Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Quatre soeurs

Un livre de Malika Ferdjoukh trop peu connu, plein de poésie et d'amour...


"Quatre soeurs", c'est un mélange humoristique entre quatre soeurs, qui sont cinq, et qui vivent seules depuis la mort de leurs parents. Loin du drame des orphelines, on assiste à l'innocence d'Enid, la plus jeune, les crises d'adolescence de Bettina et les difficultés financières de Charlie, qui s'occupe d'elles. Entre deux éclats de rire on place une prise de tête. Tandis que l'une taquine la plus jeune sur ses oreilles d'ânes (Anne qui ?), l'autre écrit une lettre pleine d'émotions à sa nouvelle amie, et déjà Enid est repartie discuter avec le gnome de la chasse d'eau. En bref, un livre magnifique, plein de réalités et d'amour...


Enid doit faire dix-sept pas de l'abri-bus jusqu'à l'impasse Atlantique qui mène à sa maison, la Vill'Hervé. Un de moins que l'automne dernier. La preuve que ses jambes allongent, donc qu'elle a grandi.
N'empêche qu'elle est toujours la plus petite des cinq soeurs Verdelaine. Personne ne la croit quand elle dit qu'elle a entendu un fantôme hurler dans le parc. Ni Charlie, trop occupée à réparer Madame Chaudière pour l'hiver. Ni Bettina et ses copines, concentrées sur leur nombril. Ni Geneviève, mobilisée par son propre secret très difficile à préserver. Ni Hortense plongée dans la rédaction de son journal intime.
Ses parents la croiraient peut-être mais ils sont morts depuis dix-neuf mois et vingt-deux jours. Swift, sa chauve-souris, l'écouterait sûrement, mais elle a disparu dans la tempête.
Il faut qu'Enid se résigne : "Convaincre les grands, c'est comme vouloir qu'un chewing-gum machouillé une heure conserve son goût du début. "

Hortense, sur SA falaise, tient SON journal intime. Elle y raconte combien c'est difficile d'être 1 sur 5, une parmi la multitude, surtout quand cette multitude est composée de :
Charlie qui veut tout réparer à la Vill'Hervé au lieu d'épouser Basile le docteur, de vivre à ses crochets et de fêter Noel au foie gras.
Geneviève qui ment alors qu'elle ne ment jamais.
Bettina qui est odieuse avec les êtres les plus sensibles de l'univers, à savoir : elle, Hortense et Merlin Gillespsie, le livreur magicien de Nanouk Surgelés, très, très laid à l'extérieur, mais si, si beau à l'intérieur.
Et Enid qui a des conversations à batons rompus avec son ami Gnome de la Chasse d'eau.
Hortense se demande ce qu'elle va devenir. Architecte de monuments éternels ? Chirurgienne de maladies incurables ? Et si c'était comédienne ?
Une idée folle ? Hortense sait que, pour devenir comédienne, il faut une présence, une voix, de la mémoire, mais surtout de l'entrainement.
Alors elle ferme SON journal, elle quitte SA falaise, et elle fonce.

Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé.
Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, c'est résignée à louer la chambre des parents. Le locataire s'appelle Tancrède. Toujours lui.
Amours ? Hélas. Trancrède sème le trouble et récolte la tempète dans le coeur de Charlie. Bettina se languit du très très moche et si splendide Merlin. Hortense découvre que les règles peuvent être autre chose que "l'ovule non fécondé et les structures endométriales et se font la malle, Chantal". Enif fait des confidences. Geneviève se tait. Et Mycroft, le rat, qui tombe amoureux à son tour...







L'été a vidé la Vill'Hervé. Hortense et Enid sont à Paris, pour voir leurs cousins Désirée et Harry. Bettina est partie camper avec les DBB. Charlie se demande toujours comment faire pour nourrir, loger et blanchir tout son monde.
Geneviève passe ses journées à la plage à vendred es chichis et des churros en regardant passer les bateaux, les pédalos, les glaces à l'eau et surtout le ténébreux Vigo. Il la promène en barque, la mène en bateau, lui donne rendez-vous et disparait. Geneviève est toute tourneboulée. Et la Vill'Hervé, quoique vide, est sens dessus dessous, vu qu'avant, c'est elle qui rangeait tout.
D'ailleurs, vide, la maison ne l'est plus tellement. Hortense et Enid ont ramené leur tante Jupitère. Les DBB ont ramené leur voisin de camping pour le remercier de leur avoir sauvé la vie. Geneviève est revenue de la plage et de quelques illusions.
Alors, cette maison soudain pleine d'hôtes, forcément, ça donne des idées à Charlie...



Vraiment c'est une série à lire... Mélange d'amour, d'humour, de mélancolie, écriture légère, ton restant juste tout du long... un cadeau ^^
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Quatre soeurs
Posté par babs07 le 20/08/2004 07:56:35
arg, malédiction, loin de moi l'idée de"plagier"
j'ai simplement mis les quatrièmes de couverture, pas les résumés... merci d'avoir laissé un com' ^^
Re: Quatre soeurs
Posté par cheekyta le 20/08/2004 07:56:35
moi aussi j'ai adoré ces bouquins. ce que j'adore, en plus de la poésie et de l'humour, c tous les noms bizarres donnée aux personnes ou meme aux choses.
Donc je suis d'accord avec toi sur cette série fabuleuses, mais, un petit reproche tout de meme sur ton article : t'aurais pu résumer toi meme les romans, au lieu de reprendre le résumé tout fait au dos de chaque livre. Ou sinon, met au moins des guillemets, qu'on sache que ce n'est pas de ta plume qu'ils sont sortis...
Enfin bon, ta qd meme tout retapé, bravo!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 19 juin 2004
Modifié le 19 juin 2004
Lu 2 364 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲