Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Pas de temps pour les remplaçants

Ce soir, Carlo Ancelotti et Elie Baup aligneront presque leur onze titulaire pour une Coupe de la Ligue pas aussi inintéressente.


Cette coupe made in Ligue de Football Professionnel n'intéresse pas les foules, ce n'est pas une nouvelle fraîche. Le Paris-Saint-Germain et l'Olympique de Marseille, bien que tenant du titre des trois dernières éditions, n'ont jamais vraiment clamés leur amour pour une coupe pouvant ammener un ticket direct en Coupe d'Europe en gagnant simplement quatre matches. Les autres années, le PSG et Marseille profitaient de ces matches de huitiêmes de finale ou de quarts pour faire jouer les habituels cireurs de banc, ceux qui s'entraînent tous les jours sans beaucoup fouler les pelouses le week-end venu. En cette saison, on penserait que ce serait encore le cas, surtout que le PSG et l'OM sont en course en Ligue des Champions pour le premier et en Ligue Europa pour les seconds. Mais le tirage au sort en décida autrement. Avec un match pareil, les deux entraîneurs n'avaient pas vraiment le choix "on ne peut envisager qu'une victoire en affrontant Marseille" expliquait Carlo Ancelotti avant d'ajouter fébrilement "de toute façon, on aurait jouer cette coupe à fond. Toutes les coupes sont importantes". On voit qu'il ne connait pas encore les us et coutumes de son nouveau pays d'adoption. Quant à lui, Elie Baup avouait lorsqu'on lui posa la question sur l'équipe alignée sur la feuille de match "je vais jouer ce match comme un autre. Si ça avait été une autre équipe que Paris, peut-être que j'aurais fais un peu plus tourner l'effectif. Mais en affrontant Paris, à Paris qui plus est, je ne peux pas mettre les remplaçants ne serait-ce que vis à vis des supporters. Mais un match contre l'ennemi, c'est toujours exitant".


Douchez comme ancelotti avait promis

Côté parisien, mis à part Salvatore Sirigu remplacé par Nicolas Douchez comme Ancelotti lui avait promis une certaine veille de Clasico, tout le monde devrait être là même Zlatan Ibrahimovic bien qu'hier, le technicien italien annonçait "Zlatan ne m'a pas l'air plus fatigué que ça. Même s'il enchaîne beaucoup de match depuis deux mois, il est bien physiquement. S'il préfère se reposer un peu, il sait très bien que j'en prendrais compte et que je le mettrai sur le banc". Mais, franchement, qui pourrait bien croire que Zlatan demanderait à son coach de ne pas le faire jouer pour un match comme Paris-Marseille. Surtout qu'il voudra tenir sa revanche après un match nul, il y a à peine trois semaines, qui l'avait un peu frustré après avoir marqué les deux buts de son équipe. Mamadou Sakho, lui, prendra le brassard de capitaine le couteau entre les dents "un match de coupe, même si c'est de la coupe de la ligue, c'est un match avec beaucoup de tension car il doit y avoir forcément un vainqueur. En plus, si c'est contre Marseille, chez nous, au Parc des Princes, trois semaines après n'avoir fait qu'un match nul, c'est encore plus tendu.
Elie Baup mettra surement les onze mêmes joueurs que face à Troyes. Au Vélodrome, André-Pierre Gignac avait bien répondu à Zlatan Ibrahimovic fn inscrivant deux buts. Mais depuis, il s'est blessé et le secteur offensif en a été très affecté comme on a pu voir contre Troyes (défaite 1-0) ou contre Monchengladbach en Ligue Europa (défaite 2-0). Ils viendront donc au Parc en quête de certitudes et surtout de confiance pour sauver un mois d'octobre beaucoup moins bien réussi que les deux premiers.
La dernière fois que Paris et Marseille s'étaient rencontrés en coupe de la ligue, c'était en 2004. Paris s'était imposé au Vélodrome 3-2 après avoir été mené 2-0 avant un doublé de Branko Boskovic et un but de Bernard Mendy. Ce soir, le match sera au Parc et tant mieux. Non pas que l'ambiance du Parc des Princes soit bien meilleure que celle du Vélodrome mais aux vues des quelques perturbations climatiques qui s'abattent sur le Sud-Est (on ne dit pas que c'est Sandy non plus), le match aurait pu être reporté comme ce fut le cas de l'Olympico de dimanche ou il se serait déroulé sous une pluie diluvienne comme il sera surement au Stade du Rey pour Nice-Lyon. Et cette rencontre entre les deux clubs ennemis, la veille d'un jour ferié, un report aurait été malvenu car le nombre de déçus aurait été immense. Normalement, un match comptant pour les huitièmes de finale de Coupe de la Ligue, même s'il se déroule au Parc des Princes, ne rammène pas foule mais un Paris-Marseille, c'est un peu différent car les spectateurs ne s'y trompent pas. Le PSG-OM dépasse largement le cadre purement sportif. Quand les gens viennent voir ça, ils ne s'attendent pas à voir que du sport, ils veulent également une bonne dose de spectacle. Pour preuve, si vous vouliez des places à la dernière minute, c'était direction télévision car le match s'affichait à guichet fermé dès lundi matin...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 15 novembre 2012
Modifié le 04 novembre 2012
Lu 535 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲