FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Réorientation : pourquoi et comment ?

Phénomène de mode ou crise de la jeunesse ? De plus en plus de jeunes doivent se réorienter. Étape pas spécialement difficile, mais pas si facile non plus, elle reste parfois nécessaire pour différentes raisons.


Fin collège, courant lycée ou post-bac, nous sommes de plus en plus nombreux à faire des choix parce qu'il est temps sans forcément être prêts. Par chance, certains font le bon choix qui leur plaise, mais d'autres se retrouvent dans des formations qu'au bout de six mois ils seraient prêts à fuir à tout prix. Faut-il changer de voie ou se forcer à continuer dans la mauvaise ? Ce choix n'est pas beaucoup plus facile que le précédent.


Recrudescence de la réorientation

Tandis qu'à cette époque de l'année les élèves de terminale s'activent pour trouver une formation, de nombreux Bac+1 repassent par là. Peut-être est-ce une impression, mais il semble que ce nombre augmente d'année en année. Les jeunes sont-ils plus paumés qu'avant ou bien se sentent-ils plus libres d'écouter leurs envies que les jeunes d'avant ? On peut penser que cette recrudescence de la réorientation vient de la combinaison de plusieurs raisons. Le panel des formaitons qui s'offre actuellement aux étudiants amène sans doute pas mal de confusion et de doutes. Mais l'évolution de l'opinion sociale rend de son côté la réorientation moins choquante. Elle est comme banalisée.


De nombreux salons

Les étudiants voulant se réorienter trouvent désormais leur place parmi les futurs bacheliers. En effet, les nombreux salons organisés (un grand nombre d'entre eux à Paris) s'ouvrent à la jeunesse en quête d'une nouvelle voie. S'ils sont déjà les bievenus dans les forums standards d'études supérieures, ils le sont encore plus dans des salons tels que Studyrama Terminales et Bac+1 (qui a eu lieu le 11 mars 2007). Cependant, il n'est pas trop tard, d'autres salons se tiennent au cours d'avril. (Remarque : Même si vous n'habitez pas Paris, n'hésitez pas à vous y rendre si un salon vous intéresse.)


Une seconde chance

Choisir de se réorienter, c'est opter pour une seconde chance lorsque la première est vraiment peu satisfaisante. Mais cela signifie que le choix à faire est encore plus important que le premier choix d'orientation, car on ne peut pas se réorienter indéfiniement. C'est une chance à ne pas laisser passer.


Le temps d'agir

Mois de mars, mois d'avril, le temps passe et les dates limites d'inscription se rapprochent à pas de géant. Il n'est pas trop tard pour s'y mettre, mais vite ! Et attention aux dates qui varient en fonction des régions. C'est le moment pour s'activer, rechercher les formations dans les salons ou sur internet (Studyrama, l'Etudiant, l'Onisep) si ce n'est pas déjà fait, remplir les dossiers, prendre les rendez-vous pour les entretiens. La procédure d'entrée peut être différente des terminales pour les Bac+ quelque chose, comme pour les universités par exemple. Et pour les parisiens Bac+1 en réorientation, pas de Ravel; il faut contacter directement les écoles. À savoir, les établissements privés ont des dates limites beaucoup plus variables que le public.


Résultats trop faibles ?

Vous en êtes là ? Vous pensez vous réorienter ? Mais pourquoi ? Qu'est-ce qui pousse un étudiant à vouloir abandonner la voie qu'il a choisie pour en suivre une autre ? Il se peut que ce soit lié aux résultats. C'est déprimant d'avoir des mauvaises notes. C'est dur de travailler sans l'encadrement du lysée, sans ses parents, ou sans ses points de repère. Mais si c'est la voie qui vous intéresse, il vaut peut-être mieux s'accrocher, quitte à redoubler une année (quand c'est possible). En revanche, si la formation ne vous plaît pas plus que ça, c'est définitivement une bonne idée de penser à autre chose, mais de manière sérieuse. Prudence alors à choisir une seconde chance que vous avez vraiment une chance de réussir.


Un besoin d'épanouissement

Cependant, même avec des résultats acceptables, il peut être bon de changer de voie si l'actuelle empêche et risque d'empêcher à l'avenir votre épanouisemtn. La voix de l'enfance et de la naïveté dirait qu'un métier intéressant qui donne envie de travailler lorsque l'on se lève est l'objectif à atteindre. C'est sans doute très naïf et très rêveur. Mais, si c'était possible, ne serait-ce pas l'essentiel ? Vu l'importance que le travail a dans une vie humaine, en tirer un épanouissement paraît finalement essentiel. Nos rêves d'enfants ne sont pas tous absurdes. Au contraire, il y en a qu'il faut écouter. Et alors le chois de se réorienter ne doit pas être uniquement basé sur la féflexion, mais aussi sur l'instinct. Un déclic, un coup de coeur pour une autre formation est même l'idéal, si c'est une formation à laquelle l'on a accès.


Des risques

Malgré tout, il faut rester conscient du risque pris en se réorientant. Il s'agit dans la plupart des cas d'arrêter une formation au bout d'un an pour en commencer une autre. Mais, quand bien même on peut considérer qu'une erreur d'orientation n'est pas grâve, il ne faut tout de même pas en commettre une seconde. On prend en effet le risque de ne pas se plaire autant que prévu dans sa nouvelle formation. Quel regret alors de ne pas être allé au bout d'un diplôme avant de considérer d'autres possibilités ! En effet, ce serait dommage. Mais perdre du temps au lieu de se lancer dans une formation qui nous plaît n'est pas une meilleure idée. En bref, il faut prendre des risques, en évitant juste d'être complètement inconscient car ce n'est pas en la jouant "safe" (prudent) qu'on réalise ses rêves.


La décision

Après avoir fait les recherches nécessaires, postulé, viennent les réponses et la grande décision. À ce moment-là, toute peur éventuelle d'agir doit être affrontée. Pour ne pas vous tromper, une petite suggestion : imaginez (si ce n'était pas le cas) que vous deviez rédiger une lettre de motivation pour chacune des formations où vous avez été accepté, y compris celle que vous comptez quitter. Voyez alors pour quelle formation cette rédaction a été la plus facile quelle lettre vous paraît la meilleure et la plus sincère. Cela pourra vous aider à prendre cette fameuse décision. Une fois prise, il faut s'accrocher jusqu'au bout, diplôme, puis métier.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
Re: Réorientation : pourquoi et comment ?
Posté par cidragon6 le 02/05/2007 19:26:30
Dans ma classe de seconde (je sais je suis loin ! lol), nous sommes 28, il à a plus de 20 réorientation et redoublement. De même, l'an dernier, sur les 10 classes de secondes, il y a 60 éléves qui ont redoublés...

On ne peut pas repporter la faute ni aux éléves, ni aux professeurs...C'est l'éducation et le suivit scolaire, lié à la mauvaise situation de l'époque actuelle. Les jeunes sont déjà démotivés en maternel, en primaire ils font rien et ils arrivent en sixiéme ne savant pas lire, ils ont des mauvaises notes, ils haient l'école, arrivé au lycée on les orientent dans le professionnel où ils n'ont pas l'habitude d'apprendre, la moitié chùttent.
Pour ceux qui vont en seconde génénal en se donnant de bonnes idées, ils ne sont en faites toujours pas prêts pour travailler. Ils sont réorientés en BTS qui est aussi dure que la seconde...

L'éducation doit être recadré entiérement, pour motiver les jeunes dés leur plus jeune age...
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (1)
L'auteur : Marie Something
28 ans, Paris (France).
Publié le 11 avril 2007
Modifié le 27 mars 2007
Lu 3 249 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143