Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Petit poète, ou artiste de l'ombre

Petit poète, ou artiste de l'ombre, voilà le titre le plus approprié à cet article ... Pourquoi ? pour parler de la poésie comme exutoire, comme échappatoire, pour dire commence ça commence, pour expliquer quels en sont les tabous, pour vous parler de mon expérience. Alors la Poésie, ça vous tente ?


La poésie m'a beaucoup aidé, c'est par elle que j'ai fait passer mes émotions, mes sentiments, les choses les plus intimes de mon existence ; qu'elle soit triste ou heureuse, remplie de haine ou d'amour, l'écriture poétique permet de donner forme à nos ressentiments, de créer quelque chose de positif avec quelque chose de flou ... Quoi de plus beau que d'arriver à faire de la poésie son art de vivre.

Ainsi, la poésie m'a accompagnée et m'accompagne encore aujourd'hui, dans toutes mes peurs, parce que celui qui n'a pas de peur n'est pas humain, dans toutes mes joies, dans tous les moments de ma vie, je sais que je serais toujours en phase avec moi-même, parce que les mot se feront exutoire de mes maux ...

Je sais par expérience, qu'il n'est pas facile de comprendre les gens qui écrivent, de comprendre pourquoi ils parlent de choses tristes, teintées de mélancolies, pourquoi utilisent-ils ce mot-là au lieu de celui-ci, bref ... Je suis un petit poète comme je l'ai écrit une fois qui ne cherche rien, mais qui croit en un destin, c'est croire en une force transcendante qui me permet de passer les épreuves de la vie ...

Mais pour quoi se met-on à écrire, pourquoi s'exposer à soi ?


Un jour on commence à écrire ...

Mon premier poème était pour une fille, je ne vous raconte pas ça pour m'amuser, mais parce que la première fois, telle qu'elle soit est inoubliable, c'est comme pour faire l'amour, c'est un poème qui me semble presque parfait, selon moi, à mes yeux je veux dire ; le jour où j'ai écrit ce poème je ne sais pas pourquoi, je ne sais pas comment, mais c'est comme si ma main parlait pour moi, comme si mes sens s'aveuglaient pour laisser place à l'écriture de mes sentiments, comme si mon coeur agissait à la façon d'une machine à écrire, c'est un instant formidable, ou en relisant, tout redevient comme dans un rêve : il ne me manque aucun instant, aucune émotion de cette période où j'étais amoureux de cette fille, j'étais en 5°, et pourtant j'ai écrit quelque chose de simple, de touchant, qui, à chaque fois que je le lis me rappelle l'amour passé.

Alors l'écriture se divise, justement, entre ce qui est bon et qui nous donne la force de continuer (à quoi je ne sais pas ?) ; et puis ce qui fait mal, un rien, un tout, une parole, un mot, en fait tout ce qui nous agresse, toutes ces peines qui nous blessent. Et dans la poésie, on peut insulter joliment, on peut frapper doucement, c'est le meilleur moyen que j'ai trouvé pour évacuer ce qui me rongeait de l'intérieur ; et après c'est comme un grand vide, qu'il reste à combler ...

Mais la poésie a aussi son apparence, sa personnalité, jusqu'à maintenant vous aurez remarquer que je parle de la poésie comme d'un échappatoire, qui est donc universel, mais elle est en même temps subjective, par son contenu déjà, mais aussi par la façon dont chacun l'appréhende : certains écriront en vers libres, d'autres préfèreront la forme de l'alexandrin, un garçon parlera peut-être moins de ses amours, une fille plus de sa rupture récente, la poésie offre à l'Homme la possibilité de TOUT, c'est-à-dire qu'il peut tout dire, tout faire, rêver de l'impossible, renier le réel !

Mais quelle est donc cette tendance actuelle que tout le monde a à se cacher de l'écriture poétique ?


Poésie actuelle, ou tabou de ritournelle

La poésie aujourd'hui, est un peu vue comme un acte qui est seulement pour les filles ou les homosexuels, pourquoi avoir ce genre de préjugés ?!? C'est un peu comme, pour les garçons, toucher ou même détruire leur virilité que de parler de poésie ... Pour ma part, je suis un romantique qui aime la poésie, et le revendique, je ne vais pas étaler ma vie aux autres et pourtant je peux dire que j'écris ...

La poésie a changé de sens, à l'époque on prenait pour poètes ceux qui avaient une inspiration divine, et sans remonter jusqu'à l'Antiquité, je vous conseille de lire et relire des poètes comme Musset ou encore Rimbaud, qui sont des maîtres, des prodiges de la poésie ...

Tout ça pour dire qu'à l'époque, il y avaient quelques grands noms qui se partageaient le prestige de l'écriture poétique, et qu'aujourd'hui il y a beaucoup d'anonymes qui n'osent pas se dévoiler, qui ne savent peut-être même pas qu'ils écrivent (j'hyperbolle, c'est dans ma nature !) ...

Alors pour conclure, je pense que c'est important d'écrire, pour ceux qui aiment ça bien entendu, et même d'en parler à ses parents, à ses ami(e)s, à ceux qui sont nos proches, pour faire savoir ce qui se passe en nous ; et puis pour les autres, qui ne sont peut-être pas sensibles à la poésie, il suffit simplement d'accepter l'écriture comme une universalité d'un sexe à parole (j'aime cette tournure !!!).

Voilà le poème dont je vous parlais avant, autant vous le montrez, bonne lecture :

Fleur de sang

Je sens ton toucher,
Mais je vois couler le sang de ton coeur,
J'entends ruisseler le flot de tes pensées,
J'apprends à contempler cette fleur ;

Celle que tu es, et dont l'amour émane des pétales.
Ton pollen ne dégage pas une odeur,
Mais une flamme, une ardeur,
Elle n'est en rien un mal,

Mais s'incarne en frénésie du bonheur.
Je te vois, je te perçois, mais d'abord je laisse faire le sort ;
Ce sort qui active ma vie et fait résonner mes moeurs.
Car ma fleur de sang, c'est toi la fleur de mon coeur, le sang de ma flore.


Mieczyslaw (Nom d'artiste)

Amicalement Italo719
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
Re: Petit poète, ou artiste de l'ombre
Posté par italo719 le 29/03/2007 18:34:14
merci ... :-$

c'est effectivement un poème du coeur, et pour écrire en poésie je pense (je dis bien je pense) qu'il n'y ait pas forcément besoin de ces formes strictes que furent l'alexandrin, même s'ils portaient un aspect parfait de la poésie (que ce soit BAudelaire ou d'autres ...) ... La poésie contemporaine ne mérité qu'une chose laisser parler le coeur, divaguer dans un espace sans fin où seul la rêvberie a sa place ... Divaguer dans ce flot qu'est celui des pensées !!!

nastasia01 > je suis un inconditionnel de Lamartine et je possède plus d'une anthologie de poésie ;-)
Re: Petit poète, ou artiste de l'ombre
Posté par ushiwa.sasuke le 29/03/2007 10:56:45
ouais effectivement j'ai écris trop vite :S

veuillez m'en excuser ^^
Re: Petit poète, ou artiste de l'ombre
Posté par zeromantik le 28/03/2007 18:33:11
italo -> Je pense qu'ushiwa voulait en fait dire "coeur" :)

(Je pense...)
Re: Petit poète, ou artiste de l'ombre
Posté par italo719 le 28/03/2007 18:28:27
de kel cours tu parle ???
Re: Petit poète, ou artiste de l'ombre
Posté par ushiwa.sasuke le 28/03/2007 15:25:40
Article sympa et poême très beau je trouve, on voit que ca vient du cours

nastasia01 --> pas bien d'être jalouse :P
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (13)
L'auteur : Babar Italo
26 ans, Ziguouiguoui (France).
Publié le 23 mars 2007
Modifié le 11 mars 2007
Lu 1 227 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲