Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Père et fils

Un film qui enthousiasme tout le monde... Mais qui m'a pourtant bien déçu !


Léo, père de trois enfants dont deux ne se parlent plus depuis des années, va profiter d'un incident médical mineur pour tenter de ressouder sa famille : prétextant un grave problème cardiaque, il invite ses trois enfants à partir avec lui au Québec. D'incidents en quiproquo, le clan familial va peu à peu se retrouver autour du père...

Reçu très positivement par la critique et encensé par les spectateurs, le premier film de Michel Boujenah semblait être un très bon film français... Et pourtant, à la sortie de la projection, je ne peux m'empêcher de penser que cette oeuvre est largement surestimée !

La réalisation est réussie, et ceci est d'autant plus remarquable que c'est un premier film : Michel Boujenah enchaîne les moments d'humour et les passages plus intimes de façon fluide et le spectateur rentre facilement au sein de ce clan masculin et suit avec intérêt les aventures de ces hommes. Le rythme est plutôt lent, mais le scénario comporte suffisamment de surprises et de rebondissements pour captiver l'attention.

De même, le casting est de haut niveau : Philippe Noiret assure dans son rôle, tour à tour touchant ou manipulateur. Quelque soit son registre, il est très convaincant. De même, Pascal Elbé (également scénariste du film), dans le rôle du frère un peu paumé mais gentil avec tout le monde, est une très bonne surprise, mais il a un rôle central qui le met bien en valeur. Petite déception en revanche pour Charles Berling et Bruno Putzulu qui semblent un peu en retrait par rapport aux deux autres acteurs principaux...

La réelle déception vient donc du scénario, qui est beaucoup trop tiède, et n'ose pas aller à fond dans une direction : de l'humour, mais rien de franchement hilarant, de l'émotion, mais jamais profondément touchante, un peu de cruauté mais très superficielle... Bref, le film est un peu avare en sentiments. Le scénario est également très prévisible et malgré certains rebondissements, rien ne surprend vraiment le spectateur. Les personnages plutôt caricaturaux déçoivent également, et l'on sait d'avance quelles seront leurs évolutions "psychologiques" : l'un des frères est un patron d'entreprise, genre businessman qui délaisse la "vraie vie" : évidemment, il finira par se rendre compte que finalement, la famille, ça compte beaucoup ! Un autre paraît complètement largué dans sa vie, mais il se révèlera pas si bête que ça ! quand au père de famille, il apprendra que mentir, ben c'est pas bien...

Finalement, le film est surtout très politiquement correct, très gentil, limite niais. Le plus drôle, c'est quand même le fait que le père croit au départ que l'un de ses fils soit homo... Régulièrement dans le film, on le voit s'inquiéter pour ce fils jusqu'à ce qu'il soit bien rassuré à la fin lorsqu'il comprend que son fils a bien couché avec une québécoise durant son voyage : ouf ! il est pas pédé ! De même, un des fils (le paumé, forcément, celui qui a failli être homo) fume des joints en cachette : évidemment, le grand frère lui fait comprendre que c'est pas bien, avant de s'en fumer un à la fin (parce qu'en fait, c'est pas grave !).

Bref, "père et fils" est un film bien gentillet, mais loin d'être bouleversant. On ne ressort pas de la salle spécialement heureux, plutôt en ayant passé un bon moment mais qui ne laissera pas de trace. On aurait aimé un peu plus d'audace, que le réalisateur pousse plus loin son propos, et qu'il livre un film moins fade... Mon avis est assez différent de la plupart des spectateurs, mais le film ne m'a vraiment pas renversé...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
Publié le 18 septembre 2003
Modifié le 18 septembre 2003
Lu 586 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲