FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Réveil irréel

Récit d'un réveil difficile et atroce...


Je vois ta chair... Mon dieu... Qui n'existe pas... Qu'ais-je fais ??
Je crois que... Oh non, c'est impossible !!
Pourtant, tu es là, gisant devant moi. Mais voyons ! Ressaisis toi ! Un poignard ne peut pas faire cela... Pas quand l'amour le manipule... D'ailleurs, il n'est même plus dans ma main, j'ai du le perdre... Et si... ? et si je ne t'aimais pas ? oh non j'ai trop souffert pour t'avoir, te conquérir, avoir le droit de te chérir...
Ton corps est là, recouvert par une vague, l'eau devient rouge quand elle te frôle... c'est étrange...
Attends moi je reviens... notre feu s'est éteint.
Voilà, c'est fait, il brûle de nouveau tel les flammes de l'enfer.
Et toi ? Tu ne dis toujours rien. peut-etre es tu fatigué ?
Oui ce doit etre cela... Je vais m'allonger près de toi, défendre ton corps et à ton réveil, je te parlerai de cette étrange vague rouge qui passe sur toi et dont la couleur s'atténue à chaque fois.
Le sable est doux et tiède, comme toi il y a quelques instants.
Je prends ta main, elle est inerte, mais qu'as-tu ? tes pieds sont même froids !
Il te faut une couverture, oui, je vais aller t'en chercher une, il y en a deux dans la voiture. ça y est... je suis revenue.
Attends, ne bouge pas, je vais te couvrir.
Tu n'est toujours pas réveillé ? Et bien tu dois etre épuisé pour songer aussi longtemps à rester dans ce sommeil profond... je te comprends, moi aussi je suis faible.
Mon corps me pèse et je sens chacun de mes muscles. Ce n'est pas étonnant après ce que nous avons fait... Notre étreinte, notre fusion était magistrale et pleine de fougue... Et puis, surtout, tous ces produits... ils te font voir des choses merveilleuses, tu te sens libre... Et puis d'un coup, ils t'assomment ! tu en as avalé beaucoup, tout comme moi.
Quel est cet objet qui brille dans le sable ? oh c'est mon poignard ! pourquoi l'avoir emmené... ?
Je ne me souviens plus... c'est sans grande importance..., oh... lui aussi est rouge...
C'est vraiment bizarre cette couleur partout !... sur mes mains, mes vêtements et même ton visage ! c'est un rouge sombre... tiens, je me rappelle avoir joué avec, et tu étais là aussi, tu ne dormais pas encore... c'est vrai que ça fait longtemps que tu t'es endormi, plusieurs heures... peut-être 6 ou 7... On jouait les deux... avec mon poignard et meme... Oui, je me rappelle d'un jeu avec notre feu, nous devions passer dedans... Et après... après... je t'ai couru après... avec le poignard...
Je vais me reposer quelques instants... à mon réveil, je me souviendrai...

(plus tard)

Mais, où suis-je ? oh oui, ça y est, je me rappelle... cette nuit, cette nuit a été particulièrement longue.
tu es là toi aussi. je me penche sur toi... Mais !... Qu'as-tu ? oh... Mon amour, nan... nnaaannn !!!! tu ne peux pas... tu ne peux pas etre... Parti ! tu n'as pas le droit ! et d'ailleurs... Qui t'as... ? ça me reviens... notre jeu... autour du feu... le poignard... Oui, je trouvais ce jeu stupide et... toutes ces drogues que nous avons prises... Oh non !
je n'ai pas pu faire ça !!! je t'aime; je t'aimais, je n'ai donc pas pu !!!.....
je me revois, me souviens... tu me faisais peur... tu m'as menacé... Mais tu n'étais pas sérieux. oui, tu voulais jouer et je ne voulais pas. tes yeux... ils étaient si rouges ! tu avais un regard de dément... je revois cette scène... j'ai paniqué... j'ai cru que tu me voulais du mal... Mais tu avais juste pris tous ces produits... Des cachets aussi... j'ai eu peur et comme je tenais le poignard... j'ai... Ohhh... Monnn dieuuu... non ! pas ça ! je n'en suis pas capable !!! ce n'était pas moi ! pourtant... je me vois le faire... Oui, le plonger dans ton ventre, ta gorge, tes bras et même ton crane ! Une fois, une seule fois dans ton crane... je suis désolée... Excuse moi... je ne voulais pas... je me revois, m'allongeant sur toi pour te ramener vers moi, t'appeler, te supplier de revenir... Ohhh monnn dieuuu, qu'ai-je fais ? et voilà ton corps découvert par la marée, tes plaies exposées au soleil de juin... ces plaies... tu en as beaucoup et... toutes sont là à cause de moi...
Je ne peux plus contempler ce spectacle... c'est insoutenable...
mon poignard... Où est-il ?... je le veux ! JE LE VEUX TOUT DE SUITE !!!! c'est pas grave, je trouverai autre chose tiens ! ce coquillage m'a l'air bien tranchant...
Je sens sur moi un liquide chaud, épais... il coule depuis mon cou, passe entre mes seins... Et puis, il descend sur mon ventre...
je ne me sens pas bien... tout ce liquide... c'est... Du sang...
je m'effondre sur la plage... tout devient... noir... je n'arrive plus a respirer... ni à toucher... ni à sentir... je n'entends plus le bruit des vagues... j'arrive mon amour... j'arrive... attends moi... 2 ames ont péries de mes mains... Mais c'est fini, je ne tuerai plus.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Re: Réveil irréel
Posté par jibeskywalker le 18/09/2004 10:05:26
C'est super triste ton truc !
Re: Réveil irréel
Posté par bretonneuse le 16/09/2004 20:07:09
très bonne histoire!
Re: Réveil irréel
Posté par leala le 16/09/2004 17:45:42
il est super ce texte :-)!!!
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (3)
Publié le 16 septembre 2004
Modifié le 16 septembre 2004
Lu 795 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143