Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Phone Game

Un film intéressant, à voir pour la forme, mais qui déçoit par son fond, son histoire moyenne avec une conclusion très moralisatrice...


"Phone Game" est un film excitant... Son scénario aurait été lu par Hitchcock et aurait traversé les années sans que personne ne sache vraiment quoi en faire : un huis-clos qui se passerai intégralement dans une cabine téléphonique ! Et malgré des critiques partagées, l'exercice était assez original pour tenter l'expérience... Au final, le film se révèle être très intéressant dans la forme, même si l'on perçoit vite les limites du projet, mais c'est surtout le fond qui nuit au film, avec une grosse louche de morale à 2 balles...

Stu Shepard est un attaché de presse à qui tout réussit, et qui se donne les moyens pour réussir quitte à écraser les autres sur son passage... Au coin d'une rue de New York, il se rend dans une cabine téléphonique pour appeler une jeune comédienne qu'il essaie de mettre dans son lit... Et tromper sa femme par la même occasion ! Mais alors qu'il sort de la cabine, le téléphone se met à sonner : Stu décroche le téléphone et se retrouve en ligne avec un homme qui connaît tout de sa vie, et qu'il vise avec une carabine depuis une des nombreuses fenêtres des gratte-ciels alentour... Un chantage mortel s'engage entre les deux protagonistes.

Le film se passe donc bien intégralement dans une cabine téléphonique ! Mais le réalisateur, Joel Schumacher n'a pas hésité à faire un film très court, 1h20, afin de laisser le moins de temps mort dans son film, et d'intégrer de nombreux rebondissements pour ne pas baisser le rythme. La réalisation dynamique, avec l'utilisation intelligente d'images incrustées dans l'image plonge directement le spectateur dans le film, et ne le laisse pas souffler ! Bref, c'est speed, on ne s'ennuie pas une seconde malgré l'unité de lieu, et la réalisation est jolie ; dans la forme, le pari est globalement gagné !

"Globalement", parce qu'on sent quand même vite les limites de cet exercice de style : puisque le personnage ne bouge pas, il n'y a aucune action ! Tout le film repose sur des dialogues, certes bien écrits, mais qui peuvent saouler à la force... puisqu'ils ne s'arrêtent jamais ! Et comme les personnages sont plutôt stressés (normal, ils sont menacés par un psychopathe !), certains passages sont particulièrement saoulant d'hystérie... De même, certaines scènes semblent s'éterniser pour combler le film : ainsi, pendant un long moment, le tireur s'amuse à viser la femme de Stu, puis sa maîtresse, puis sa femme, puis sa maîtresse, puis sa... arg ! arrête !

Evidemment, le pari du film était audacieux, et ces défauts sont la conséquence presque nécessaire de cet exercice... Phone Game reste donc dans la forme une oeuvre quasi expérimentale, à voir par curiosité car ce type de huis-clos a rarement (jamais ?) été vu au cinéma et le film reste donc plutôt bien réussi.

A noter également, la prestation exceptionnelle de Colin Farrell, qui joue quand même durant tout le film avec un combiné scotché au visage, et avec quasiment personne pour lui donner la réplique ! Et pourtant, il se révèle tout à fait convaincant dans toutes les situations, et sur différents registres.

Le problème vient donc plutôt du fond du film... Si le scénario comporte certains aspects très intéressants, notamment le mélange de "torture" psychologique, d'humour et de cynisme du tueur, le mobile du tueur est d'un moralisme déprimant, et peut amener à controverse. En effet, si Stu se fait menacer de la sorte, c'est parce qu'il a passé toute sa vie à mentir aux autres... Hummmm, la menace semble un peu disproportionnée par rapport à la faute. Alors on attend la révélation finale, la faute de Stu qui pourrait justifier cette menace : manque de chance, la conclusion est bien décevante. Et le film se conclut sur une morale déprimante de bons sentiments : amour, altruisme, confiance en l'autre, entraide et solidarité, gnagnagna... on aurait aimé un final un peu moralisateur et gentillet !

Alors, la faute reviendrait-elle au réalisateur, capable du bon comme du pire (il a quand même réussi à couler la franchise Batman, grâce à Batman et Robin, fallait le faire !), mais dans un registre toujours polémique : que ce soit sur la peine de mort (le droit de tuer ?), la vengeance (8 mm), notre société fabricante de tarés (chute libre), quasiment chacun de ses films est sujet à controverse... Et dans Phone Game, même si rien n'est franchement horripilant, on peut être gêné par certains détails : le tueur se prend pour un dieu qui jugerait les bons et les méchants citoyens, et éliminerait les vilains !... Et il met sur le même plan les pédophiles, les patrons qui s'en mettent plein les poches sur le dos des petits actionnaires et les gens qui trompent (ou veulent tromper !) leur femme !! Et comme le film va à 100 à l'heure, tout ces petits détails sont balancés à la va-vite sans aucune justification. Bref, un peu de finesse aurait été la bienvenue...

Phone Game est donc un film intéressant pour voir quelque chose d'original et de rarement vu au cinéma, une expérimentation brillamment réussie dans sa forme, avec quelques défauts pardonnables. L'histoire, par contre, est, au mieux, très décevante et pas hyper originale, au pire, une leçon de morale à la con dont on se serait bien passée... Bref, un film à réserver aux gens curieux, qui veulent voir un film atypique.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Re: Phone Game
Posté par kapoue le 20/08/2004 07:54:12
Pour moi phone game es un tres bon film si c pa le meilleur de cet année. Un scénario génial, des acteur a ki on acroch bien et surtou c ke j ador parmi tou c es ke le méchan doi etre diplomer d 'harvard surment parce ke en voir son intéligence. C com les méchan d ocean eleven ou braquag a l italienne le genr de typ ki calcul tou, kon admir pour ce kil fai mai d un autre coter kon aimerai flinguer pk il es pa vraimen cool dan ses intention. Ce ki ma fasiner dan se film c ke le tueur ne tu ke 1 person dan le film (le patron du sex shop), ke les flic son des gro null, ka la fin c l abrutie du bronk ki se fai descendre a la plac du vrai tueur. La moralité de se film es pa mal j trouv c vrai Stu fo l avouer es un gro conar kon aimerai tous flinguer et le tueur es un genr de héro original méme si cependan schumacher ariv a nou persuadé ko fon cet idio ne mérit pa de mourir et on es tou bouch bée kan celui di tou hau la vériter. En gros phone game pour moi il n y a rien a dire: action, suspense, comic, anticipation et un peu sanglan koi de demander de mieu pour un film d'action.
Re: Phone Game
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:54:12
mais je m'énerve pas, tu sous-entends des trucs, donc j'essaie de me justifier (le but d'un article, c'est aussi d'ouvrir un débat, faut pas que tu te sentes agressé non plus... on va pas se prendre la tête pour un film de toute façon). Quant au fait que ma critique se rapproche de la presse spécialisée, t'as raison, c'est plutôt flatteur ;-)
Re: Phone Game
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:54:12
bon, on va être précis alors : phone game a été noté de 1 étoile (téléramam) à 3 étoiles (première) donc il y a eu énormément de critiques divergentes. "charlie's angels" va de 1 étoile à 3 étoiles aussi ! ce que je veux dire, c'est qu'avec une quinzaine de journaux différents au minimum qui font des critiques ciné, tout les aspects positifs et négatifs d'un film sont traités dans la presse, donc ça se retrouuvera forcément dans les critiques d'internaute. Et c'est pas parce que tu as un avis divergent, qu'il faut dire que ma critique a été pompée sur un journal : j'aurais encensé le film, tu ne me l'aurais pas reproché, alors que des journaux ont bien adoré phone game ou charlie's angels...
Re: Phone Game
Posté par cypher22 le 20/08/2004 07:54:12
"c'est qu'un film" ==> alors quoi, on ne doit pas le critiquer parce que c'est un film ?! y a un message, à partir de là, oui, le fond du film devient critiquable ! t'as le droit d'y adhérer, comme t'as le droit de le rejetter ! j'ai dit ce que je pensais du film, le pour et le contre, et effectivement, ça me gonfle de voir un film qui me dise "c'est pas bien de mentir dans la vie", "les hommes d'affaires sont des méchants comme les pédophiles", des trucs comme ça. d'un côté, ça passe vite effectivement, mais moi, ça m'a quand même fait bizarre... et j'en fais pas des tonnes, je dis juste mon avis (si tu avais lu mon article, tu aurais vu que la première moitié dit quand même que le film est brillament réalisé...). Quant à ton sous-entendu sur la presse spécialisée, j'ai vu suffisamment de films pour avoir mon avis perso (tu connais beaucoup de magazines qui défendent des films comme Charlie's Angels, ou Laisse tes mains sur mes hanches ?!) @+ !
Re: Phone Game
Posté par fanfan le 20/08/2004 07:54:12
entièrement d'accord avec le post précedent...
la critique ne fait que reprendre le credo d'une critique de la presse spécialisée qui trouve ce film trop "moralisateur", en effet. et alors?! c'est bon, le réalisateur passe un ou deux messages persos au cours d'une heure 20, pas la peine d'en faire des tonnes a ce sujet! combien de films font exactement la meme chose? avec phone game ce discours que vous trouvez si puritain glisse en douceur dans le scenario, avec pour "évangelisateur" le tueur. c'est vraiment la dernière chose qui m'a dérangé ds ce film!
et avant tout bertrand... C'est un film ! youhouuuuu !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (12)
Publié le 02 septembre 2003
Modifié le 02 septembre 2003
Lu 957 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲