Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Récit d'une journée très constructive...

Voici un récit écrit en fin de journée, écrit d'un trait (voila pourquoi il n'y a pas de paragraphes).


23 h 15

Le déluge

Une fois de plus, n'est pas coutume !
Quel désastre ! Moi qui voulait m'en sortir et m'ouvrir l'esprit, voilà que je fais tout le contraire ! Aucun mot, aucune phrase, ni même aucun regard ! Rien... Voilà ce que je suis finalement. Obstiné par l'idée de pleurer pour montrer mon mécontentement, je fais le néant. Et même pleurer, je n'y arrive pas. Je ne peux pas lancer mon message d'alerte pour que quelqu'un vienne me secourir. Qui sait, j'aurais pu ou je pourrais y passer. Non ! Je suis bien trop lâche pour ça. J'ai peur. Peur de m'engager, peut d'être ridicule, peur de réussir aussi. Du coup je n'évolue pas. Je reste bloqué dans mon univers à part. Je suis seul dans mon monde et je ne m'aime pas. Je veux mourir pour ne plus souffrir. Y a-t-il quelque chose de pire que de vouloir faire quelque chose de simple, en avoir les moyens et finalement ne pas le faire car être retenu par une force étrange et mystérieuse. Ler pire dans tout ça, c'est que c'est moi même qui dirige tout ça. Donc c'est évident, j'ai ma propre personnalité. J'en doutais mais c'est finit. Dans mon monde, rien n'est en mouvement, retenu par le monde parallèle que je vois mais dans lequel je ne peux pas être. Comme un miroir nous renvoie sa propre image, le monde parallèle, réel pour vous autres, me renvoie cette image néfaste et ridicule qu'est la mienne. Peut-on la changer ? Ou changer le monde ? C'est un monde mort dans lequel rien n'apporte de bonheur, de gaieté. La musique tente de dynamiser ce monde mais ce n'est qu'une illusion, c'est un monde mort. Les seuls petits instants de vie sont liés aux reconnaissances du monde réel. Ceux-ci me donnent l'espoir de changer de monde mais malheureusement, cet espoir s'efface rapidement, comme une bougie sur laquelle on soufflerait, et bientôt, je crains qu'il n'y ait plus de cire. Plus de cire, plus d'espoir. On se construit très lentement et en même temps très fortement. On ne se rend compte de rien, c'est un développement naturel. Puis un jour, on se réveille, on se regarde dans la glace, et on a changé. On prends juste conscience de ce qu'on est devenu mais en réalité on l'a toujours été. Aurions nous pu changer le cours de cette histoire ? Si oui, n'est-ce peut être pas parce que c'était prévu au départ, qu'il y aurait un changement ? Si non, à quoi bon essayer ? Dans tous les cas, nous ne sommes pas maître de notre destin. Même dans son propre monde, on ne maîtrise rien, et vous savez pourquoi ? Parce que l'on est. Etre, c'est avoir été et devenir. Seule différence, le temps. Le temps passe indéniablement et nous n'y pouvons rien. Une journée de plus de gâchée, ce qui porterait le compteur personnel vers le plus haut des chagrins. Vie gâchée.


23 h 41

Dites moi ce que vous en pensez et si vous comprenez de quoi j'ai voulu parler. PS : c'est mon premier article
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Récit d'une journée très constructive...
Posté par lalette le 20/08/2004 07:55:19
bravo c'est un excellent article, je m'y suis reconnue.A quand la suite? ;-)
essaye quand meme de ne pas trop déprimer, il y a toujours de l'espoir quelque part!
par exemple, va voir ce site, qui te propose des FUTURS POSSIBLES pour l'humanite, pour ceux qui ne serait pas content de notre société, et on a raison de vouloir la changer! http://arbredespossibles.free.fr
salut et soyez tjs créatifs! revez c'est bien mais AGIR c'est mieux! bisous
Aurélie, peace and love
Re: Récit d'une journée très constructive...
Posté par jumo13 le 20/08/2004 07:55:19
en fait, en parlant de "mon monde" j'entends par là que je suis en décalage avec le monde réel et ce à cause de la timidité qui m'empêche d'exister comme je devrais le faire. Pour répondre à yetoo, c'est pas de ça que je voulais parler, je veux dire que je ne suis qu'un petit morceau du monde réel mais ce monde de communication et d'ouvertures me met mal à l'aise et détruit le bonheur et la gaieté. La musique est un lien avec ce monde qui permet d'établir quelques relations ou de lancer des sujets de conversations ... cependant, je suis absolumet contre la télévision, il n'y a rien de plus déprimant que d'être passif passif ... enfin voila, j'espère avoir éclairé un peu l'article écrit dans un état de fatigue et de déprime mais qui exprime admirablement bien mes pensées les moins optimistes.
Re: Récit d'une journée très constructive...
Posté par perfectissima le 20/08/2004 07:55:19
lol cetait un compliment !!! merci davoir fait ce texte je pense comme toi!
Re: Récit d'une journée très constructive...
Posté par perfectissima le 20/08/2004 07:55:19
c tres bon en tout cas c'est mon avis...je crois que bcp de jeunes sont dans ta situation, pensent comme toi, ont des ''hign''et des ''downs'' immenses et terriblement intenses... notre génération n 'est pas completement depressive, ni completement naive, ni mm joyeuse, ns somme deboussolles, completement perdus, completement paumés...je ne sais pas pourquoi ni c de la faute a ki...
Re: Récit d'une journée très constructive...
Posté par scratch le 20/08/2004 07:55:19
Au contraire : nous n'avons pas d'avenir, nous n'avons que des devenirs ...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 25 mars 2004
Modifié le 25 mars 2004
Lu 600 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲