 0/20, Sydney : 10/20, San Francisco : 0/20, Paris : 15/20, Lille : 15/20


Santé
La question des systèmes de santé est différente de la question des assurances. La situation dans les hôpitaux français devient dramatique (manque de médecins et d'infirmières, services d'urgences débordés...) mais peu de gens n'ont pas de couverture santé. Aux US et en Australie, les services sont d'excellente qualité, mais les contrats sont ainsi fait qu'il est très facile de se retrouver un jour avec un problème non couvert par l'assurance. En France tous les problèmes sont couverts par l'assurance, en Australie seulement ceux qui sont explicitement cites dans les contrats...
Houston : 10/20, Sydney : 10/20, San Francisco : 10/20, Paris : 15/20, Lille : 15/20


Valeurs morales
Dans les pays anglo-saxons les gens sont très attachés à de grandes valeurs morales : protection de la famille, religion, honnêteté...
Alors qu'en France toutes les valeurs morales sont foulées au pied : on vous explique que le divorce c'est une bonne solution aux problèmes de couple, on vous explique que l'avortement c'est une bonne solution pour les enfants non désirés, on vous explique que les hommes politiques détournent de l'argent mais que c'est acceptable car il n'y a pas eu d'enrichissement personnel, on vous explique que de conduire à 180 Km/h dans une bonne voiture c'est moins dangereux que de conduire à 60 Km/h dans une mauvaise voiture, on vous explique que si les Français font tout le temps la gueule c'est parce qu'ils sont honnêtes alors que les anglo-saxons sont des hypocrites, on vous explique que le "politiquement correct" américain est de l'hypocrisie...
En conclusion, quelle valeur reste-t-il aux Français ? L'argent. Bien sur les Américains sont riches (grandes maisons, grosse voiture...) et les Français beaucoup plus pauvres, mais les Français sont beaucoup plus greedy (grèves pour réclamer des augmentations, fraude fiscale,...) que les Américains...
Houston : 17/20, Sydney : 15/20, San Francisco : 16/20, Paris : 10/20, Lille : 13/20


Sécurité
Le racisme et la sécurité sont les problèmes numéro 1 des US. L'Amérique est un pays violent. C'est un pays jeune ou il n'y a pas si longtemps il n'y avait pas de loi et chacun avait son arme pour se protéger. Les habitudes sont restées. Il y a des policiers partout aux US, ils sont armés jusqu'au dents et ils n'hésitent pas à user de la force même lorsque ce n'est pas justifié. Il y a le même nombre de vols, d'attaque à main armée, de viols... en France qu'aux US (et oui, cela peut surprendre et pourtant c'est vrai !). Il n'y a qu'une seule différence : il y a 10 fois plus de morts par arme à feux aux US qu'en France. On est très loin des bobbies anglais qui n'ont qu'une matraque ou des policiers australiens qui sont de gentils enfants de coeur. A Sydney, s'il y a bien quelques petits problèmes, une femme peut se promener seule à 2h du matin dans le quartier le plus mal famé de la ville, il est peu probable qu'il lui arrive quelque chose.


Racisme
Il y a clairement un problème noir aux Etats-Unis... Toutes les minorités s'en sortent plus ou moins vite : polonais, italien, juifs,... Les asiatiques (Chinois et Indiens) sont en train de bâtir les grands empires économiques à venir en construisant des réseaux reliant l'Asie et les US ou l'Australie. Les hispaniques se débrouillent pas mal au Texas et en Californie : bien sur les femmes de ménage et les jardiniers sont tous des immigrés mais leurs enfants font des études et réussissent plutôt bien. Seuls les noirs, handicapés par une faible estime d'eux-mêmes, n'arrivent pas à s'en sortir. J'espère que les décennies à venir verront la création de quelques belles entreprises créées et gérées par des noirs.
Pour l'Australie, pas de souci à se faire : les Asiatiques représentent déjà 20% de la population de Sydney et ils s'installent dans tous le pays. En bâtissant des liens économiques entre l'Australie et les pays asiatiques, ils sont clairement l'avenir de l'Australie. Bien sur, quelques "pommies" de souche voient les asiatiques d'un mauvais oeil, mais l'animosité reste très faible comparée à la violence qui s'exerce contre les maghrébins ou les noirs en France.
Houston : 4/20, Sydney : 16/20, San Francisco : 8/20, Paris : 8/20, Lille : 8/20


Liberté
Oh la la ! Je ne vais pas me faire que des amis avec ce chapitre ! En France, il y a des millions de règles mais aucune n'est strictement appliquée, d'ou la fraude fiscale, le non respect du code de la route, des règles de stationnement, les papiers gras dans la rue, les incivilités,... Les élites y participent bien sur, d'ou les lois d'amnisties, les privé qui sautent, les passe-droit, les copinages,... Le résultat c'est qu'être honnête en France, c'est être le dernier des gogos et être enfermé dans des millions de règlements stupides qui ne pénalisent que les honnêtes gens. Bref, c'est la loi du plus fort (du plus malin = du plus malhonnête).
A Houston, on ressent un sentiment de liberté immense. Cela est causé bien sur par les grands espaces mais aussi par la législation américaine : peu de lois mais appliquées extrêmement fermement. Quand les gens ne sont pas contents, ils vont au tribunal, ils ne sont pas soumis à un arbitraire mystérieux, les problèmes sont étalés au grand jour devant tous et devant la presse et les décisions sont prises publiquement. Lorsqu'un nouveau problème de société survient (tabagisme, amiante, harcèlement,...), en quelques mois des procès ont lieu, des juges rendent des décisions et une jurisprudence se forme en un an ou deux. En France, l'administration étouffe les problèmes pendant 10 ans, les scandales éclatent ensuite et le parlement vote une loi rapidement pour calmer les esprits, puis les décrets d'application mettent encore 10 ans à être publiés. C'est la "liberté" française. Voulez vous que je vous parle de l'"égalité" (=égalitarisme=jalousie et intolérance) et de la "fraternité" ?
Houston : 18/20, Sydney : 18/20, San Francisco : 18/20, Paris : 8/20, Lille : 14/20


Proximité de la France
Le décalage horaire est un problème mais les 10 heures de décalage France-Australie font qu'il est vraiment très dur de trouver un créneau pour se parler au téléphone. L'éloignement de la France et la difficulté de communiquer avec la famille restent le problème numéro 1 des français en Australie.
Houston : Loin, Sydney : Très loin, San Francisco : Loin, Paris : NA, Lille : Suffisamment loin pour ne pas être gêne par les Parisiens


Différences culturelles
Je commence à fatiguer donc je vais bientôt en rester la. Je vous conseille le cyberlivre de Patrick Baudrysur les différences entre français et américains. En résume, je dirais que les peuples sont conformes à leurs stéréotypes. Ce n'est pas un jugement de valeur : les gens ne sont ni bons ni méchants, ce n'est pas mieux ou moins bien d'être comme ci ou comme ça, les peuples sont simplement differents et les différences culturelles sont beaucoup plus difficiles à surmonter que l'on ne croit. On croit connaître les Américains car on les voit dans les films à la télé et ils ont l'air de se comporter comme des gens "normaux". C'est faux : quand on a vécu aux US on regarde les films américains avec un tout autre oeil (bravo pour l'universalisme du cinéma américain !). Les Américains sont complètement différents des français sur tous les plans : valeurs, cultures, réflexes,... L'Australien lui est assez proche de l'anglais et l'anglais est quand même plus proche du français que l'américain.


En conclusion :
Le Français est malin/intelligent et indiscipliné/malhonnête.
L'Américain est simple/bête et discipliné/gentil.
L'Australien est simple/malin et cool/fainéant
Houston : Enormes, Sydney : Grandes, San Francisco : Très grandes, Paris : NA, Lille : On n'est quand même pas des parisiens

Voilà, bonne chance si le départ vous tente !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Partir ailleurs, vraiment ailleurs...
Posté par silk le 20/08/2004 07:49:03
Salut !
Le theme de l'etranger est vraiment d'actualite en France, que ce soit pour les etudiants qui sont de plus en plus nombreux a partir dans le cadre de leurs etudes que pour les salaries qui eux n'hesitent plus a effectuer des missions plus ou moins longues a l'etranger.
Je vis moi meme actuellement a Austin (capitale du Texas) dans le cadre de mes etudes. Il est clair que le climat joue enormement dans la vie de tous les jours. Je suis rentre hier de France, et je suis passe de -5 a Paris a 25 en arrivant au Texas. Aujourd'hui je suis en short et T-shirt, ce qui est tres agreable quand on pense qu'il fait tres froid en France. Cependant, il faut aimer le chaud, voir le tres chaud pour vivre au Texas. Cet ete, les temperatures tournaient autour de 40 tous les jours. A ce stade, on benit la clim et autre chapeau ou lunettes de soleil. J'ai aussi eu la chance de vivre pendant 2 ans a Lille, et c'est vrai que le changement est enorme.
D'un autre cote, le climat ne fait pas tout, loin de la. Lille pour moi est l'une des villes les plus agreables que je connaisse, meme si le temps n'est pas terrible. C'est une ville tres dynamique (de nombreuse entreprises y sont implantees comme Auchan qui possede son siege social a Villeneuve d'Ascq), les gens y sont tres accueillants, et le centre ville est tres agreable (notamment la Grand place et la citadelle).
Pour ce qui est des 'stereotypes', il est vrai qu'il m'arrive souvent de dire 'on se croirait dans un film americain'. En effet, en ce qui concerne la nourriture, les grosses voitures et les autoroutes sur 4 etages construites autour de villes gigantesques, la realite se conforme pas mal a ce que l'on pourrait voir a la tele ou au cinema. Toutefois, les differences de mentalites sont tres grandes, et je ne pense pas connaitre encore tous les modes de fonctionnements des US.
Globalement, je pense que, outre le lieu, il faut plutot regarder les motivations profondes de son depart, c'est a dire ce qu'on va faire dans ce pays et les gens qu'on rencontrera.
Sinon, pour revenir a l'article lui-meme, on y trouve beaucoup de bonnes idees (notations, utilisation de differents criteres,...) mais il aurait merite d'etre pauffine (manque de veritable conclusion - finallement quel est le mieux ?- declarations un peu creuses, sans trop d'arguments,..)
Enfin, une derniere remarque concernant 'Le lofteur'. Je trouve que de comparer Lille a Paris est une tres bonne idee. En effet, la vie a Lille n'est pas du tout la meme qu'a Paris (temps de transport bien moins long, agglomeration plus petite, gens plus sympas car moins stresses,...). D'autres part, Lille offre une tres bonne alternative pour ceux que Paris rebute du fait de sa sitution geographique (proche de Paris - 1h en train-, proche de Londres et de la Belgique). Donc cette comparaison est loin d'etre denuee de sens contrairement a ce que tu dis.
Re: Partir ailleurs, vraiment ailleurs...
Posté par le lofteur le 20/08/2004 07:49:03
Ton article est assez peu intéressant et illogique. Différents point m'ont particulièrement choqué dans ton texte. Tout d'abord, j'ai du mal à saisir pourquoi tu as décidé de comparer Lille à Paris. Ces villes sont, dans le fond, assez similaires. Cela n'apporte rien. Autre chose, quels sont tes critères pour noter ? L'idée est bonne, mais c'est assez peu représentatif finalement. En effet, je doute que tu ais vécu des années durant dans chaque ville que tu cites... Pour preuve, dans ce que tu appelles "liberté", tu donnes la note de 14/20 à Lille contre seulement 8 pour Paris. Hmm, c'est très con, la France n'est pas un pays Fédéral, la loi et la justice est la même quel que soit le département. De plus, je trouve ta conclusion totalement dépourvue de sens et très idiote, limite raciste. Vive les stéréotypes... Enfin, par tes vannes débiles anti-parisiens, tu sombres définitivement dans le ridicule. Dommage, car l'idée générale de ton article est plutôt intéressante.
Voilà, j'ai donné mon avis, libre à vous de le partager ou non...
Re: Partir ailleurs, vraiment ailleurs...
Posté par lysou38 le 20/08/2004 07:49:03
je pense qu'il faut arrêter les conneries sur le rascisme des noirs !! ! La france est un des pays le + rascite que je connaisse!!!! va dans des pays anglophones, natamment aus states et tu verras que tu t'es trompé ! ! ceci etant dit, ton article est pas mal ! !
Re: Partir ailleurs, vraiment ailleurs...
Posté par le 20/08/2004 07:49:03
L' article est très bien fait, il pourraît être encore meilleur je pense en rajoutant le site des français expatriés . Je dois dire que moi même je me suis posé la question de savoir si les américains sont vraiment comme les stéréotypes donnés par les français au même titre que ceux sur la belgique, cela dit pour ce dernier je sais que les plus con c' est nous, la preuve on a accpeté de payer nos comm portables à la minutes ( secondes depuis tjs pour la belgique ) et on est content avec des connections adsl à 512kB/s alors qu' en belgique elle plafonne à 3.3mB/s . Bref ...
Je regrette seulement une chose à ton article, tu ne parles pas du tout d' un de mes "pays" favoris : le Royaume-Unis qui a pourtant le mérite d' être anglophone, isn't it ? ;)
Pour ma part je supporte très bien la pluit ( c' est pluôt un avantage ) mais assez mal le froid .
Une dernière indication pour les français qui espèrent pouvoir s' installer à Londres, ici les prix sont beaucoup plus chere, que ce soit dans l' immobilier et autres . Cependant les anglais londoniens bénéficient d' une bourse pour pouvoir quand même rester à Londres malheureusement ça ne s' applique pas aux "étrangers" :]
Re: Partir ailleurs, vraiment ailleurs...
Posté par thin le 20/08/2004 07:49:03
Excellent ton article ! je te remercie, car je suis vraiment interessé pour aller passer quelques années aux états-unis, et ta comparaison avec la france est très instructive.
le livre cyberlive, il parait a quelle édition?
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 10 janvier 2003
Modifié le 10 janvier 2003
Lu 2 203 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲