Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Quel successeur pour Sébastien Loeb ?

Cette semaine commence le championnat WRC des rallys. Sébastien Loeb, gagnant des neuf derniers titres, n'est plus candidat à un dixième titre et bien d'autres pilotes vont en profiter.


Demain, à Monte-Carlo, Sébastien Loeb sera présent sur la piste dans la voiture de compétition comme il le fera pour quatre rallys cette année. C'est ce que l'alsacien avait annoncé juste après l'obtention de son neuvième titre de champion du monde. Il tenait à se tenir un peu plus loin du haut-niveau mais Sébastien Loeb est une assurance de notoriété pour n'importe quel organisateur de rallys automobile donc on aura la chance de le voir à Monte-Carlo, en Suède, en Argentine et en Alsace pour le rally de France. Mais tout le monde sait que ce n'est pas en faisant quatre rallys sur les treize proposés au départ que Loeb jouera le titre.
La voie semble donc libre pour des pilotes toujours en retrait durant l'égémonie du pilote tricolore. Et comme le suédois Peter Solberg, champion du monde en 2002 donc le dernier vainqueur avant les neuf titres consécutifs de Loeb entre 2003 et 2012, n'a pas trouvé d'écurie voulant lui proposer un contrat intéressent pour cette saison, on est déjà d'ors et déjà sur que le vainqueur de 2013 sera complètement inédit. Parmi les candidats serieux au titre qui sera délivré vers le milieu du mois de novembre du côté de la Grande-Bretagne, trois semblent sortir du lot.


Trois pour un titre

Le premier d'entre eux, il s'agit du finlandais Mikko Hirvonen, devenu grâce à la décision de Sebastien Loeb le leader de l'écurie Citroën. C'est peut-être celui qui a le plus de garantie sur sa voiture, la DS3 WRC qui a sacré Loeb l'année passée. Avec ses quatre deuxièmes places derrière Sebastien Loeb en 2008,2009,2011 et 2012, il est celui qui vécu le plus dans l'ombre de l'alsacien et sa régularité sera sans doute une aide importante pour le pilote finlandais. Cependant, rien ne lui est garantie. D'une part, malgré la qualité sans contestation possible de sa voiture Citroën, on ne connait pas le niveau de la voiture livrée par Volkswagen que piloteront Sébasten Ogier et Jari-Matti Latvala. De plus, malgré sa régularité sans faille, on sait qu'il n'est pas le plus rapide sur la route et qu'il pourrait perdre pas mal de temps sur ses adversaires directs. Une autre embûche pour le natif d'Helsinki, ce manque de sens de la compétition qui lui a déjà joué des tours les saison précédentes. Si le titre se jouait dans les ultimes spéciales, il pourrait en faire les frais contre Latvala et Ogier. Et l'autre problème concerne directement Sebastien Loeb parce qu'on ne sait pas quelles seront les consignes les quatre rallys où on retrouvera le français. L'avis de Sébastien Loeb "c'est un excellent pilote. Il a finit quatre fois derrière moi au championnat donc c'est sûr qu'il a de bonnes chances de devenir champion du monde. Je l'ai pas mal cotoyé l'année comme on était dans la même équipe et je peux dire qu'il est survolté pour prendre le titre. S'il gagne un peu en vitesse, il sera très difficilement battable"
Derrière Mikko Hirvonen, on retrouve les deux pliotes de la nouvelle écurie Volkswagen, le français Sébastien Ogier et l'autre finlandais Jari-Matti Latvala. Dans ce duel dans le duel, le français qui termina troisième en 2011 part peut-être avec un léger avantage parce que dans sa modeste Skoda qu'il conduisait la saison dernière, il a tout de même réussi à accrocher une dixième place en fin de saison. Et puis, il a participé activement au développement de la voiture Volkswagen donc il connait un minimum la voiture qu'il pilotera. Il est très rapide sur l'asphalte comme on avait pu le voir en 2011 lorsqu'il avait fini à la troisiéme marche du podium. Seulement, son impatience pourrait le nuire gravement dans sa course au titre comme le manque de sang froid et de discernement que l'on avait remarqué en 2011 lorsqu'il était à la lutte avec Sebastien Loeb. L'avis de Sebastien Loeb "Sebastien est peut-être le pilote le plus rapide que j'ai vu dans ma vie. Il est vraiment à l'aise quand ça va vite donc je le vois bien champion du monde dans les prochaines années. Cette saison, il y a l'incertitude de la nouvelle voiture donc on verra au fil des week-ends".
Comme vous l'aurez compris, le troisième larron n'est autre que Jari-Matti Latvala, coéquipier de Sebastien Ogier chez Volkswagen. Deuxième en 2010, le finlandais est rapide surtout sur terre mais il est en pleine progression sur l'asphalte. Mais sa carrière est jonchée d'irrégularité qui lui coutera le titre il y a trois ans. Au contraire que son nouveau partenaire, il ne connait pas du tout sa voiture donc il aura logiquement besoin d'une période d'adaptation qui pourrait lui faire perdre des points précieux. L'avis de Sebastien Loeb "on n'a jamais été dans la même équipe donc je ne le connais pas trop personnellement. On a déjà été à la lutte et je sais qu'il a le plus gros potentiel. Mais il est trop inconstant pour prétendre au titre de champion du monde aprés treize épreuves".
Après ces trois-là, il serait injuste de ne pas citer Daniel Sordo, coéquipier de Mikko Hirvonen chez Citroën et Mats Otsberg, quatrième avec Ford la saison passée. Cette nouvelle saison de rally commence avec de nombreuses interrogations quant à la nouvelle écurie aux grands moyens qu'est Volkswagen, qui assure avoir fait pendant la dernière année une voiture capable de rivaliser pleinement à la Citroën DS3.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 25 janvier 2013
Modifié le 21 janvier 2013
Lu 587 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲