Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Rêve brisé

Il a tout pour être heureux... Mais ses rêves sont les plus forts... Qu'arrive t'il quand le désespoir nous prend ?


Vent froid... Nuit éclairée uniquement par la lune d'été... Ruelles sombres... Il avançait à pas tremblants mais vifs... Marchait droit devant lui sans se soucier de ce qu'il traversait, sans regarder derrière... Il marchait ! Par cette belle nuit d'été, une nuit de pleine lune, qui ne correspondait pas à ses pensées ! Il ne savait pas où aller mais désirait fuire ! Où ? Loin ! Il ne fuyait pas un lieu, pas des proches, uniquement sa vie ! Sa vie lui échappait. Il lui semblait que rien n'avait réussi. Petit, il avait des rêves d'enfants comme tous. Il serait cosmonaute pour partir sur la lune, voir "la terre en tout petit" comme il le racontait si bien. Il verrait la lune, les étoiles, et là, l'expression qu'il adorait "avoir la tête dans les étoiles" serait plus vraie que jamais.

A l'école, il dessinait cette terre qu'il imaginait vu du ciel : un globe tout bleu. Il trouverait un moyen révolutionnaire pour envoyer des messages de la haut, afin d'écrire à sa femme et sa petite fille restées sur la planète bleue. Les années passèrent. Il ne devint pas cosmonaute... mais travailla comme vendeur de voiture : métier qu'il détestait.


Chaque jour, il rentrait chez lui, prenait le même métro, ligne 5, traversait deux rues, tournait à gauche, passait devant la boulangerie, pour enfin pousser la porte de son appartement. Il finissait son merveilleux parcourt par l'ascenseur, poussait le bouton numéro 7 pour arriver à l'avant dernier étage de l'immeuble. Vie monotone qu'il n'aurait pas imaginé même dans ses pires cauchemars. Souvent, il se penchait à la fenêtre pour contempler cette lune qu'il ne verrait jamais de plus près. Il aurait voulu aller "la haut", comme il disait... peut-être que, déjà quand il était petit, il voulait fuir quelque chose, et ce rêve était un moyen d'y parvenir ? Dès qu'il eut ce rêve ancré dans l'esprit, chaque jour il se penchait à la fenêtre pour scruter la lune, regarder vers le haut. Cependant, depuis un certain temps, il regardait vers le haut, pour voir que son rêve devenait impossible... en somme, il voyait son échec. Son regard se baissait alors, et là, il scrutait le sol, du haut de ses 7 étages. Une envie de sauter lui traversait chaque fois l'esprit... Sa femme, elle, respirait la joie de vivre, elle se contentait de peu, se disait heureuse avec son mari et sa fille.


Aujourd'hui, notre homme n'a pas pu tenir, il ne pouvait plus tricher. Un homme, ce n'est pas forcément ce que l'on croit, pas le stéréotype fort et ce qui va avec, ce que la société veut imposer... Oui, peut-être d'apparence, mais lui n'en pouvait plus, alors il marchait. Est-ce le bon moyen ? En marchant, est-ce que sa vie allait s'arranger ? N'allait t'elle pas l'accompagner où qu'il aille... D'un coup de tête, il a tout abandonné : femme, enfant, et même son plus grand rêve... En ce moment, il pense :
-"j'aurais tout raté dans cette vie. Je viens de me rendre compte que mon rêve venait de s'envoler. Oui mon rêve s'envole, contrairement à moi qui ne voguerais pas dans l'espace... J'en ai marre, je décroche, je... je... je n'en peux plus".
Tout raté, pense t'il ? Mais, il a pourtant trouvé l'amour, et construit une famille... pourquoi en est-il arrivé là ? Parce qu'il ne croyait pas en lui, parce qu'il a abandonné ses rêves... Il continuait de marcher, espérant trouver sa voie. Un chemin qui le ramènerait vers l'espoir...


Il est arrivé dans un parc, attiré probablement par les cris... Là, une fille avec trois hommes l'entourant. Notre homme sans espoir s'approche... discrètement d'abord... puis à vive allure. Il comprend que cette fille est en danger. Il ne veut pas faire le "héros" mais ce dit qu'il peut peut-être sauver quelqu'un, à défaut de se sauver lui-même. Il est en train de courir. Les trois autres hommes l'ont remarqué. L'un d'eux fouille ses poches, ce que notre rêveur ne voit pas, il ne pense qu'à sauver cette pauvre fille. Mais les agresseurs s'attaques à lui, ils ne le laisseront pas passer. L'homme qui fouillait ses poches brandit un couteau. La victoire est toute tracée, sans réelle surprise ! Un homme qui veut jouer au héros, contre trois attaquants. Il ne faut pas croire au conte où le gentil héros triomphe contre une horde de "méchants" ! Non, justement, on retrouve cela dans les légendes, au cinéma... L'homme au couteau lève soudainement son bras, alors que notre héros est occupé à enlever deux mains qui l'étouffent. Il sent soudainement comme une brûlure, non pire que ça, un objet transpercer son poumon gauche. Son coeur se met à battre de plus en plus fort, son souffle se diminue, mais il peut encore luter, il le sait... Toutes les idées noires qu'il avait viennent de disparaître... Il veut vivre pour essayer de réaliser son rêve, et s'il n'y parvient pas, avoir d'autres songes et les réaliser... Il vient de le comprendre, il n'est pas seul... Non, il a sa femme qu'il aime ainsi que sa fille... oui, il a encore pleins de choses à vivre... En un quart de secondes, il pense à tout ça. Oui, mais en un quart de secondes, il sent les battements de son coeur ralentir, et la lame du couteau se retirer violemment de sa chair. Pendant cette boucherie, la fille a eu le temps de s'éloigner... de courir loin devant elle, sans se soucier de ce qu'elle traversait, sans regarder derrière... Les trois hommes s'enfuient également, ils ne voudraient pas gâcher leur vie pour un pauvre homme qui est venu jouer les héros en s'interposant dans leur histoire ! Il ne reste plus que cet homme qui, il y a encore une demi-heure, n'était emplie que de désillusions mais qui vient de reprendre espoir... c'est trop tard !!!


Le lendemain, dans le journal quotidien de la ville, on peut lire dans la chronique "faits divers" :
Hier, dans la soirée, un homme a été abattu. On a retrouvé son corps dans le parc de Plaisance, "transpercé" par 4 coups de couteau. Une fille témoigne que cet homme la sauvée de trois agresseurs. Ces derniers n'ont pas été retrouvés. Mort pour rien ? Pas si sûr... Il n'a pas pu sauver sa vie, mais la survivante le remerciera certainement éternellement. Il laisse une femme et sa fille. Cet homme rêvait d'être astronaute... espérons qu'à présent il a rejoint les étoiles... Ne laissez pas vos rêves s'écrouler, gardez espoir, ne vous tairez pas dans votre solitude et pensez aux personnes qui tiennent à vous... Si le désespoir s'empare de vous et que vous en venez au point de tout lâcher... faites attention... vous pourriez le regretter, mais il se pourrait que cela soit... trop tard !"
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Re: Rêve brisé
Posté par lucinette le 20/08/2004 07:53:56
j'ai beaucoup aimé ton article, en particulier la fin, quand il se ren d compte que sa vie n'était pas si nulle que ca, qu'il aimait sa femme et sa fille, que tout simplement vivre était le meilleure solution, trés bon article, trés jolie histoire, je note exellent!
Re: Rêve brisé
Posté par thewitch le 20/08/2004 07:53:56
Bravo pour ton article.
Je te félicite il est très bien écrit et le message que tu veux faire passer en est d'autant plus marquant.
Je ne rajouterais rien pour ne pas tout gâcher ;-)
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (2)
Publié le 10 décembre 2003
Modifié le 10 décembre 2003
Lu 1 034 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲