Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Psychose, ou les huit victimes du punk drogué

La transe infernale d'un punk drogué qui pète un cable et descend foutre la merde dans la rue avec son calibre 12 chargé à bloc... Violence ? Vous avez dit violence ? Ajoutez à ça une bonne dose de cynisme et d'humoir noir.


Merde !

J'ai oublié d'acheter ma drogue pour m'en foutre plein le nez... Fais chier comment je vais faire pour me shooter ?

La colle ? Non pas assez d'effet pour un habitué de la coke... Je suis dans la merde, je tremble et j'ai chaud.

Oh la vache, puis ma salope de copine qui a sniffé ma dernière ligne tout à l'heure. Pourquoi elle a fait ça cette salle profiteuse à la con qui traîne avec moi que pour s'en foutre plein la gueule, que ce soit avec la coke ou ma queue ? Sans doute pour me dégoûter davantage de sa sale tronche de boxeuse écrasée... Je vais la flinguer !

Merde, merde, merde, merde, merde et merde. Je vais tous les niquer ces connards de merde...


Il est où mon fusil ? Il est où putain ? Ah le voilà, il est chargé ? Nickel...

Je descends dans la rue avec un calibre 12 chargé à bloc pour dézinguer un tas de connards qui ne méritent pas de vivre. Ce que je fais dans mes tripes à la coke, je vais le faire en vrai pour une fois !

Tiens le clodo du soir, espoir ? Boum dans sa sale face d'alcoolo pourri... Première victime !

Je remonte la rue vite fait, une voiture braque ses phares sur moi, et boum dans le pare-brise qui lui explose à la gueule (il en a plus avec la charge de calibre 12)... Deuxième victime !

Encore des participants ? Ouais, trois rues plus bas, un couple de petits vieux qui traîne les pieds et qui ne m'a pas vu. Je braque, vise et les aligne comme jamais... Boum, boum... Leurs torses pètent et des têtes curieuses apparaissent aux fenêtres des appartements ornant la rue... Troisième et quatrième victime !

Quel pied putain ! Mon front est en sueur, je tremble.

Des sirènes de police se font entendre à quelques centaines de mètres. Je flippe et tremble de plus en plus. Heureusement, la gueule de boxeuse habite juste à côté.


J'y suis ! Elle va y passer la salope. Je rentre chez elle comme si de rien n'était. Elle est là, devant moi, défoncée sur le canapé. Je prends de la coke, la baise, jouit et lui fait péter la tête pendant son orgasme. Elle comprendra que demain qu'elle est royaume de Dieu... Cinquième victime !

Il me reste sept cartouches, qui je vais niquer avec ça ? Les sirènes s'accentuent et tournent dans les parages sans savoir où je me planque. Une des voitures passe dans la rue, boum, boum, deux balles alignées dans chaque gueule de flic. La voiture s'écrase contre un poteau électrique... Sixième et septième victime !

Je descends. Arrivé dans la cage d'escalier au RDC, une voiture de flics passe, me voit et s'arrête. Les flics sortent et me braquent avec leur Beretta... Merde, je me mets à genoux, pose la crosse du fusil au sol en bloquant le canon sous mon menton et pose mon pouce sur la détente.

Boum... Huitième victime !
L'auteur : Thomas Frick
30 ans, Thonon-les-bains (France).
Publié le 18 septembre 2006
Modifié le 23 juillet 2006
Lu 1 703 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲