Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Pour le mariage homosexuel

Tolérons le mariage de tous ceux qui souhaitent s'unir, quelque soit leur sexualité.


Nous avons tous rêvé du grand jour, du jour de notre mariage. Nous nous sommes tous imaginés en robe blanche ou queue de pie pressentant la joie que ce plus bel événement de notre vie nous apportera. Cependant certains parmi nous sont privés de ce rêve.


Les faits

Auparavant, on considérait l'homosexualité comme une maladie ou une anomalie, mais de nos jours aucune organisation majeure d'Occident ne considère l'homosexualité comme une maladie ni un sujet d'intervention en tant que tel.
Donc, aujourd'hui, la démocratie offre à toute personne la possibilité de choisir et pratiquer son orientation sexuelle. Cependant, cette liberté est incomplète. Dans la majorité des Etats, à l'exception des Pays-Bas, Belgique, Espagne, Canada, Massachusetts et Afrique du Sud, les homosexuels n'ont pas le droit de se marier.


Les arguments

En effet, selon la constitution des droits de l'homme, TOUS LES HOMMES SONT EGAUX : c'est fondamental. Donc tous les hommes devraient avoir les mêmes droits. Mais les homosexuels n'ont pas le droit au mariage. Ainsi, la loi se contredit elle-même. Il n'est pas logique que tout le monde soit égal, mais qu'une partie de la société n'ait pas un droit que les autres ont !


En réalité, ceux qui sont contre le mariage homosexuel ne font que semblant d'être en conformité avec les principes démocratiques. Ils disent que c'est la majorité qui doit décider pour l'ensemble (très bien) et ils en tirent comme conclusion que ce sont les hétérosexuels doivent décider pour les homosexuels (faux). Certes, les hétérosexuels sont majoritaires, mais les homosexuels et les hétérosexuels sont deux groupes qui ne doivent pas décider l'une pour l'autre. Ce n'est pas aux chinois de déterminer les droits des français parce qu'ils sont plus nombreux. Alors c'est à la majorité des homosexuels de décider pour l'ensemble des homosexuels et à la majorité des hétérosexuels de décider pour l'ensemble des hétérosexuels. Non ?


Ce débat est en effet assez étrange quand on y pense, car en réalité, on ne devrait même pas se poser la question du droit au mariage parce que si deux personnes adultes et consentantes s'aiment, elles et elles seules doivent être libres d'en décider. S'est-on déjà interrogé sur le droit au mariage hétérosexuel ? S'il existe un mariage qu'il soit accessible à tous, ou alors supprimons le complètement. C'est le principe de l'égalité. Donc on peut interpréter cette interdiction comme étant une pénalisation suite à une discrimination. Ce qui est très contradictoire avec la devise nationale "Liberté, Egalité, Fraternité" de la France qui pourtant n'autorise guère le mariage homosexuel.


Ah oui, bien sûr, le pacs. Alors le pacs, c'est à dire le pacte civile de solidarité est un contrat conclu entre deux personnes pour organiser une vie commune. C'est ce qu'on propose en France aux homosexuels. Certes, le pacs est une sorte d'union, mais ce n'est qu'un minable compromis que l'on a dû faire afin de ne pas être obligé de permettre le mariage, car il n'existe pas d'arguments juridiques pour l'interdire. Le pacs n'offre pas les mêmes garantis que le mariage. Premièrement la disparition complète de la notion de fidélité ôte du pacs toute image du vrai amour. Deuxièmement, les pacsés n'ont pas autan de droits que les mariés. Et puis s'unir en signant un papier au tribunal n'a rien d'émouvant ni de mémorable. N'oublions pas que les gays et les lesbiennes ont un cœur, eux aussi... Le pacs n'est pas un vrai mariage.


Or, qu'est- ce le mariage ? Dans un dictionnaire on lit la définition suivante. Le mariage est une union à durée indéfinie qui ne s'achève qu'avec le divorce ou après le décès de l'un des conjoints. Cette union peut être civile lorsqu'elle est actée par un officier d'Etat civil mandaté par l'État ou religieuse lorsqu'elle est actée par le prêtre d'une religion.
Depuis la fin du XIXe siècle, le mariage n'est plus un acte religieux. Ce fait résulte d'une tendance à la séparation entre les pouvoirs de l'Eglise et ceux de l'Etat dans les sociétés occidentales. Pourtant, l'interdiction du mariage homosexuel repose sur des préjugés religieux. Les objections de l'Eglise, toutefois, n'ont aucune valeur dans une société laïque. Donc même si les institutions religieuses ne tolèrent pas le mariage entre deux femmes ou deux hommes, il n'y a pas de raison d'interdire le mariage civil de ces couples. Il existe bien des homosexuels qui ne sont pas religieux et il n'y a aucune raison pour qu'une institution à laquelle ils n'appartiennent point ait une autorité sur eux !


Regardons la situation d'un autre côté. Un mariage civil est déjà un vrai mariage, mais il est vrai dans un sens législatif. Alors que sur le plan moral et spirituel, le mariage religieux est incomparablement plus majestueux et inestimable grâce à sa symbolique.
Les deux raisons principales pour lesquelles le mariage religieux est interdit aux homosexuels sont la procréation et le "contre la nature".
Et là nous sommes obligés de rappeler qu'il existe un grand nombre de couples hétérosexuels mariés religieusement et qui n'ont pas d'enfants. Si la procréation était fondamentale pour le mariage il faudrait peut-être faire jurer chaque couple qui se marie à l'Eglise qu'il aura des enfants ? Et le mettre en prison s'il n'en a pas ?
Ou alors on dit qu'un tel mariage serait contre la nature. Mais construire des bâtiments est également contre la nature, n'est-ce pas ? Porter des vêtements, des chaussures, utiliser un ordinateur ou un téléphone ; tout cela est contre la nature ! Si on vivait dans un monde "naturel", on serait tout nus dans l'herbe en train de se gratter la tête et écouter les oiseaux... Et puis qui pourrai définir ce qui est naturel ou non, puisque le monde ne cesse de se métamorphoser. Et il ne faut pas oublier qu'une telle remarque est raciste, car elle juge l'homosexualité et non pas le mariage homosexuel.


Une autre raison est liée à l'adoption. En général on pense de la manière suivante : si on permettait aux homosexuels de se marier, on leur permettra bientôt d'adopter, mais la sexualité des enfants sera influencée par celle des parents. Non ! La sexualité est prédéfinie, elle ne résulte pas de l'analyse des circonstances qui nous entourent, mais elle est innée. Et CHAQUE HOMOSEXUEL QUI EXISTE SUR TERRE EN EST LA PREUVE. Car puisqu'il existe, il a forcément eu des parents hétérosexuels. Mais comme il est homosexuel, il n'a donc pas été influencé par l'hétérosexualité de ses parents.


Conclusion

Il faut savoir s'adapter à son époque. Et attention, par la nous ne visons pas une adaptation à l'homosexualité en tant que telle, étant donné qu'elle coexiste avec l'hétérosexualité depuis l'Antiquité, mais une adaptation à l'égalité et à la liberté de tous. Soyons donc ouvert d'esprit, acceptons donc notre réalité et adaptons-nous à celle-ci : à l'égalité, à la liberté. Tolérons le mariage de tous ceux qui souhaitent s'unir, quelque soit leur sexualité.


Me contacter

Rossana_lyl@hotmail. Com
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (33)
Re: Pour le mariage homosexuel
Posté par didine190 le 11/10/2011 00:12:17
L'argument de "tous les hommes sont égaux", quoi qu'on en dise, on ne naît pas tous égaux. Cet argument, à mon sens, ne tient pas debout : Va dire ça au petit enfant qui meurt de faim en somalie, tu vas voir s'il te répond que tous les hommes naissent égaux.

L'une des finalités du mariage est les enfants. Si nous autorisons le mariage aux homosexuels, cela va de paire avec l'adoption ( Et ce n'est pas confondre le mariage et l'adoption !). Je ne doute pas qu'un couple homosexuel puisse apporter sans doute autant d'amour à un enfant qu'un couple hétérosexuel mais plusieurs problèmes se posent :

- Un couple homosexuel ne peut pas (humainement) avoir des enfants, c'est CONTRE NATURE. Dans un couple hétérosexuel, il y a un père, souvent là pour fixer les limites et une mère pour les compenser (D'ailleurs, les plus grands psys le disent, bien que je ne pense pas qu'ils aient la science infuse). Imaginez une petite filles avec deux papas. Elle ne pourra jamais avoir une relation aussi complice (Je parle des moments que nous avons tous partagé avec une mère : Problèmes de filles, sexualité etc). Certes, un père peut essayer de comprendre mais il ne remplacera jamais une mère qui est tout pour un enfant... Je pense que c'est à force de tout vouloir changer que le monde part "en vrille".

Par ailleurs, le cursus scolaire est déjà assez difficile pour un enfant. L'adoption n'est déjà pas facile non plus pour lui (Combien de parents se sont pris à la tête "De toute façon, vous n'êtes pas mes vrais parents"). Ajouter à cela le fait qu'ils soit homosexuels...

Par ailleurs, un certain nombre d'adoption en France est autorisé par an. Il y a donc des milliers de parents hétérosexuels qui rêveraient d'avoir un enfant et qui ne le peuvent pas...C'est un autre débat mais je pense qu'il faudrait déjà le régler avant de parler d'adoption pour les homosexuels.

D'autre part, il nous ai tous arrivé de surprendre nos parents en train de faire l'amour. Imaginez un enfant surprendre ses parents homosexuels pendant l'acte. Je ne dis pas que ce dernier deviendra homosexuel. Je dis simplement que cela risque d'être vachement destabilisant pour lui..

Je n'ai rien contre les homosexuels, ils peuvent faire ce qu'ils veulent de leur côté, mais qu'ils n'engagent personne dans leurs histoires, et encore moins un enfant (Oui c'est triste un enfant orphelin mais si l'on règlait déjà le problème de la limitation en terme d'adoption, cela règlerait déjà bien des choses...)

Ainsi, je ne pense pas que les homos doivent avoir les mêmes droits que les hétéros. Je suis désolée mais un couple homosexuel n'EST PAS et ne sera JAMAIS un couple hétérosexuel, et cela, que nous le voulions ou non.
Re: Pour le mariage homosexuel
Posté par kakita pipota le 20/10/2007 20:44:24
Je suis choqué par le sous-titre qui stipule "tolérons le mariage de tous ceux qui veulent s'unir"

qui laisse sous-entendre que les mariages de conjoints même sexe ne sont pas légitimes ou normaux, mais il faudrait les "tolérer". J'aurais écrit "acceptons le mariage tous ceux qui veulent s'unir". Il s'agit là d'avantage d'une question d'acceptation que de tolérance.
Re: Pour le mariage homosexuel
Posté par po[g]o le 04/09/2007 21:09:20
"pogo, tu peux pas commencer ta reponse aux contre-arguments des chaminou avec "en tout cas"... "

J'ai voulu que des arguments s'affrontent et pas seulement dans un seul sens, j'ai pris aucune prise de position personelle, donc j'ai eu ce que je voulais, pas besoin que j'en rajoute inutillement pour ma part ^^
Re: Pour le mariage homosexuel
Posté par elava le 04/09/2007 20:42:22
j'étais justement prudente avec la pédophilie que je n'avais pas cité au premier abord :) je veux dire par là que ce n'est pas à exclure, mais le débat est à approfondir et je n'ai pas envie ( pour l'instant) de m'engager en terrain glissant sur lequel je ne suis pas certaine de ma propre opinion :) mis en ce qui concerne la zoophilie: l'animal n'est pas obligé de dire avec des mots qu'il est d'accord, vu qu'il ne peut pas! mais il peut bien le signifier autrement. de plus on peut aussi se demander si, au vu de ce que l'homme a déjà fait aux animaux ( rien que mettre des oiseaux en cage, des chiens en laisse et des chats en appartement!) et qu'ils sont au final pas si malheureux (je ne parle pas des oiseaux, parce que ça, je le pense pas et ça m'énerve rien que l'idée), alors zoophilie ou pas, je pense pas que ça va plus les traumatiser les animaux! c'est juste que l'être humain a une haute idée de son espèce et qu'il considère comme dégradant de savoir que d'autres pourraient préferer les animaux ^^
mais dans tous les cas, je ne met pas les homosexuels sur le même plan que ceux-là. Si je les citais, c'est parce que je prends la liberté sous toutes ses formes très au sérieux. Voilà pourquoi, en ce qui me concerne, l'homosexualité, c'est très clair, c'est très facile, il n'y a même pas à se poser la question, pas de débat à approfondir justement: quelle drôle d'idée de ne pas considérer ça comme allant de soi ( enfin pas moins allant de soi que l'hétérosexualité ^ ^) .
Repoces a ceux qui ont commente mon article
Posté par rossana le 04/09/2007 19:50:22
chaminou, je te remercie pour tes comentaires, tu defends ma these un peu a ma place (j'avais pas la possibilite de visiter le site juste quand mon anrticle a ete publie...)

pogo, tu peux pas commencer ta reponse aux contre-arguments des chaminou avec "en tout cas"... p.s. je sais qu'en Belgique c'est autorise, je l'ai cite dans mon article.
En fait si un enfant est adopté par un couple homosexuel, il serait influencé, oui. Pourtant pas par ces tuteurs, mais par les commentaires souvent blessants des autres enfants parce que nombreux sont ce qui sont élevés dans l’intolérance et non dans le respect du choix de chacun. Certains mots peuvent créer une telle douleur, que l’enfant pourrait souffrirait en long termes indirectement en cause de la sexualité de ses parents adoptifs.
Uniquement si la société parvient à s’extraire de sa propre arrière-pensée dont elle n’est souvent pas consciente, le monde saurait ouvrir à des milliers d’enfants la porte vers un abri ou les accueillants essayeront du moins, de faire la vie de ces enfants un peu plus signifiante et belle. Et c'est justement ce que j'essaye de faire compredre aux gens: si l'homophobie disparait ce gros probleme de l'adoption arraitera; mais si l'homophobie continue d'exister ce probleme de "moqueries" (qui va faire les enfants se sentir mal, va les isoler etc.) se developpera et cela donnera (ou plutot augementera) un bon arguments contre les homosexules ET contre l'adoption. Plus ca se pratique librement, plus ca fait rentrer dans l'esprit des gens que c'est normal (ce qui supprimerai t la question du mot "normal"), plus on arrete de se moquer, puis ce n'est plus un probleme.


joeyknot, c'est justement ce ke je dis dans l'article, le mariage n'exige pas forcement les enfants:
"un grand nombre de couples hétérosexuels mariés religieusement et qui n'ont pas d'enfants. Si la procréation était fondamentale pour le mariage il faudrait peut-être faire jurer chaque couple qui se marie à l'Eglise qu'il aura des enfants ? Et le mettre en prison s'il n'en a pas ?" (et c'est pas seulement pour le mariage religieux)

elava, je suis pas tout a fait d'accord avec ce que tu dis, ne mettons pas dans le meme sac l'homosexualite avec la pedophilie, la necrophilie etc. Dans le cas de l'homosexualite les deux partenaires peuvent dire "oui" a ce qu'ils font. Par contre un animal ne peut pas donner son avis, un enfant peut donner son avis (physiquement) mais il n'est pas encore assez concsient de ce qu'il dis ou fait, un enfant change d'avis tout le temps etc... Le cas du necrophile est interessant, si la personne est d'accord que quelqun profite de son corps apres qu'elle soit morte - j'ai rien a dire contre.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (33)
L'auteur : Rossana Fol..
27 ans, Vienne (Autriche).
Publié le 25 août 2007
Modifié le 07 août 2007
Lu 18 328 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲