FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Permière fois

Hier soir, je me suis remémoré, je ne sais pour quelle obscure raison, ma première fois. Oui, je parle de sexe... Elle est pour moi, assezoriginalevoir étrange pour une première fois.


Ma mère travaillant au siège d'un fameux tour opérateur, j'ai eu quelques facilités (et c'est peu dire) à partir en vacances depuis mon plus jeune age. Il règnait parfois (chez les jeunes principalement) dans ces clubs de vacances un climat presque malsain; tout tournant autour des relations physiques (pas uniquement l'acte sexuel, du moins pas chez les 10/12 ans), il arrive naturellement des dérapages et des comportements que je qualifiraient de vicieux ou pervers. J'ai nombres d'anecdotes à raconter sur ce que j'ai pu vivre, voir ou entendre lors de mes nombreux séjours dans ces clubs, mais je vais ici me limiter à l'expérience qui a inspiré le titre de cette page.

Pendant les vacances d'été séparant mon année de seconde et ma première (j'allais sur mes 16 ans), je suis parti trois semaines en Martinique. J'y ai rencontré de jeunes vacanciers plutôt sympathiques mais j'ai surtout fréquenté deslocaux', notamment un jeune homme de 19ans, fils de gendarme mais gros consommateur de produits illicites et obsédé par la gente féminine. Je me débrouillais avec quelques amis du club pour les faire rentrer dans ce club pour touristes friqués.
Un soir, sa soeur de 16 ans l'accompagna. Je fus rapidement sous le charme, mais ma faible capacité à séduir, mestechniquesde drague puériles de l'époque se heurtèrent à la grande experience (pour son age) de la demoiselle en question. J'ai rapidement laissé tombé, perdu tout espoir. La soirée se finit, seul dans ma chambre, légèrementabattu (je ne trouve pas le terme adéquat), mais mon réalisme voir mon pessimisme m'avait préservé d'une trop grande déception. Je ne la revis que près de deux semaines plus tard. Ce soir là reste mystèrieux pour moi. Très rapidement, elle se montra très proche physiquement à mon égard. Sans même vraiment comprendre ce qu'il se passait, je me dirigeai vers ma chambre, accompagnée de cette charmante demoiselle, sans même avoir échangé le moindre baiser (ou bisou). Je me demandais ce qui allait se passer, si nous allions discuter ou nous embrasser... Je réfléchissais à des méthodes naives pour l'embrasser, mon seul objectif.
Je ne crois pas avoir imaginer un seul instant ce qui allait se passer, ce que ça représenterait pour moi. J'avais connu plusieursflirtssans jamais avoir osé espérer aller plus loin. Je suis resté absolument passif, ne réalisant pas tout de suite ce qu'il m'arrivait...
La manière dont cette expèrience s'est déroulés pourrait laisser croire unabus sexuel (je concède que le mot est trop fort), mais même si je ne réalisais pas vraiment, j'étais totalement consentant. Peut être que ma première relation sexuelle s'est bien passée parce que justement je n'avais pas totalement conscience, je ne réalisais pas ce que j'étais en train de vivre. En effet, étant d'un naturel anxieux, j'aurais sûrement connu les problèmes que nombres de jeunes hommes peuvent rencontrer lors de leur première experience sexuelle. Ce fut pour moi comme undéblocagequi m'a permis de ne jamais avoir de problèmes majeurs dans ma sexualité. Pourtant, notre rapport s'est fini dans la hâte avec un grand frère frappant à la porte en criant que leur père arrivait pour les chercher, mécontent de ne pas avoir vu ses enfants rentrés plus d'une heure après celle qu'il leur avait fixée.

Je n'ai jamais revu cette fille qui m'avait fait connaître les plaisirs de la chaire...

Je ne suis pas du tout déçu, elle ne représente rien pour moi, et ma vraie découverte du Plaisir sexuel est beaucoup plus récente, lorsque j'ai fait l'amour avec la personne que j'aime... Voilà la différence, avant je baisais (c'était bassement physique, je ne dis pas que c'était désagréable, mais c'est autre chose), maitenant, j'ai découvert ce qu'était faire l'amour...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Re: Permière fois
Posté par fleddy le 20/09/2005 09:35:24
C'est une premiére fois originale, tu as bien fait de la raconter, pour toutceux qui comme moi ont vécu une premiére fois classique... Trés bon article...
Re: Permière fois
Posté par dolittle le 16/09/2005 15:12:20
oui, je pensais qu'on comprendrait mais c'est pas grave : je ferai mieux la prochaine fois :)
Re: Permière fois
Posté par aurel339 le 16/09/2005 15:08:37
dolittle-->lol, avec l'explication, c'est déjà plus drôle...
Re: Permière fois
Posté par dolittle le 16/09/2005 15:07:14
ah je viens de remarquer que c'est toi l'auteur :)

et bien t'as fait une faute d'orthographe assez marrante... mais faudrait quand meme que tu nous parle un de ces jours de tes relations sexuelles avec les chaises... moi mon trip, c'est les panneaux de circulation.
Re: Permière fois
Posté par dolittle le 16/09/2005 15:04:21
aurel339 : différence entre la chair : on peut parler de la chair humaine, ou du plaisir de la chair...

et chaire : qui définit une chaise : ancien terme pour dire tout simplement "chaise", mais on continue a dire qu'on professeur a une chaire a l'université, ca veut dire que c'est un professeur.

Donc quand l'auteur évoque les plaisirs et les joies de la chaire moi ca me fait sourire, menfin c'est vrai que c'est en quelque sorte un humour d'élite : trop subtil pour etre drole :)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (9)
Publié le 08 septembre 2005
Modifié le 04 septembre 2005
Lu 1 823 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143