FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
FRANCE-JEUNES : TOUTE L'ACTU PAR LES JEUNES !
 Sondage :
 Connectés :
56 connectés : 0 membres et 56 visiteurs Voir la liste     







Rudisha va faire mal

Lors des sélections nationales kenyanes, Rudisha a fait un temps énorme qui le met en confiance avant le meeting Areva de Paris Saint-Denis et surtout les Jeux Olympiques.


Depuis quelques années, l'athlétisme mondial a découvert un grand coureur de demi-fond. Sa specialité : le 800m. Il l'a encore prouvé hier matin, lors des qualifications pour la finale du 800m des selections nationales kenyanes. Il est difficile de décrire l'ambiance qu'il règne lors d'un tel evenement surtout quand un des leurs detient le record du monde sur une des épreuves reines du demi-fond. Dans les tribunes plus que vetustes d'un stade national de Nairobi aux couleurs nationales, on pouvait voir une foule tres dense habillée en habits traditionnels kenyans. Là-bas, le sport national n'est pas le football, ni le rugby, ni le basket-ball et encore moins le handball. Les kenyans attendent avec une impatience nullement cachée les étés remplis de Championnats du monde ou, comme cette année, les Jeux Olympiques. Ces deux evenements sportifs, et pas des moindres, sont les seules occasions, pour la population kenyane, de vibrer autour du sport, de révéler au monde entier de quoi ils sont capables.

Rudisha au Kenya, c'est comme Zinedine Zidane en France à l'époque où il éblouissait la planète football. Dans les rues de Nairobi, si vous demandez à un gamin d'une dizaine d'années quel sportif il reverait de devenir : un sur dix vous dira Usain Bolt mais les autres vous repondront Rudisha. Alors voir le héros du pays, cela attire evidemment les foules. Le temps de Rudisha n'est pas tout près de son record du monde (1"42"11 contre 1"41"01) mais la seule difference, elle est de taille, est que le stade national de Nairobi se situe à plus de 1600 m d'altitude. Rudisha tenait à faire un bon temps et il était ravi de cette fête populaire "ici, normalement, je n'ai pas besoin de trop m'employer pour passer mais je tiens à être exactement à mon niveau car le public présent ne peut me voir qu'ici. Ils ne sont pas là pour mes meetings et ils ne seront pas là à Londres. J'ai le devoir de leur offrir ça, c'est le minimum que je puisse faire". Ce bon temps en altitude peut faire penser que le record du monde sera à sa portée soit à Saint-Denis pour le meeting Areva ou lors des JO.
. Voir tous les commentaires et/ou en poster un (0)
L'auteur : Fruitier Manu
21 ans, Paris (France).
Publié le 12 juillet 2012
Modifié le 09 juillet 2012
Lu 502 fois

Cet article est un plagiat?
Imprimable (pdf/html)
Deviens membre (0€)
Pourquoi être membre ?
Poste tes articles !
Mot de passe perdu ?
Identification :
Login :
Pass :


News Lettre

Recevoir tous les nouveaux articles dans ta boîte à lettres ? Tu ne prends aucun risque, c'est résiliable à tout moment !
E-mail :


NEWDESIGN    DÉCLARATION CNIL N°752143