Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Pourquoi tant de haine ?

En marge de la société, voilà comment je me consume...


La haine du genre humain, la misanthropie, tous les regards sont assassins, tout le monde vous regarde de travers pensant tant de mechanceté sur vous, vous vous sentez petit, en marge de ce monde d'ingra, mais vous avez envie de voulez lever, de crier au monde combien vous le haissez pour qu'enfin il comprenne que vous n'etes pas alaise dans son interieur, mais le monde ne comprend rien, il n'entend rien, il ne veut pas entendre, alors vous le haïssez encore et toujours plus fort, et vous vous demandez pourquoi vous etes là, pourquoi on vous a infligé la vie, pourquoi on vous a mis sur cette putain de planete que vous haïssez tant, et là, la question se pose en vous, la question, dois-je rester, ou dois-je m'en aller, le doute persiste, vous ne trouvez pas de solution, vous etudiez les 2 cas possibles, pesez le pour et le contre, mais toujours pas de reponse, le doute persiste, le futur, quand est-il du futur ? Le monde ne changera-t-il pas ? Ne trouverais-je jamais une place dans celui-ci ?

Devrais-je mettre immediatement fin à mes souffrances qui me rongent depuis l'enfance ou continuer à observer cette société s'enfoncer sur elle-même, car cette société ne s'ouvre effectivement pas, elle se referme sur elle meme, de plus en plus, et vous etes de plus en plus en marge de celle-ci, pourquoi ne pas aller droit au but, sans meme lire "1000 façons de ne pas se rater", pourquoi attendre encore attendre, le monde ne changera pas, et vous ne changerez pas le monde, alors vous montez marche par marche, à chaque marche vous vous posez la question, et marche par marche vous montez, montez toujours, montez encore, jusqu'à la dernière marche, la marche où vous devez repondre enfin à la question, vous regardez le sol, vous l'observez, vous regardez le ciel, il est gris comme votre esprit, vous comtemplez ce gris, vous vous y plongeais, et vous abaissez la tête vers le sol, vous soufflez un coup, rien à faire vous etes bloqué sur la dernière marche, figé, vous décidez de vous reposez sur cette marche, navigue alors dans votre tête la question, mais la décision n'est toujours pas là...

Les neurones surchauffant, une réponse à la question semble inexistante, vous vous levez, regardez une dernière fois le sol... Et vous descendais de la dernière marche, marche par marche, le peut être incertain comme pour les monter, à chaque marche vous vous demandez si redescendre était le choix à faire, et à chaque marche un sentiment de regret vous laisse perplex, mais vous continuez à descendre, perspicace vous vous retournez sans cesse vers cette derniere marche, la marche qu'il fallait franchir pour mettre un terme à votre haine persistante mais que vous n'avez pas franchit, preuve qu'il reste sans doute une infinément petite miette d'espoir en vous, maintenant vous vous demandez quand est-ce que cet espoir restant va s'épuiser, vous savez que cela ne va pas tarder car vous etes arrivé à la derniere marche, mais vous continuez à descendre respirant fort un air qui ne vous oxygene guère, vous repensez à votre vie dans ce monde tant haït au fond de vous même et vous vous retournez une derniere fois avant de poser peut être à terre, peut être qui tremble avant de toucher le sol, un moment de reflexion et ça y est vous etes sur Terre, cette putain de Terre pour laquelle votre affection est inexistante, de retour dans ce monde, vous levez la tête et observez la derniere marche, puis le ciel, encore la marche, toujours ce gris ciel, enfin le sol sur lequel vous avez le peut être posé, un bout de macadam empestant l'homme, et c'est sur ce macadam que vous marchez afin de rentrer, pas chez vous mais chez vos parents qui se passeront de commentaires, vous regagnez le lieu qu'on a nommé votre chambre, immédiatement vous pensez à écouter un morceaux mélancolique qui vous fera percévérer dans votre "depression", mais vous savez que vous aimez cela au fond de vous même, vous savez que cela de vous dérange pas d'être plongé dans un état mélancolique profond que vous pourriez presque qualifier de tragique, et oui c'est pathétique, vous le savez et vous continuez, vous savez que demain ne sera pas meilleur, et vous savez pertinemment que demain vous remonterez, marche apres marche, juqu'à la dernière où vous vous poserez mainte fois la question, juqu'au jour où le peu d'espoir qui vous restait ne sera plus, et là enfin, la question n'aura plus de raison d'etre posée, vous ne le pourrez même plus, vous ne serez plus.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Re: Pourquoi tant de haine ?
Posté par mme meuble le 20/08/2004 07:48:09
bravo!
Re: Pourquoi tant de haine ?
Posté par liguiat le 20/08/2004 07:48:09
franchement ton texte barde!
j'en est rarement vue des comme sa! j'ai l'impression qu'on a dicté ma pensé!
sérieux, ta trop barder la dessus! bravo!
mé comme a dit mylene, y fo qu'en même se dire que si on est arriver la ou on est maintenant, ben c'est un signe le l'ame du monde!et fo reussire a vivre sa vie a pleine dents...
Re: Pourquoi tant de haine ?
Posté par mylou le 20/08/2004 07:48:09
c marrant, on dirait ce que je pense... Moi aussi je suis "legerement" en margepar rapport à notre société... c'est vrai, combien de jeune fille de 20 et 1m53 qui parressent si fragiles ont 19 piercings et 3 tatouages? combien parmis elles refusent de ressembler à tous les autres? combien ont des iddées bien arretées? bin franchement je pense etre la seule.. ma vie est peut etre pourrie parceque je suis exclue des autres, mais franchement, c'est surmontable... J'ai vecu pas mal d'epreuves depuis que je suis née et si je m'en susi sortie, ça veut ptet dire que ma vie mérite que je la vive pleinement jusqu'au bout....
Re: Pourquoi tant de haine ?
Posté par someone else le 20/08/2004 07:48:09
ohohoh ! et quel chance ?! celle de vivre entouré d'hypocrites égoïstes et matérialsistes ? un monde où tu ne fais que te plier aux ordres que l'on te donne ? passez 16 obligatoirement a apprendre des conneries, pour pouvoir avoir un boulot pour pouvoir bouffer et avoir un toit, et croire enfin qu'on est heureux ? Wowo excuse-moi... je n'avais pas vu la chance que j'ais...
Re: Pourquoi tant de haine ?
Posté par someone else le 20/08/2004 07:48:09
ton article esttop trop juste ! Je pense trop comme toi ! La seule raison qui me fait garder un peu d'espoir c la peine que je ferai a ma famille, si je n'étais plus...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (5)
Publié le 25 septembre 2002
Modifié le 25 septembre 2002
Lu 1 151 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲