Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Quel rôle joue le cinéma ?

Un pur divertissement à grand spectacle, un psychologue, un miroir réaliste. Que montre réellement le septième art ? Réponses dans cet article.


Le cinéma est édifié sur la base d'une définition simple, caractéristique d'un genre littéraire bien connu, l'apologue : Instruire le spectateur tout en le distrayant. Seulement ce décalage entre la réalité et la fiction divise cet énorme bloc artistique que représente le septième art en 2 sous-genres souvent traités inégalement : d'un côté le divertissement avec une batterie d'effets spéciaux à la clé et de l'autre une mise en scène simpliste s'effaçant derrière de profonds dialogues réalistes.

Les partisans des longs métrages à grands spectacles déclarent que le cinéma est avant tout un divertissement enclin à nous dépayser, nous faire rêver à travers des images époustouflantes, des décors insolites ("Star Wars"), des personnages mythiques et idéalisés en proie à des affrontements bucoliques à couper le souffle entre des forces opposées (le bien et le mal), via l'adaptation du célèbre roman fantastique de Tolkien, "le seigneur des Anneaux". De véritables fresques héroïques où l'utilisation outrancière du numérique accentue le divertissement et illustre bien l'effet "informatisation" que domine une société moderne marquée par la mondialisation. Bref, les bombes qui éclatent un peu partout, de l'action à revendre façon John Woo dans M-I 2 et le fantastique sont des sujets que le cinéma doit aborder car dans ce cas de figure, le cinéma n'est qu'un divertissement, rien de plus.
Mais les plus nostalgiques et visionnaires rechignent : où est passé le cinéma d'antan qui se rapprochait certainement plus du quotidien. Où est passé la profonde émotion des drames romantiques tels "Autant en emporte le vent" ainsi que la peinture de société en pleine crise via la seconde guerre mondiale (on pense à "la grande vadrouille") et ses conséquences, la crise des années 30. Certains citeront Charlie Chaplin qui sur un ton burlesque critiquait la société de son temps. Pour cette catégorie de cinéphiles, pas question d'un cinéma à grand spectacle. Les effets spéciaux ne sont d'ailleurs qu'un dédale assourdissant et ennuyeux souvent superficiel et d'une irrévérence absolue. Le cinéma a pour but de retranscrire un certain réalisme à l'écran. Si les partisans du pur divertissement caressent la beauté en surface, se contentant d'observer et d'admirer, les autres privilégient la réflexion et prône la profondeur de situations et dialogues très réalistes à travers des thèmes phare de la vie quotidienne : l'amour, la mort, les passions, la haine, la jalousie mais aussi la drogue et autres fléaux de notre société. Si le spectateur se confond dans les abîmes d'un personnage en pleine crise, la mise en scène doit aussi l'amener à réfléchir sur ses propres convictions, sur la réalité du monde actuel. Le cinéma avant de divertir doit amener au premier plan une véritable réflexion psychologique, un miroir où se reflète la réalité de chacun de nous.

Pourtant, un film reste avant tout un film : des personnages factices interprétés par de brillants acteurs, un décor souvent bâti de toute pièce en studio et des millions de dollars à la clé... La réalité est loin quand on sait ce qui se cache derrière la caméra. Lynch a d'ailleurs montré tout le pouvoir illusionniste du cinéma, sa capacité à se mouvoir et à tromper le spectateur ("Mulholland Drive"). Certes, le cinéma peut délivrer un message, très véridique, qui invite le spectateur à réfléchir, mais par sa mise en scène souvent caricaturale, le septième art reste un divertissement.
Aux antipodes des genres, avec un cinéma trop réaliste qui bascule dans le documentaire platonique et le fantastique nous éloignant dans un autre monde ce qui peut paraître impertinent et démesuré, le cinéma aborde une panoplie de sujets tous très différents mais non moins intéressants, d'où l'impossibilité de l'associer à un stéréotype bien précis.
A la manière des acteurs qui le font vivre, le septième art joue en fait plusieurs rôles.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Re: Quel rôle joue le cinéma ?
Posté par ange manakel le 20/08/2004 07:53:46
personnellement le cinéma est très important dansma vie, se plonger dans d'autres mondes et situation ça fait réfléchir même oublier ses problèmes
Re: Quel rôle joue le cinéma ?
Posté par neela le 20/08/2004 07:53:46
cet article est très bon et mérite certainement plus de flizt que "comment se maquiller à noel" lol! alors moi je met excellent!
Re: Quel rôle joue le cinéma ?
Posté par defonchaie le 20/08/2004 07:53:46
Dimitri ce que j'ai dit et ce que tu dis ne sont pas des analyse contradictoire... je voulais simplemenrt insister sur le fait que les bon films digne d etre vue ne sont pas que des machine à philosopher.. on peut trouver du bon spectacle divertissant dans le quotidient... et je n'utilise pas ici les termes"spectacle" et "divertissement" péjorativement... puisque quand tu parle de poésie, apres la poésie fait tres fortement appelle au sens et aux émotion avant de faire appelle à la reflexion... l'art ce n'est pas qu etre engagé politiquement ou socialement c'est aussi savoir transmettre quelque chose de spéciale, sentiment, émotion, frissons mal etre... l'art c'est montrer d'une belle maniere des choses et non vulgairment montrer de belle chose... et quand tu parles de psychologie dans amélie poulain je suis tout a fait d accord.... je n'ai jamais dit que la reflexion n etait pas possible....
Seulement je ne pense pas que ce film ne soit que reflectif... il est bien plus complet que cela...
Tiens pour etayer d'un exemple suplémantaire ce que je voulais dire je vas prendre un film que j 'ai vu il n'ya pas longtemps et deux fois de suite, un film moins connu mais tres intérressant: "l'appartement " avec cassel belucci.
Ce film nous plonge dans une ambiance délicate et subtil tres impulsive et nous donne à voir des personnage écorché vif...Le melimelo sentimentale et psychologique qui nous ofre est banale et d apres moi n'ofrre pas des monstres de phylosophies... or ce film de par ca maniere originale et efficace de nous développer ce quatuor amoureux nous donne une pléthore de sentiment fin et subtil qui pour divertir divertisse dans le bon sens du terme ... et pourtant l'histoire est banale et quotidienne... voila pourquoi il ne faut pas oublier qu'un film divertissant n'est pas forcement un mauvais film qui n'a pas nécessité un travail soutenu et personnel d'un cineaste averti et artiste dans l'ame... le divertissement ce n'est pas que les effets spéciaux et les scénario qui tienne sur un timbre post...
Re: Quel rôle joue le cinéma ?
Posté par duc_kinder le 20/08/2004 07:53:46
Merci pour la citation de Lynch et son fascinant Mulholland Drive... J'aurai bien vu cité le 2001 de Kubrick, car je pense qu'il s'adaptait bien au sujet, quand tu compare le grand spectacle et la réflexion.
Je demande d'autres articles de ce genre sur France-Jeunes!
Re: Quel rôle joue le cinéma ?
Posté par dimitrix le 20/08/2004 07:53:46
Je ne suis pas d'accord sur ce que tu dis conçernant le film "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain". Ce film n'est pas qu'un simple film de sentations et d'émotions: il est d'abord un film qui analyse la société d'aujourd'hui, qui nous plonges dans la psychologie et enfin il a un parfum de poésie et de mélancolie. Tout d'abord, il nous racontes la vie d'une fille sans histoire qui vit dans un monde de gens égoïstes, individualiste: le notre. Et cette fille va tout d'un coup vouloir changer les choses, faire plaisir à ceux qui le méritent et faire payer à ceux qui font du mal. Ce film en faites, lorsqu'on lit le synopsis, n'a rien d'attrayant. Finalement, on nous racontes la vie de personnes désespérements simples. Pourtant ce film donne un réel espoir, nous montre que la vie peut s'améliorer à qui le veut. L'on rentre dans la vie de ces gens simples et on comprends mieux pourquoi ils sont comme si ou comme ça. Il y a là une vraie dimension psychologique. Amélie veut donc rendre la vie des autres plus vivable, quitte à se sacrifier elle même. Et ce film nous montre enfin que pour être heureux, il ne faut pas des trésors fabuleux, mais se contenter de ce que l'on a et de ce que l'on peut avoir. Pour finir, il y a dans le fabuleux destin d'amélie poulain une formidable poésie, mise en forme par des personnages charismatiques, une musiques envoûtantes et une façon de filmer accrocheuse. Bref, lorsque j'entends dire que ce film n'est qu'un simple film d'émotions et de sensations, je ne suis pas d'accord!

Dimitrix qui a vu "Le fabuleux destin d'Amélie Poulain" 25 fois.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (8)
Publié le 15 juillet 2003
Modifié le 15 juillet 2003
Lu 6 950 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲