Non connecté. Connectez-vous ou devenez membre (gratuit).Recherche rapide :     

Rhapsody et Angra

Voilà déjà quelques temps que le dernier (et premier d'une nouvelle saga) album de rhapsody est sorti, en version normale, collector, livré en cadeau avec votre dernière fiat 500 édition spéciale mighty warrior. Sur ce le nouvel Angra arrive dans nos bacs. Pourtant, il ne parviendra pas à nous faire oublier leurs premiers opus, sorti il y a 10 et 8 ans


En effet, le monde de la musique est bien souvent similaire à celui du textile : chaque année une nouvelle collection, et on se demande ce qu'elle nous apporte réellement de plus.
Car voyez-vous, le dernier album de rhapsody n'est rien de moins l'ultime évolution du hard rock : le hollywood metal.
Et ce n'est pas rien, jugez plutôt : un scenario mêlant dongeons et dragons, une histoire (une vraie !), un chanteur lyrique maîtrisant aussi bien la langue de shakespear que celle de Verdi, en narrateur ce cher christopher Lee, 300 choristes, 4000 violons, 3 tonnes de maquillage, 500 épées et armures, le t-rex de jurassik park qui reprend du service, un méchant avec une haleine fétide et... Bref vous l'avez compris : c'est un mélange de heavy metal, avec une batterie à double pédale quasi permanente, des breaks étranges, un soliste très bon et pour vernir le tout, une pléthore d'instruments classique. Cela est sensé vous transporter au pays des Hobbits à pieds poilus.
C'est joli tout plein, souvent très proche d'une chanson de noël d'ailleurs. Ce sera parfait pour accompagner Bilbo le Hobbit.
Je vais donc diviser mon article en 2 parties :
la première va s'essayer à une critique de cet album,
la seconde va le comparer à deux opus d'un autre groupe, sortis il y a 10 et 8 ans.


Rhapsody : au commencement était turilli...

Commençons par parler de mon cas :
Oui, je l'avoue, j'ai péché : j'ai été fan de rhapsody. J'étais petit (il n'y a pas si longtemps... 2 ans au plus), je sortai à peine sevré de metallica, bercé dans la culture offspring et nirvana, et voilà que débarque rhapsody, un groupe italien recueillant nombre d'excellentes critiques, dont la musique se présentait comme un mélange de classique et de métal, sur un thème héroico-fantaisy.
2 années ont passé, je ne connais toujours pas leurs titres à rallonge par coeur, mais on peut dire que j'ai pu écouter l'ensemble (oui, y compris les single et l'album eternal glory) de leur discography.
Très vite néanmoins, ce groupe malgré des qualités indéniables (un couple claviste-guitariste de grande classe), et une personnalité affirmé, révèle de graves défaut, agacants, transformant leur belle production épique en soupe satirique.
Attention, cela reste supérieur à 80% des groupes de métal en général, restons humbles. Il n'en reste pas moins que :
L'histoire écrite par Turilli (le fameux guitariste et compositeurdu groupe) est aussi risible que Tolkien raconté par les télés tubbies.
Le chanteur est une plaie qui s'imagine que 300 trémolos à la minute vont lui donner de la classe. Il s'évertue à gueuler sans convaincre d'autre chose que de son manque de feeling. Sans parler de sa "performance " dans les narrations.
Les passages narratifs, justement, sont épouvantable (cad ridicules, rassurez-vous : on passe un gd moment digne de video gag), et "collés" au beau milieu des chansons (les boulets...).
Le batteur (invoqué à partir du 3ème album) est un boucher qui s'imagine accentuer l'émotion à l'aide d'une double pédale à quintuple vitesse.
Le mélange classique/metal n'est pas toujours convaincant, et les breaks souvent risibles.
Les choeurs sont pompeux.

En un mot : c'est sans finesse.


A la fin sera symphony of enchanted lands ii

Maintenant que j'ai longuement craché sur ce groupe, restent les qualités positives au premier rang desquelles je mettrai deux choses :
l'indéniable volonté "d'aller de l'avant"
Au final, soyons honnête : pas mal de leurs titres sont des bombes que tout amateur de hard rock chante à tue-tête avec un entrain non feint.

Sur ce, qu'est-ce que ce nouvel album, fraîchement sorti, vaut de plus que ses prédécesseurs ? Faut-il l'acheter tant que la fnac le laisse à 17 euros ? Ou bien faut-il se rabattre sur d'autres albums plus anciens ? Y a t il des inscription elfes gravées sur le cd de la version collector ? Et surtout, que vaut-il réellement, dans l'absolu ?

Je l'ai téléchargé. Je l'ai écouté. J'ai finalement acheté "painkiller " de Judas priest (13 euros).
Pourquoi ?

Cet album fut pour moi une immense déception : rhapsody est toujours rhapsody. Entendons qu'au lieu de sortir quelque chose d'inédit, d'innovateur, Turilli nous prend pour des cons et s'apprête à repartir pour une "saga" de 6 albums un style cloné sur les précédents. Et sur le même thème foutredieu !
Les défauts sont toujours les mêmes : le chant, la "censuré" de batterie, la pseudo histoire incapable de nous faire croire à la poupée qui pète, les passage narr... Ah, c'est vrai, cet album comporte des points remarquables :
christopher Lee rend les passages narratifs supportables à défaut d'être intéressants.
La production de l'album est monstrueuse (merci Joey de Maio et sasha paeth), entendez qu'il sonne très "opera".
Il y a encore plus de choeurs et d'instruments : entendez que c'est aussi spectaculaire qu'une bande son de film.
Turilli nous prouve définitivement qu'il est capable de sortir des solos de grande qualité.
Quand il chante en italien, Fabio leone n'est ma foi pas mauvais : une idée à exploiter.

Par contre je n'ai noté aucun passage si mémorable, quelques flûtes sympas, des solos impeccables, mais rien au final ne me permet de dire " cette chanson-là, elle vaut son pesant de cacahuètes bulgares ". C'est lisse, mais ça manque d'envolées, surtout comparé à certains de leurs anciens opus.
En même temps, pas mal de défauts sont corrigés (merci le narrateur), et je ne pense pas trop me méprendre en affirmant que, voilà là l'album de rhapsody le plus complet et sans doute le plus abouti.
C'est à dire le moins ridicule. C'est à dire peut-être l'un des 3 meilleurs albums de metal de 2004 (je sais, on est tombé bien bas).

Mais voilà, nous sommes en 2004.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Re: Rhapsody et Angra
Posté par crazysk8 le 16/01/2005 09:47:39
ben moi je suis fan de kyo, vive benoit mon idole!
heu dsl plaisanterie de mauvais gout...
Re: Rhapsody et Angra
Posté par nightswan le 11/01/2005 09:30:21
J'ai accroché à leur musique dès 1997 avec leur Legendary Tales que j'ai trouvé très bon et original (j'en étais au heavy de METALLICA, au black alambiqué de CRADLE et au doom de MY DYING BRIDE).
La claque 1 an plus tard avec Symphony of Enchanted Lands avec des bombes comme Beyond the Gates of Infinity, The Dark Tower of Abyss et le titre éponyme.
Puis et venu Dawn of Victory en 2000 (sans compter les EP à l'intérêt limité) et il m'a gonflé celui-là. J'ai lâché le groupe à cette époque, il tournait en rond.
Même sentiment en écoutant Symphony part II, rien de neuf à part des moyens de plus en plus considérables en prod et en choeurs/instrumentistes.
Re: Rhapsody et Angra
Posté par necroproject le 07/01/2005 19:44:10
cet album...labsus..cet article .
Re: Rhapsody et Angra
Posté par necroproject le 07/01/2005 18:32:35
Désolé si cet album paraît tronqué...la suite devrait paraître...dès que je l'aurai réecrite ( effacement d'origine inconnue )...et...euh , merci de m'avoir averti qu'il avait été publié ( n'ayant pas payé les quelques euros de frais de douane, voilà au moins un bon mois et demi qu'il était en sommeil ).
Re: Rhapsody et Angra
Posté par shredderman777 le 03/01/2005 23:40:02
Je suis totalement de ton avis sur cet album, je vais m'en retourner à mes eternels dream theater, marillion et extreme....
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (6)
Publié le 01 janvier 2005
Modifié le 21 novembre 2004
Lu 785 fois

. Cet article est un plagiat?
. Imprimable (pdf/html)

Commander sur Amazon.com
Recevoir la lettre d'information :
Connectés :
    0 membres et 56 visiteurs

Blog de France-jeunes, ...OlDesign    CNIL: 752143.     |]  ▲