Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

"Qu'est-ce que le Gothique ?" ou encore "Le mouvement Gothique"

Vous en êtes encore à vous demandez ce qu'est un "Gothique" ? Ce groupe de personne mystique, qui s'identifie très facilement, mais qui est pourtant très difficile à définir ? Et bien, laissez se reposez votre ami Google : vous êtes au bon endroit !


Il existe dans les comportements de chacun, des distinctions autant sur un plan physique et esthétique que moral. On donne des noms à ces distinctions, ces mouvements sociaux et comportementaux, l'un d'entre eux ce nomme le mouvements gothique.
D'abords un mouvements artistique architecturale représenté par de nombreuses églises et autres monastères, le mouvements gothique c'est ensuite transmis, toujours d'un point de vue artistique, à la gente humaine. Le port de tenues de style " gothique " est donc apparue petit à petit, cependant légèrement modifié en certains points.
Effectivement, ces tenues reposent principalement sur le contraste du noir des tissus, et du blanc de la peau et puis ensuite sur le détail, la finesse des contours et de la posture...
Nombre de personnes définissent le mouvement gothique en s'arrêtant simplement à ce qu'ils voient. L'apparence est pourtant le parfait reflet du psychisme de chacun...
(Psychisme : Définition)
Le psychisme qualifié de " gothique " n'est pas quelque chose d'universel, et chacun en possède une version différente. De manière générale c'est la représentation de ce que l'on est et on plus profond de soi-même. Représentation de soi-même par soi-même, donc. Littéralement, c'est à dire qu'un "Gothique" est, à proprement parlé et pour toujours, un "Gothique". Rien de plus logique et pourtant couvrant une étrange complexité. Il existe plusieurs représentation approximatives et des mélanges entre-elles ne sont pas impossibles, voir carrément probables...


La tristesse

La première représentation possible est celle qu'on pourrait nommer tout simplement " La tristesse ". La difficulté d'intégration à la société actuelle provoque chez certaines personnes une culpabilité. Une culpabilité qui provoque un chaos intérieur empli de milliers de questions sur soi-même. A l'issue de ce chaos le sujet peut panser ses plaies en reconstruisant son être, en se fermant totalement au monde extérieur, ici le terme de geeks, nerd ou nolife peut-être abordé, mais avec parcimonie. Le sujet peut aussi se percuter avec encore plus de violence à ce qu'ils rejetait auparavant (l'Autre) et ainsi, peut-être, cela entraînera un déclic, souvent imprévisible et imperceptible.


La rage

La seconde représentation possible est celle de " La rage ". Une période de rejet totale du monde entier sans aucunes nuances. Accompagnée le plus souvent par des idées
politiques à tendances anarchiques, puisque c'est la société tout entière qui est contestée. Le sujet est alors tourné vers tout ce qui va à l'encontre de la société actuelle.
Consommation de drogue, musique " rebelle ", alcool...
Profiter de la vie sans tenir compte que ce qui les entoure, qui est, au passage, vieux, délabrer et très sensiblement "moisit".



La désorientation

La troisième est celle de la représentation incertaine celle où le sujet est complétement perdu, ne sait plus quoi faire, de ses journées, de sa vie... C'est une représentation sensible, où la mort est évoquée avec un degrés plus élevé que pour les autres représentations. Ce n'est pas pour autant une phase dangereuse.
Car ce questionné sur la mort est la meilleure chose qui puisse arriver psychologiquement à un être humain, de tout point de vue.





Conclusion

Puisqu'un gothique, en quelque sorte, c'est n'importe qui, comment deviner si l'on en est ? Un gothique n'est pas vraiment n'importe qui, disons que sans tomber immédiatement
dans le cliché il est très difficile de définir ce qu'est, précisément, un gothique !... Prenons un exemple, celui du " gothique moyen ", mais, j'incite, pas parfait... Déjà notre ami le gothique moyen n'est pas obligatoirement satanique et ne se livre pas forcément tout les soirs de pleine lune à des rites religieux. Ensuite, il n'écoute pas forcément du métal, du hard-rock ou de la hardtek, et il n'est pas forcément drogué jusqu'au bout des doigts. Un gothique ne mange pas nom plus de chauve-sourie. Chacun est libre de ce qu'il fait et peut faire. Il est vrai cependant qu'un gothique possède un certain attrait pour le style et l'époque médiévale, ainsi que celle romantique. Ce n'est pas pour autant un médiéviste dans l'âme. Un gothique ne dort pas dans une crypte, il peut aimer les cimetières, mais ce n'est, là aussi, pas universel. Un gothique n'est aussi pas forcément habillé en noir, de peur ou d'impossibilité d'afficher sa représentation. Il existe aussi le gothiques moyen, habillé à l'aide du style " gothique " mais qui n'en ai pas un. Juste un adorateur du style.
La seule définition strictement personnelle que je pourrais donner au sujet est :
" Une personne de mentalité gothique est une personne que l'on connait et étant libre de la complète expression de ses sentiments.  ".

Voila, un sujet bien fournit et bien complet concernant le mouvement Gothique, j'espère que vous n'y avait pas trop perdu de temps, et surtout, qu'il vous à été utile. Je m'excuse également si vous vous êtes perdus quelques fois dans des phrases quelques peu sinueuses mais il est difficile d'expliquer clairement une notion aussi vaste. Je vous remercie d'avoir lu mon article.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Müshrooms Däddy
21 ans, France.
Publié le 02 juillet 2011
Modifié le 29 juin 2011
Lu 1 449 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲