Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Plaisir éphémère

Aujourd'hui de tout mon corps je cris mon désespoir, car l'âme ne peut souffrir seule, et les plaintes de mon corps souvent atténuent celles de mon coeur... Car oui, c'est bien mon coeur qui souffre, même s'il ne vient ici chercher vengeance ou âme à reprocher. De sa nature il ne peut que louer à jamais l'être aimé, et chercher quelquapaisement, jamais.


Ainsi la souffrance est universelle, et l'on dit que la partager peut l'atténuer... Alors la voilà, ma contribution, à effacer les peines du monde (!), je ne puis offrir que ces mots, car moi suis bien incapable de déverser le flot de mes sentiments,, non je ne puis refouler cette douleur, la laisser s'échapper la sentir couler sur mon corps, elle est à moi, je dois la garder, ne pas la montrer, ne pas la partager, à moi et moi seul... Mon repentir à moi, c'est de l'écrire, cette souffrance rampante, pour que d'autres la lisent, mais aussi (surtout ?) pour évacuer ce trop plein pestilentiel (mais parfois si doux, d'un ton amoureux parfois je le caresse [ ! ]) qui pourrit mon esprit et suinte dans toute mon âme, se diffuse de pores en pores et ne laisse derrière lui que le désespoir. Car si je puis écouter, encore que j'y sois de moins en moinsempreint', je ne peux déverser mon désespoir que par des mots, eux seuls me soignent, pour moi les paroles sont veines en non enclines à ce genre de chose... [Mais chacun y voit là sa philosophie des choses... ]. Sachez seulement que ceux-ci, ces mots qui allongent ma main d'une plume, sont sincères ; il ne s'agit pas ici d'aligner quelques mots et de joliment les aligner (quoiqu'à vous de juger), mais seulement de relater quelques principes quelques idées que diverses expériences ont en moi forgés. Il me reste tant à voir et si peu pour le faire, et si parfois j'aimerais plus vite me libéré, je le sais souvent le temps n'est point un allié...


Tant de regrets pour changer présent et parfois même (déjà !) le passé, et si peu d'espoir pour voir percer l'avenir... Aujourd'hui de tout mon corps je cris mon désespoir, car l'âme ne peut souffrir seule, et les plaintes de mon corps souvent atténuent celles de mon coeur... Car oui, c'est bien mon coeur qui souffre, même s'il ne vient ici chercher vengeance ou âme à reprocher. De sa nature il ne peut que louer à jamais l'être aimé, et chercher quelquapaisement, jamais.


Plaisir Ephémère

En ces temps troublés et ravagés,
De par temps de bénignes pensées,
Voilà pour mon âme triste et usée,
Une dernière raison de subsister.

Les yeux fermés, de tout mon corps étalé,
Dans le froid réconfort d'un lit douillé,
Je l'entrevois, Ô beauté exaltante !
Toi qui seule aujourd'hui me permet réjouissance !

Ô beauté, toi qui sème au hasard,
Sans réflexion, ni grand égard,
La joie et la tristesse de mon âme,
Ô triste injustice, pouvoir indigeste !

Passion traîtresse en on coeur
Tu déverse encoravec ardeur
Ce poison liquoreux, vaporeux [qu'est l'amour]
Et qui parfois, me semble si délicieux

Jusqu'à moi viennent alors,
Des images du désir, et bien plus encor',
Ton torse nu frémit sous mes caresses,
Et dans tes cheveux, ma main parait déesse.

Dans mes narines le parfum suave de tes lèvres,
Se diffuse, plus doux même qu'un rêve,
Me rend fou, et d'embrasser les tiennes,
Ô désir et autres pulsions génésiennes !

Mais voilà que ton parfum vite s'estompe,
Et de ton odeur d'Ange, il me reste la triste réalité,
Je reste seul et voit ainsi s'échapper
Cette toison de plaisir rêvé et tant désiré,
Qui depuis quelques temps m'a tant rongé.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
Re: Plaisir éphémère
Posté par ferrand61 le 23/06/2006 18:44:25
Elle a passé les "tests" cul, intello, goûts ( culinaires, vestimentaires, TV, etc ), exotisme ( la femme-muse-inspiratrice-surprenante ), fric, bonus? Plus tes "tests" vont dans le détail et sont sélectifs, plus les femmes, qui passent ses "tests" se distinguent ( par leur rareté ) et sont valorisées ... Hélas, pour séduire les femmes, nous devons nous résoudre à paraître "peut-être" intéressés, un peu trop à notre aise avec elles, comme si on pouvait s'en passer, sinon il n'y a plus de suspense, pour elles, on baisse les armes et, quelque soient nos dons et talents, on devient ennuyeux.
Re: Plaisir éphémère
Posté par ferrand61 le 23/06/2006 12:38:16
Elle a passé les "tests" cul, intello, goûts ( culinaires, vestimentaires, TV, etc ), exotisme ( la femme-muse-inspiratrice-surprenante ), fric, bonus? Plus tes "tests" vont dans le détail et sont sélectifs, plus les femmes, qui passent ses "tests" se distinguent ( par leur rareté ) et sont valorisées ... Hélas, pour séduire les femmes, nous devons nous résoudre à paraître "peut-être" intéressés, un peu trop à notre aise avec elles, comme si on pouvait s'en passer, sinon il n'y a plus de suspense, pour elles, on baisse les armes et, quelque soient nos dons et talents, on devient ennuyeux.
Re: Plaisir éphémère
Posté par artifex le 23/06/2006 09:19:59
Merci beaucoup pour les compliments :-$

@ miroon : hélas oui, même si souvent on prend un certain plaisir à se remémorer ces moments là, il persiste une souffrance, et elle perdure, malgré le temps... Peut être un jour ...
@ ferrand61 : firstly, je répugne à ce qu'on tienne à me faire rentrer dans une catégorie ... Chacun est, comme il le souhaite, et pas forcément comme d'autres. Ensuite, pour répondre à ta question de façon plus ciblée, non je ne pense aps faire partie de 'ces mâles super rafinés' ... j'ai seulement aimé, un jour, comme je n'avais jamais aimé, mais pas de cet amour qui souvent aujourd'hui se dit seulement désir, non pas qu'alors il soit absent, mais qu'il existe un pudeur, un respect, une admiration, une humilité, oui, ce que sans doute tu assimile à ton 'raffiné'.. sache que chaque rencotnre est unique, mais ecrtaines sont plus magiques que d'autres .. et alors, pour celles là, les mots qui viennent sont 'conservateurs', pudiques ... ce que sans doute toi tu appelle 'raffinés' ... j'espère avoir répondu à ta question :)
Re: Plaisir éphémère
Posté par ferrand61 le 21/06/2006 12:30:47
Tu fais partie de ces mâles raffinés supersélects, avec des tests d'évaluation du conjoint hyper sévères, qu'une seule fille passe une fois tous les siècles?
Re: Plaisir éphémère
Posté par ushiwa.sasuke le 21/06/2006 09:00:58
C'est vraiment très beau ! Bravo !
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (7)
L'auteur : AnnÔ Nhyme
27 ans, Albi (France).
Publié le 18 juin 2006
Modifié le 05 juin 2006
Lu 1 258 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲