Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Pensée(s) de Tram

Ne vous êtes vous jamais demandé ce que pouvait penser les personnes à coté de vous dans le tram ?!


Montpellier, ses jolis parcs, ses grandes universités, sa place de la Comédie et son tram qui marque justement un arrêt devant cette place.
Le tram, qu'il est utile, agréable et joli mais parfois il peut nous paraître tout l'inverse ; c'est nos humeurs et ses caprices.
Selon les données techniques inscrites à bord, il peut contenir 213 personnes debout et 76 assis soit un total de 289 personnes s'il est rempli, dans ces normes, aux heures de pointes. 289 personnes, 289 cerveaux (même si certains sont beaucoup plus petit que d'autres), 289 pensées...


Il y a celui qui regarde tout le temps l'heure de peur de louper son train ; cet autre qui a peur pour son bus'et si celui arrivait en avance et moi juste à l'heure'', cet autre encore qui a atterri ici par hasard, et ne sais pas exactement ou le tram le conduira, où il doit sortir.
Il y a aussi ces deux qui savent qu'ils seront en retard, l'un angoisse, l'autre se réjouit car avec un peu de chance il n'aura pas à aller en cours avec cette'vieille prof désagréable''.


Il y a ce couple d'amoureux, qui vivent leur idylle à fond, ils pensent l'un à l'autre, sont ensemble et cela suffit à leur bonheur.
Il y a ces trois filles parlant de leurs nombreux prétendants et ex avec qui elles se sont bien amusés, l'une pense qu'elle a fait la pire des connerie en le larguant son dernier petit copain, l'autre se demande comment elle pourra lui annoncer qu'elle la récupéré, la dernière pèse le pour et le contre entre Brice et Boris. Et puis juste à coté, il y a cette fille qui entend leur conversation mais n'a jamais eu de relation amoureuse et s'apitoie sur son sort en se demandant si un jour elle y aura aussi droit.
Il y a ces deux filles d'origine maghrébine qui parlent dans leur langue d'origine des déboires d'une autre dont les parents ont découverts qu'elle n'avait pas respecter la religion ; chacune pense de l'autre qu'elle doit être une traînée comme celle là, tout en enviant la liberté que celle là a prise.
Il y a ce couple d'amants, qui pensent l'un à l'autre mais aussi à leur'régulier''.
Il y a ce vieil homme et cette vielle dame qui ne connaissent pas, sont assis l'un à coté de l'autre et pensent à leurs défunts conjoints sans qui la vie est bien triste maintenant et qu'ils ne retrouveront probablement jamais l'amour.


Il y a ce jeune qui va se soir au concert de son artiste préféré et qui n'arrête pas d'y penser, cet autre aimerait bien aller voir un jour son groupe préféré et peut être même les rencontrer. Et ce jeune artiste qui stresse d'avance de son prochain concert se disant qu'il y sera peut être enfin découvert.
Il y a ce fêtard pas encore remis de sa nuit trop courte et n'arrive pas trop à penser. Cet autre qui pense déjà à la fête de ce soir. Et il y a ce gamin qui a le sourire aux lèvres et se dit que se sera bientôt son tour.


Il y a ces deux étudiants en architecture. L'un réfléchit déjà à ce qu'il pourra construire à la fin de ces études, et l'autre qui se dit qu'il finira bien par être débarqué de ce navire et devra trouver autre chose à faire. A moins que les rôles ne soient inversés.
Il y a ces deux policiers de la brigade de stationnement, l'un pense déjà à mettre beaucoup de PV pour être bien noté, l'autre juste à ne pas se faire agresser.
Il y a ces deux volontaires de l'armée, l'un ne pense qu'à aller à la guerre pour tirer et tuer, l'autre se demande encore pourquoi il s'est engagé, ce qu'il est venu faire dans cette galère.
Il y a ces trois dames d'un certain age qui discutent de leurs et de leurs soucis physiques. Les deux bavardes pensent que l'autre en fait trop et la troisième se soucie juste de savoir quand cette saleté de douleur au dos va partir.
Il y a aussi ces trois cadres qui discutent entre eux. L'un pense à sa présentation de tout à l'heure, l'autre aux cours de la bourse qui risquent de lui faire perdre beaucoup d'argent et le dernier pense à la femme du second qu'il espère pouvoir récupérer quand elle le quittera ce petit amateur de course ruiné alors que lui a sagement investit dans la pierre.
Il y a cette dame debout qui voudrait être assise, c'est autre qui est bien contente d'avoir trouvé une place, ce jeune qui ne veut pas laisser la sienne car il n'est pas comme celui-ci pour qui cela est égal d'être debout ou assis tant qu'il est en vie.
Il y a celui-là à l'opposé de la porte qui espère pouvoir sortir au prochain arrêt, et celui là qui a peur que le contrôleur l'attrape alors qu'il ne lui reste plus que deux arrêts. Et ce contrôleur en civil donc qui n'est pas en service mais ce dit que s'il était avec son équipe ils auraient fait une bonne pêche.


Il y a ces étudiants Erasmus ou ses gens en vacances. Ils ne parlent pas notre langue et ne pense pas avec notre culture. Ils pensent à rentrer chez eux, comme dans les vallées d'Irlande, ou à prolonger le moment merveilleux, qu'ils passent ici ensemble.
Il y a ces deux touristes étrangers qui se demandent où ils sont tombés. Ils demandent à une première personne leur chemin, celle-ci leur répond mais se dit qu'ils sont mal embarqués. Mais l'un des deux n'y crois pas, le dis à l'autre qui pensait le contraire. Ils demandent alors à une deuxième personne qui se dit qu'ils n'ont rien à faire ici alors leur donne une mauvaise info que les deux touristes vont malheureusement suivre.


Il y a ce prof, la sacoche vissée sous le bras, qui repense aux vannes qu'il balancera à ces élèves de classe prépa.
Il y a ce mec qui fit à sa meuf "vas-y pose toi là", puis lança un regard vers tout leurs voisins voulant dire "fait gaffe à toi, la matte pas", et elle cette nigaude qui pensait "regarder comme il est beau mon renoi à moi".
Il y a ce gars avec ces deux pigeons jaune et rose fluo, un sur chaque épaulette de sa veste écossaise. Il doit sûrement espérer que ces pigeons ne lui chient pas dessus. Manque de chance, c'est déjà fait.
Il y a ce gars, le joueur d'accordéon, lui pense à quoi ? Personne ne le sait, ni toi, ni moi, ni lui-même ; même si un jour il dira le contraire.
Il y a cet homme d'un certain age qui rentre difficilement dans le tram car il a abusé de la boisson. Il ne sait même plus où il est ni ce qu'il fat.


Il y a ce groupe d'enfants et leurs maîtresses. Ils ne tiennent pas en place. Elles se demandent encore pourquoi elle a choisi ce métier. Et les petits garnements ne pensent qu'à aller jouer après l'école ou partir en vacances.
Il y a tout ceux là avec leur discman ou lecteur mp3, chantant à tue-tête dans leur tête, la chanson qui passe à ce moment là.
Il y a ces autres qui regardent dehors, qui regardent le temps, les bâtiments et les passant, tout en y pensant.
Il y a ces jeunes au regard sombres, noir comme leur âme ? Quelles sont leurs intentions ? Peut-être jouent-ils juste un rôle ?


Il y a ces deux filles, l'un obèse l'autre maigre, mais toutes les deux pensent déjà au gros repas qu'elles vont faire en rentrant chez elles. Elles ont chacune un problème d'organisme, l'une assimilant mal les aliments, l'autre trop bien. Et puis il y a cette troisième fille, toute aussi maigre que la seconde, qui pense à ne pas grossir, pour cela, elle se fait vomir.
Il y a cette fille qui ne se voit pas, qui se croit moche. Pourtant lui ce charmant garçon là-bas, lui trouve un joli minois à cette fille là.
Il y a cette fille tout habillée de rose et sur maquillé qui est fière d'être prise pour une pouffe car c'est ainsi qu'elle se voit.
Il y a ce type qui joue au beau gosse, qui joue avec son portable entre texto et coup de fil vite pour s'arranger un 12-14 ou un 5à7 même s'il hésite encore quel numéro issu de son petit carnet noir il va passer son prochain rencard, qu'elle va être la prochaine fille berné par ses paroles qu'il mettras dans son pieu.
Il y a ce gars timide qui n'arrête pas de se faire rembarrer et qui espère un jour à son tour enfin pouvoir casser.
Il y a cette fille, qui se demande ce qu'elle fait dans cette vie, s'il ne vaut pas mieux partir... Paradis, enfer ou ailleurs sur terre.


Il y a ces sportifs qui en commentent l'actualité. L'un rêve d'un match où il n'encaissera aucun but, l'autre de marquer son premier essai, celui-ci d'enfin gagner un match cette saison et se dernier de jouer un jour en NBA.
Il y a cette jeune actrice encore inconnue à part de ses amis qui la suivent lors de ses représentations. Tout en discutant elle pense à son texte, se prépare pour ce soir. Parmi ces amis, l'un pense encore au plaisir de la voir jour, un autre ce dit qu'elle est dans une voie fermé.
Il y a ce jeune et sa camera, il filme tout ce qu'il voit et rêve un jour de présenter un de ses films dans une grande salle de cinéma.
Il y a cet écrivain amateur, un bloc de papier et un stylo pour seul compagnon dans l'écriture, plongé dans ses pensées à chercher une idée et la suite.


Et il y a toi. Toi ce rien qui pense à tout, ce tout qui ne pense à rien. Celui qui pense à la vie, à la mort, à l'amour, au sport, à des tas de trésors.
Aujourd'hui ou demain, quand tu prendras le tram, ici ou ailleurs, tu rencontreras peut être des gens comme ceux-là. Ne te moquent pas d'eux, car pour eux tu pourrais être un de ceux-là.
Le tram c'est un petit monde ; il faut de tout pour faire un tram.


Post-scriptum : Toutes ressemblances avec des personnes vivant ou ayant existés ne serait que pur hasard.
Post-scriptum bis : Toutes les pensées ne sont que le pur fruit de mon imagination.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
Re: Pensée(s) de Tram
Posté par matelotalo le 25/06/2006 11:34:19
Bravo messieur pour cet article car c'est exactement ce que je ressens quand je suis dans ce fameux tram en observant tout le monde, comme a mon habitude. (*) Pas mal rédigé aussi, j'ai beaucoup aimé en tout cas. (f)
Re: Pensée(s) de Tram
Posté par anthpny le 26/03/2006 00:02:54
bien sympa cet article, mais il me correspond pas car là ou j'habite tout est à 50 pas de chez moi, le lycée, la plage, l'église etc... etc... lol ;) sinon bravo le redacteur ^^
Re: Pensée(s) de Tram
Posté par slaykyo le 20/03/2006 10:35:21
Pour ceux qui aiment bien ce texte, j'en ai déjà d'autres disponibles sur ce site mais encore plus en réserves sur mon pc (une bonne vingtaine).
Bientôt disponibles sur ce site et sur mon blog
Re: Pensée(s) de Tram
Posté par ushiwa.sasuke le 20/03/2006 09:00:19
Vraiment Sympa !!!

Peu etre un autre texte de ce genre la prochaine foi...?
Re: Pensée(s) de Tram
Posté par banzaii le 19/03/2006 18:59:29
J'adooooore
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (19)
L'auteur : Xavier Slaykyo
32 ans, Montpellier (France).
Publié le 16 mars 2006
Modifié le 12 février 2006
Lu 819 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲